En savoir plus sur Talentéo
25JAN 19

Musique: découvrez "un autre regard" sur le handicap

Aujourd’hui, Talentéo vous emmène à la rencontre d’Antoine Bastelica. A 41 ans, ce père de famille et professeur des écoles s’est lancé il y a tout juste 1 an dans un nouveau projet: la composition d’une chanson traitant de la différence et du handicap. Quelques jours après la présentation officielle d’ « Un autre regard », Antoine revient avec nous sur la genèse du projet.

Chanson: Un autre regard sur le handicap

Comment vous est venue l’idée d’une chanson sensibilisant au handicap?

Je ne suis pas personnellement concerné par le handicap ni dans mon entourage proche. Alors, on me demande souvent pourquoi ai-je eu l’idée d’écrire une chanson sur le sujet.

En creusant la question, c’est par mon expérience d’enseignant, et par la rencontre de nombreux élèves en situation de handicap que j’ai eu une envie forte d’écrire sur ce sujet. Je me suis rendu compte que mon propre regard sur le handicap et sur la différence s’était peu à peu métamorphosé à leur contact.

Au début de ma carrière, l’institution scolaire ne permettait pas d’accueillir des élèves en situation de handicap de façon correcte dans une classe ordinaire. De l’autre côté, les enseignants dont je faisais partie, je dois l’avouer, avaient bien du mal à ne pas voir chez ces élèves une source de difficultés pour mener à bien leur classe.

Les choses évoluent lentement même si tout n’est pas encore parfait. Tous ces élèves particuliers (« rares » dit la chanson) m’ont appris énormément sur moi-même et sur ma compréhension de « l’autre ».

Comment s’est déroulé la construction du projet?

Dans mon esprit, cette chanson devait être interprétée par un collectif de chanteurs et de chanteuses dont certains sont porteurs d’un handicap.

Je suis musicien amateur et donc pour aboutir à une finalisation la plus aboutie possible, j’ai fait appel à une équipe de musiciens professionnels: Christophe Bosch pour les arrangements et son comparse Pierre-Etienne Michelin pour la partie rythmique.

Nous avons tout d’abord, enregistré une première maquette avant l’été, avec une troupe de jeunes chanteurs que j’ai recrutés. Cette première réalisation m’a permis de partir à la recherche de chanteurs ou de personnalités en situation de handicap pour rejoindre notre troupe.

Durant l’automne, j’ai pu rencontré 4 personnalités avec des handicaps différents.

Je me suis rendu sur Paris pour enregistrer la jeune Mélanie Ségard, atteinte de trisomie 21. Mélanie est une jeune fille qui malgré son handicap mène des projets ambitieux pour changer le regard sur le handicap. Elle s’est notamment lancé le défi de présenter la météo sur France 2.

J’ai rencontré également Aladji Ba (Ndlr: athlète non-voyant médaillé paralympique à Athènes) qui oeuvre pour faire évoluer le regard sur le handicap dans les écoles et les entreprises en proposant des mises en situations. Sa compagne, Nadège Do Nasciemento- Leroux, non-voyante également, est une chanteuse avec une voix incroyable!

Enfin, j’ai rencontré sur Marseille la jeune Justine Nobile, 20 ans, atteinte de la maladie des os de verre.

Ces 4 nouvelles recrues ont porté fièrement le texte qu’elles ont interprété de façon sincère et ils m’ont procuré un très grand plaisir en me disant que ce texte parlait d’eux, de leur situation et qu’ils s’y retrouvaient parfaitement. Je ne pouvais pas attendre meilleur compliment.

 

Quelles ont été les difficultés rencontrées lors de la réalisation de cette chanson?

La principale difficulté de ce projet a été pour moi le doute que j’ai eu concernant « l’utilité » de celui-ci. Ecrire un texte tout seul dans son coin sur un sujet pour lequel on a un regard uniquement extérieur, aller chercher autant de monde pour le porter avec vous… sans que personne ne nous demande quoi que ce soit.

Et si à la fin de tout ce travail, on se rendait compte que ça ne touche personne, ni musicalement, ni dans le message véhiculé?

Ces doutes se sont estompés lors de la première présentation publique où les gens dans la salle ont tout de suite répondu présents; c’était génial! J’avais l’impression qu’ils connaissaient déjà cette chanson, il y en a même qui se sont mis à danser de manière très spontanée.

Durant la partie d’écriture, la difficulté était de trouver les mots justes: parler du handicap de façon réaliste, sans tomber dans le misérabilisme avec des valeurs positives. L’alchimie a été difficile à trouver et source de nombreuses remises en question.

La deuxième difficulté a été de trouver des chanteurs ou chanteuses en situation de handicap. Je m’étais fixé comme objectif d’en contacter 4 ou 5, et à la sortie de l’été je n’en avais toujours aucun.

J’aurais pu baisser les bras, me dire on va enregistrer la chanson comme ça… et puis non, j’étais convaincu que ce texte devait être porté également par des personnes concernées, c’est ce qui en fait son originalité et c’est ce qui lui donne sa crédibilité.

Et c’est en recontactant de nouvelles personnes que j’ai pu réaliser mon objectif. Les 4 nouveaux chanteurs sont extra et ils apportent une force et une émotion à la chanson que nul autre aurait pu transmettre, car ces mots, ils ne se contentent pas de les chanter, ils les vivent aussi.

Quelles sont les prochaines étapes?

Les prochaines étapes sont de réaliser un clip vidéo de la chanson, cela me parait indispensable, mais c’est encore une sacrée aventure qui se profile.

Egalement, je rentre en contact avec de nombreuses associations pour monter des projets de partenariats, et faire en sorte que cette chanson soit jouée sur des scènes.

Un conseil à nos lecteurs pour les encourager à prendre des initiatives de ce type?

Je n’aurais pas d’autre conseil que d’encourager chacun à croire en ses rêves et d’aller au bout de ceux-ci. Monter des projets en rapport avec le handicap peut sembler difficile au premier abord, mais finalement les familles et les personnels aidants sont déjà tellement impliqués dans plein de choses qu’ils sont très réactifs et partants pour de nombreuses actions.

Le sentiment le plus fort que j’ai ressenti, est que ces familles expriment un réel besoin qu’on parle d’elles et qu’on les regarde autrement, simplement de façon banale. C’est exactement l’objectif de notre projet.

Que pensez-vous de la chanson? Venez nous en parler sur les réseaux sociaux!

© 2019 Talentéo. Toute reproduction interdite sans l’autorisation de l’auteur.

A lire également:

Mots clés: ,

Poster un commentaire

*

Commentaires (2)

avatar

de abreu

25 janvier 2019 - 17 h 50 min

Bonjour, très belle initiative permettant de parler du handicap non pas que « pour » mais AVEC des personnes en situation de handicap.
Par contre où peux-t-on écouter la chanson ?
Merci

    avatar

    Baptiste Juppet

    29 janvier 2019 - 17 h 28 min

    Bonjour,

    La chanson est dans la vidéo intégrée dans l’article. 🙂

Retour en haut de page

Les incontournables