En savoir plus sur Talentéo
27JUI 16

Cuisine & handicap: le bon mélange de Grégory Cuilleron!

Pas besoin de faire un long voyage pour trouver de belles réussites de personnes en situation de handicap. Parmi-elles, celle de Grégory Cuilleron, un fin gourmet qui nous prouve que la différence est une force! Rencontre.

Pouvez-vous présenter votre parcours?

Cuisine & handicap: le bon mélange de Grégory Cuilleron!J’ai débuté mon parcours par des études en droit et en communication. Malgré tout, j’ai toujours aimé la cuisine et elle a toujours été là en filigrane. C’est d’ailleurs ainsi que je me suis occupé de la communication d’un établissement coté au guide Michelin.

La production de M6 nous avait contactés pour nous demander si nous avions des clients potentiellement intéressés pour participer à une émission culinaire. Ils n’avaient alors pas débuté le tournage de « un dîner presque parfait ». J’ai décidé de tenter ma chance et… j’ai été sélectionné!

J’ai ensuite eu de nombreuses opportunités pour participer à des émissions culinaires telles que Top Chef, et plus récemment « La tournée des popotes ».

Au final, je dois le point de départ de ma carrière télévisuelle à un heureux hasard!

Nous avons pu vous voir au sein de plusieurs émissions culinaires, vous êtes devenu ambassadeur de l’Agefiph, comment avez-vous vécu cette notoriété?

La notoriété n’a jamais été une finalité en soi pour moi. D’ailleurs je ne l’avais pas vraiment prévue. C’est quelque chose de vraiment positif qui me permet de faire passer des messages sur la cuisine comme sur le handicap.

Pensez-vous que votre handicap ait été un avantage ou un inconvénient durant votre parcours?

De prime abord, je l’ai vécu comme un inconvénient mais il a fallu le tourner en avantage. Ça a l’air surhumain mais la machine humaine est bien faite. J’ai réussi à m’adapter en cuisine comme au quotidien pour que le handicap ne soit jamais un frein à mes projets.

Nous avons récemment organisé la deuxième édition du Cook & Job Sport2Job que vous avez suivi sur Twitter, quelle force peut avoir la cuisine pour abattre les préjugés?

Comme pour toutes les choses manuelles, c’est la démonstration par l’exemple. Si nous montrons que c’est possible sur des actions communes, il est alors plus facile de provoquer une prise de conscience. Au final, c’est une très bonne manière d’abattre les préjugés et de montrer que le handicap n’est pas un obstacle aux compétences et au talent.

Quels sont vos projets à venir?

Je viens d’ouvrir mon restaurant dans le quartier du Vieux Lyon, plus précisément à Saint Georges, n’hésitez-pas à me rendre visite!

Je continue la télévision avec l’émission « la tournée des popotes » diffusée sur France 5 à partir du 26 juillet. Je vais également animer des petites séquences de cuisine pendant les Jeux Olympiques sur France 2 et animer les Jeux Paralympiques pour sensibiliser le plus grand nombre au handicap.

Selon vous, quelle est la place du handicap en France?

Nous partons de loin car malheureusement la France s’ancre facilement dans les clivages. Malgré tout il y a de nombreuses initiatives positives comme Sport2Job.  Cela permet de faire évoluer les regards.

Quel message souhaitez-vous passer à nos lecteurs en situation de handicap?

Cuisine & handicap: le bon mélange de Grégory Cuilleron!Il ne faut pas attendre que les gens croient en vous. Vous devez aller de l’avant car ce ne sont pas les personnes que vous souhaitez atteindre qui viendront vous chercher. C’est ainsi que vous pourrez déjouer les préjugés qui peuvent être portés sur votre handicap.

En cette année de Jeux Paralympiques, le handicap va avoir une certaine visibilité à la télévision et cela fait du bien! Vous pourrez retrouver 100 heures de direct sur France Télévision, et je vous promets que cela vaut le coup!

 

 

Vous souhaitez passer un message à Grégory? La parole est à vous dans les commentaires!

 

© 2016 Talentéo. Toute reproduction interdite sans l’autorisation de l’auteur.

Photos: © Julien Bouvier

A lire également:

Mots clés: , ,

Poster un commentaire

*

Retour en haut de page

Les incontournables