En savoir plus sur Talentéo
07DEC 12

Personal branding et réseaux sociaux : les 4 profils types qui font fuir les recruteurs

Les réseaux sociaux professionnels regorgent de profils pas toujours très optimisés. Aussi, il nous arrive souvent de repérer certains candidats qui pourraient être intéressants mais qui risquent de passer à côté d’une opportunité. Talentéo a identifié pour vous 4 profils qui font fuir les recruteurs et comme on est sympas, on vous dit pourquoi !

Si vous vous reconnaissez dans l’une de ces catégories, il est temps de vous mettre au personal branding, cette discipline 2.0 dont on vous a déjà parlé sur talenteo.fr !

1. Le Profil-fantôme

Ce profil rôde sur les réseaux sociaux, entouré du plus grand mystère. Aucune photo, quelques contacts obscurs et surtout, aucune interaction avec d’autres utilisateurs. Quelques vagues indications figurent dans la section « parcours professionnel » de Viadéo, rien sur sa biographie Twitter… Mais qui est donc le Profil-fantôme ?

Personal branding et réseaux sociaux : les 4 profils types qui font fuir les recruteurs - Le profil fantôme

Profil Viadéo totalement vide.

Souvent, le profil-fantôme a décidé de s’inscrire sur un réseau par simple curiosité : le profil est abandonné, sans photo avec quelques contacts et une biographie lapidaire (quand elle a été rédigée). Il arrive parfois que le Profil-fantôme soit un veilleur tapis dans l’ombre, suivant les conversations, organisant une veille mais n’échangeant pas avec ses pairs (ce dernier est souvent sur Twitter, a beaucoup d’abonnements et peu de followers).

  • Recruteur, pourquoi ce profil peut vous intéresser : il est discret et le risque de propos compromettant est évalué à 0.
  • Candidat, pourquoi faites-vous fuir le recruteur? : votre profil est impossible à exploiter et on ne sait pas si vous êtes vraiment là… De plus, vous renvoyez l’image de quelqu’un de peu soigneux, qui ne finit pas ce qu’il entreprend.

Vos axes d’amélioration :

  • Privilégier la qualité : mieux vaut être présent de manière qualitative sur moins de réseaux
  • Organiser son temps pour optimiser sa présence : après avoir suivi le conseil ci-dessus, inspirez-vous de la méthode des 3 tiers par exemple et surtout lisez et relisez notre dossier sur Twitter !
  • Ne pas hésiter à engager la discussion sur les thématiques liées à votre milieu professionnel. Echangez avec vos pairs !

2. Le Profil-décalé trop décalé

Le Profil-décalé trop décalé ne connait pas la demi-mesure. Loin du très discret Profil-fantôme, plein de bonnes intentions, il a très bien compris que son profil ne doit pas être une copie de son CV et surtout, que pour se faire recruter, il devait se différencier. Et il s’est attelé à cette tâche de haut vol avec une bonne volonté hors du commun : CV vidéo parodiant un tube de l’été, CV multicolore (dites adieu aux cartouches couleurs de votre imprimante) ou encore numéro de claquettes en prévision pour l’entretien.

Personal branding et réseaux sociaux : les 4 profils types qui font fuir les recruteurs - Le profil décalé, trop décalé

Mickael Rivière divise la toile avec son CV vidéo parodiant la chanson « Call me maybe » de Carly Rae Jepsen. Finalement, il a réussi à être embauché malgré le bad buzz !

De la photo de profil loufoque à la biographie farfelue, tout y passe, et l’aspect « pro » de ce profil bien intentionné, lui, trépasse carrément.

  • Recruteur, pourquoi ce profil peut vous intéresser ? : avec lui, on ne s’ennuie jamais ! Le décalé trop décalé est audacieux et renvoie l’image de quelqu’un d’entier, qui s’engage à fond dans ce qu’il fait.
  • Candidat, pourquoi faites-vous fuir le recruteur ? : Vous renvoyez l’image de quelqu’un de peu sérieux et pouvez freiner un employeur enthousiaste du fait de l’image que vous risquez de renvoyer à ses clients potentiels.

