386

Les articles traitant du recrutement abordent souvent cette problématique du côté candidat: que doit contenir votre CV, votre lettre de motivation… Pour cette fin d’année, Talentéo, en partenariat avec Page Personnel a choisi de traiter cette problématique en sens inverse. Comment connaître les besoin des recruteurs? Suivez-nos conseils!

On a parfois tendance à l’oublier: si une entreprise recrute, c’est qu’elle doit combler un besoin précis. Ce besoin, c’est à vous d’y répondre. Lorsque vous postulez d’abord, en mettant en avant les éléments susceptibles de répondre à la problématique de recrutement de l’employeur, mais aussi et surtout par la suite, en entretien. Car si le recruteur vous a contacté, c’est qu’il a entrevu en vous l’élément qui pourrait permettre à son entreprise d’atteindre des objectifs donnés. A vous de lui montrer comment vous envisagez une éventuelle collaboration et quelle serait votre valeur ajoutée.

Dans le recrutement, on parle parfois de « projection ». Un candidat, une fois qu’il connaît l’entreprise pour laquelle il pourrait être amené à travailler, doit être capable de se renseigner sur elle afin de se projeter dans le poste. La projection s’effectue en fonction des besoins formulés par l’entreprise, de ce que l’on sait de celle-ci – culture, fonctionnement, positionnement – et des objectifs éventuellement évoqués. Se projeter ne veut pas dire « s’y voir déjà ». Se projeter, c’est pouvoir se représenter ce que l’on pourra apporter à l’entreprise en ayant pris en compte les facteurs précités.

Pour se projeter de manière adéquate et faire la meilleure impression qui soit au recruteur, le candidat doit faire ressortir de ses compétences, expériences ou connaissances et de sa personnalité, les éléments qui seront de réels atouts pour l’entreprise. Il faut faire le lien entre les besoins formulés par l’employeur et ce que vous avez à lui offrir. Comme le fait ressortir le site the Undercover Recruiter, il faut presque pouvoir ajouter après chaque argument avancé au recruteur des phrases telles que « … et cet aspect sera utile à votre entreprise car… » ou « …et cela permettra à [entreprise] de se démarquer étant donné que… ». Pourquoi? Tout simplement parce que l’employeur qui recrute, de son côté, se demandera toujours « en quoi cet élément pourra m’être utile/répondre à tel ou tel besoin? ».

Comment connaître les besoins de l’entreprise?

Pourquoi ne pas commencer par vous renseigner directement auprès du recruteur? Lors de votre premier contact pour le poste – qui se fera le plus souvent par téléphone – , n’hésitez pas à vous enquérir des motifs du recrutement. A quoi correspond l’ouverture de poste? Est-il question de développer un nouveau périmètre? De quel type de poste s’agit-il précisément? A quel service est-il rattaché? A quel point le poste est-il stratégique? Quelles sont les principales qualifications attendues?

L’idée n’est pas de « bombarder » le recruteur de questions mais bien de glisser quelques interrogations dans l’échange. Cela prouvera votre motivation c’est un fait, mais cela vous donnera également l’opportunité de mieux vous positionner. Nous venons de le voir, connaître les besoins, c’est pouvoir proposer une ou des réponses à y apporter.

Parmi les règles de base, gardez à l’esprit qu’un manager – qui intervient dans le processus de recrutement – préférera toujours embaucher quelqu’un:

  • avec qui il pense pouvoir s’entendre et dont il pense qu’il ne causera pas de problème dans l’équipe
  • qui lui facilitera la vie au quotidien -autonomie, respect des délais, maîtrise de compétences spécifiques
  • qui lui permettra de faire bonne figure

Pour vous aider à vous positionner, the Undercover Recruiter propose quelques questions à poser lors des premiers échanges, par exemple lors d’un entretien avec un manager:

  • « Qu’attendriez-vous que le collaborateur que vous recherchez fasse au quotidien pour faciliter votre travail? »
  • « Selon vous, quelle est la qualité principale pour réussir sur ce poste? »
  • « Et dans votre équipe, quelles sont les qualités que vous appréciez? »
  • « Quels sont les objectifs prioritaires, à court et long termes dans ce service? »
  • « Comment évaluez-vous la performance individuelle, et celle de l’équipe? »
  • « A quoi ressemble une journée type sur ce poste? »
  • « Quelles seraient les possibilités d’évolution à terme? »

Source : traduit de The Undercover Recruiter, How to understand your interviewer’s hidden agenda (EN).

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00