Du 3 au 8 avril 2023 a lieu la semaine olympique et paralympique (SOP) à travers toute la France. Un évènement qui a pour but de promouvoir la pratique sportive chez les jeunes, en mobilisant la communauté éducative autour des valeurs citoyennes et sportives. Et pour sa 7ème édition, cette SOP 2023 est dédiée pour la première fois à l’inclusion, avec une orientation sur la découverte des para sports et des Jeux Paralympiques.

« Ouvrons grand les Jeux ». Le slogan de Paris 2024 ne peut être plus en résonnance avec la SOP 2023. Pour Michaël Aloïsio, directeur de cabinet de Tony Estanguet, Paris 2024, « la SOP 2023 s’inscrit dans le J-500 avant les JO. On n’avait jamais dédié une semaine à l’inclusion et aux Jeux Paralympiques. Là, c’est l’occasion de faire passer un message sans avoir à attendre l’été 2024. On veut faire bouger les choses dès maintenant ».

Une semaine olympique et paralympique sur le thème de l'inclusion

Les objectifs de la SOP 2023

En lien avec le Comité National Olympique Sportif Français, le Comité Paralympique et Sportif Français, les fédérations du sport scolaire et universitaire (USEP, UNSS, UGSEL, FFSU) et l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE), la SOP a plusieurs objectifs. Tout d’abord, utiliser le sport comme outil pédagogique et faire découvrir des disciplines olympiques et paralympiques. Mais aussi changer le regard sur le handicap et éveiller les jeunes à cela. A travers plusieurs outils pédagogiques, il est possible de créer un programme sur mesure aux élèves allant de la maternelle à l’université. Enseignants, parents d’élèves, étudiants, collectivités territoriales, associations et fédérations sportives peuvent proposer leur projet.

« Il y a un vrai engouement », selon Marie Barsacq, directrice exécutive Impact et Héritage Paris 2024. « Notre objectif était d’impliquer 1 million d’élèves. Et on a bientôt atteint ce chiffre ! L’année passée, on était 750 000, donc il y a une belle évolution ». Plus de 7000 écoles ont décidé de se mobiliser, à travers le territoire français, outre-mer et écoles françaises à l’étranger inclus. « Le but est aussi de mélanger les établissements et services sociaux et médico-sociaux (ESMS) avec les autres écoles autour d’une pratique sportive. A la fin de la semaine, on pourra se dire qu’1 million d’élèves auront entendu parler du paralympisme, et auront pu rencontrer des para athlètes » se réjouit Marie Barsacq.

A la rencontre des athlètes olympiques et paralympiques

Car oui, 119 athlètes olympiques et paralympiques vont aller à la rencontre des écoles pour sensibiliser. L’occasion pour les sportifs comme Nélia Barbosa, médaillée d’argent en para canoë aux Jeux de Tokyo, de partager son expérience. « L’inclusion est une valeur commune qu’on souhaite partager. Ça fait plusieurs années que j’interviens en scolaire, et on voit que le regard à changer. Avant, on avait un peu peur de ma prothèse et on me demandait si ça me faisait mal. Maintenant on me dit « oh, je connais, c’est une prothèse », et ensuite on ne me pose que des questions sur ma condition de sportive de haut niveau ». De façon plus large, la para athlète est présente pour pousser à la pratique sportive. « 80 % des jeunes ne font pas suffisamment de sport, même le fait de marcher régulièrement. La promotion de l’activité physique est un fil rouge de la semaine aussi ».

Une semaine olympique et paralympique sur le thème de l'inclusion

Une plateforme dédiée

Pour aller plus loin, la plateforme génération2024.org a été créée pour donner accès à encore plus de contenus et de ressources pédagogiques.

L’ancien présentateur de « C’est pas sorcier », Jamy Gourmaud propose depuis début mars un certain nombre de vidéos pour découvrir les Jeux Paralympiques, les para athlètes et les para sports.

Déjà présente en 2020, la danseuse connue avec Danse avec les Stars, Fauve Hautot renouvelle de son côté l’expérience de la danse de la SOP, avec une chorégraphie à reproduire dans les établissements.

Nous retrouverons aussi plusieurs outils pédagogiques, comme les 23 cartes des para athlètes, des coloriages, des escape game, mais aussi la gazette des Jeux. Un riche univers pour en apprendre donc plus. Un quiz sur les Jeux est aussi en accès. Pour Jean-Marc Serfaty, référent ministériel aux JO et Paralympiques Paris 2024, « c’est un moyen de parler d’héritage. Il y a 100 ans, il y a eu des JO à Paris déjà. On a cette héritage du sport, avec Pierre de Coubertin aussi ».

Et après 2024, il se passe quoi ?

Cette SOP 2023 n’est qu’un début puisque le but est de pérenniser cet évènement. « On se projette déjà sur 2025 » explique Jean-Marc Serfaty, « on a réussi à mobiliser tous les territoires, ce pari est réussi ». Même son de cloche chez Elie Patrigeon, directeur général du CPSF. « Grâce à la Semaine Olympique et Paralympique, on joue sur la perception chez les jeunes. C’est un élément qu’il faut souligner, et le but est de faire perdurer ça ».

Une carte interactive

Pour savoir ce qu’il se passe près de chez vous, une carte interactive est à retrouver. Un outil qui permet de découvrir tous les projets déjà déposés.

Place donc à la découverte et à l’inclusion ! Rendez-vous du 3 au 8 avril 2023 pour suivre la semaine olympique et paralympique à travers toute la France et sur les réseaux sociaux.

Rencontrez un talent !

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
Actuellement en live
En live !

Accéder au live