Vos axes d’amélioration :

  • Etre un peu plus mesuré et tempérer ce côté tout feu-tout –flamme qui, s’il est bien employé, peut s’avérer séduisant.
  • Respecter les codes de son milieu professionnel.
  • Garder son potentiel créatif pour résoudre des problématiques professionnelles.

3. Le Profil- URGENT CHERCHE EMPLOI URGENT

Si vous n’avez pas saisi que le Profil-URGENT CHERCHE EMPLOI URGENT cherche un emploi, et que c’est urgent, alors vous n’avez rien compris. C’est d’ailleurs ce qu’il semble penser de vous quand il sature votre boîte mail de messages vous demandant si vous avez un poste (n’importe lequel d’ailleurs). Au cas où vous ne liriez pas vos mails, il a minutieusement remplacé tous les intitulés de poste de son profil par des « EN RECHERCHE ACTIVE », « URGENT CHERCHE POSTE » et autre titres du même acabit. En majuscules, on ne sait jamais.

Personal branding et réseaux sociaux : les 4 profils types qui font fuir les recruteurs

Titre de profil Viadéo : RECHERCHE D'emploi (urgent!!!)

Très vite, vous comprenez que le Profil-URGENT CHERCHE EMPLOI URGENT ne se crée pas un réseau pour discuter, mais plutôt pour demander à ses contacts si ils ont eu vent d’un poste disponible dans leur entreprise (ou celle de leur frère/de leur meilleur ami/de leur femme/de la cousine du frère à la nièce de leur directeur). Bref, il n’est pas là pour discuter.

  • Recruteur pourquoi ce profil peut vous intéresser ? : Vous êtes sûr qu’il est disponible immédiatement…
  • Candidat, pourquoi faites-vous fuir le recruteur ? : Votre côté désespéré est inquiétant dans la mesure où vous renvoyez l’impression de tout accepter et de ne pas avoir de projet cohérent. Si ce n’est celui de trouver un poste.

Vos axes d’amélioration :

  • Votre réseau n’est pas là uniquement pour pourvoir à votre désir d’être embauché. Inscrivez-vous dans une démarche conversationnelle, n’hésitez pas à vous renseigner sur certain métiers en discutant directement avec ceux qui les exercent (quelles qualifications, quel niveau d’étude, quelles qualités recherchées ?) ; renseignez-vous sur les sociétés qui vous intéressent, interrogez ceux qui y travaillent.
  • Remplacer ce « URGENT CHERCHE EMPLOI » par l’intitulé du poste que vous cherchez et oubliez les majuscules, beaucoup trop agressives.

4. Le Profil-perso

Le Profil-Perso recouvre plusieurs hypothèses : quelque fois, il s’agit d’un profil à double personnalité. Le genre Profil Facebook qui copine allègrement avec des recruteurs et qui, droit dans ses bottes, reste authentique et ne modifiera pas ses paramètres de sécurité. Résultat, vous apprenez de votre candidat les bienfaits de l’arrêt du cannabis, les méfaits de l’alcool illustrés et qu’on peut être fans de produits… Inattendus.

Personal branding et réseaux sociaux : 4 profils types qui font fuir les recruteurs - Le profil perso

Statut Facebook : "suis pas motivé pour aller à la douche, comment y remédier?"

D’ailleurs, le Profil-perso a souvent conservé son adresse mail d’enfance ou d’ado et souvent aussi, il l’utilise sur son CV comme sur ses réseaux pro. Vous êtes ainsi ravi d’adresser des mails professionnels et des convocations en entretien  à Choupinette_Baboulinette38@operateur.fr; Boss_du_69@operateur.fr ou encore DarkRebel@operateur.fr.

Le Profil-Perso se perd un peu parfois dans des débats de société, où, fort de ses convictions personnelles, il n’hésite pas à participer à des débats enflammés avec quelques dérapages. Avortement, politique, peine de mort ; il a un avis sur tout et n’hésite pas à écrire ses commentaires au vitriol pour les faire valoir.

En bref, le Profil-Perso oublie parfois son côté pro, et internet, qui a bonne mémoire, n’hésite pas à vous le rappeler quand vous le googelisez.

  • Recruteur pourquoi ce profil peut vous intéresser ? : parce qu’après tout, tout vos candidats sont humains et ont des opinions et une vie après leur travail.
  • Candidat, pourquoi faites-vous fuir le recruteur ? : Parce que tout comme le Profil décalé trop décalé, vous pouvez représenter un risque pour la réputation de l’entreprise en laissant filtrer des informations confidentielles ou en ayant un comportement en ligne qui vous attire les foudres des collaborateurs ou des clients.

Vos axes d’amélioration :

  • Séparez systématiquement vos profils professionnels et personnels. Si la gestion de plusieurs comptes vous semble fastidieuse, il existe un certain nombre d’outils qui peuvent vous aider : nous vous avions déjà soumis quelques idées dans notre dossier de l’été.
  • Définissez à quels interlocuteurs s’adresse votre profil et ciblez les informations que vous diffusez en fonction.
  • Adressez-vous poliment à vos interlocuteurs, privilégiez le vouvoiement quand vous leur écrivez et surtout, si vous avez un profil professionnel sur Facebook, évitez de spammer vos contacts avec des jeux en tout genre.

Le personal branding, c’est de l’organisation

Vous l’aurez compris, la création d’un ou plusieurs profils professionnels sur les réseaux sociaux suppose la mesure dans vos propos, la capacité à pouvoir s’inscrire dans une démarche conversationnelle (on parle bien de réseaux sociaux) et une bonne organisation : ce type de profil demande qu’on y consacre un peu de son temps pour l’entretenir et l’actualiser.

Vous cherchez un emploi ? N’hésitez pas à nous envoyer un lien vers votre profil professionnel!

Nos autres articles sur le même thème :

Mots clés: , , ,

Poster un commentaire


*

Commentaires (9)

avatar

Dédé

6 juin 2013 - 18 h 47 min

Sélection des candidats sur des détails ou des critères débiles ?, j’hésite

    avatar

    Caroline Vincelet

    10 juin 2013 - 15 h 54 min

    Bonjour « Dédé »,

    Je ne comprends pas bien votre point de vue. Pouvez-vous en dire plus?

avatar

Laurent Brouat

14 décembre 2012 - 23 h 28 min

Désolé pour la méprise Coraline!!

avatar

Laurent Brouat

14 décembre 2012 - 14 h 33 min

Très bien cet article Caroline! Et cela pose aussi la question de l’exploitation de ces données par le recruteur et de la limite encore pour l’utilisation des médias sociaux par les recruteurs (trop peu de données).

NDLR : Coraline et Caroline, difficile de ne pas faire l’amalgame ;) Mais c’est bien Coraline, notre chargée de recrutement 2.0, qui s’est inspirée de son expérience de terrain pour cet article.

avatar

Maria

14 décembre 2012 - 11 h 39 min

Cet article résume parfaitement les catégories de cv que je reçois.
Parfois, j’ai envie de prendre le téléphone et de les contacter et leur dire : vous recherchez vraiment un travail ?

avatar

cécile

11 décembre 2012 - 12 h 02 min

Ah le personal branding, toute une éducation faire ! Mais J’aime beaucoup le statut qui indique que la personne n’est pas motivée pour la douche, si ça se trouve c’est la même personne qui recherche un job de toute urgence !!!

avatar

Caroline Vincelet

11 décembre 2012 - 11 h 52 min

Merci à vous deux pour ces encouragements et vos partages! Nous n’avons pas fini de vous faire cogiter :)

avatar

JPMAFF

11 décembre 2012 - 6 h 29 min

Bravo! Voilà de quoi se restructurer l’esprit de recherche et nous donner motivations. Je partage également le lien vers cet article. Décidément, vous êtes source de cogitations permanentes…

avatar

David Nosibor

7 décembre 2012 - 11 h 53 min

Bonjour! Très bon article. Entièrement d’accord lorsque vous dites que « le personal branding c’est de l’organisation » mais je pense qu’il est important d’ajouter qu’il s’agit surtout d’un « investissement ». Je m’empresse de partager l’article :)

Retour en haut de page

Les incontournables