382

En septembre dernier, Biotherm Homme lançait une première collaboration avec Théo Curin, nageur paralympique amputé des 4 membres. Au travers de différents contenus digitaux, ce partenariat vise à dévoiler la personnalité de Théo, ses valeurs, ses engagements et sa quête perpétuelle de dépassement de soi. En parallèle de son rôle d’ambassadeur, le jeune champion de para-natation est également animateur de la web-série Harmonies Heroes visant à valoriser les athlètes et la pratique handisport. Talentéo est allé à la rencontre du jeune homme pour en savoir plus sur son activité en dehors des bassins. 

Le 8 juin dernier, à l’occasion de la journée mondiale des océans, Biotherm dévoilait “Into the Depths”, un court-métrage sur la sensibilisation de la pollution des océans, dans lequel vous êtes présent. Qu’est-ce que représente pour vous une telle collaboration ?

Je trouve qu’il y a un beau message derrière. Le fait qu’une grande marque connue dans le monde entier prenne pour égérie une personne avec un corps atypique, c’est un symbole important.

En ce qui concerne ce court-métrage sur la sensibilisation des océans, il me tenait particulièrement à coeur, car je suis un ambassadeur Water Lovers (ndlr : programme crée en 2012 par Bitoherm qui s’emploie à sensibiliser à la préservation de l’eau, éduquer et aider à faire évoluer le comportement des communautés). Tout est dans le titre finalement. Je suis tellement proche de l’eau, c’est un élément qui me passionne. Il me semblait donc naturel d’accepter cette proposition.

Le tournage avec Guillaume Nery (ndlr : champion du monde de plongée en apnée) s’est très bien passé, c’était incroyable ! De mon côté, j’étais avec des bouteilles de plongée, Guillaume était juste avec sa combinaison et ses lunettes. Il est descendu très profond en apnée. Cette expérience m’a vraiment ouvert les yeux sur ce qu’est la pollution dans les océans. Quand on plonge et qu’on se retrouve nez à nez avec des bouteilles en plastique, des mégots ou des pailles, ça rend dingue.

Que vous apporte ce nouveau rôle d’ambassadeur en dehors des bassins ?

Ça m’apporte beaucoup de fierté d’être égérie d’une marque et encore plus de celle-ci qui a beaucoup de valeurs. Biotherm prend de nombreuses initiatives comme le fait de choisir une égérie avec un corps différent. Je ne pensais pas être un jour égérie d’une marque. J’espère continuer encore longtemps !

A travers d’autres actions, j’ai envie de continuer à véhiculer le message suivant : il peut nous arriver n’importe quoi dans la vie, on peut tous rebondir. Nous devons être fier de nous malgré tout.

Comment se passe la transition entre votre rôle de sportif de haut-niveau et celui d’égérie ?

Ça nécessite un minimum d’organisation. J’ai la chance d’être bien accompagné par mes parents et mon agent. Ils font un travail remarquable et m’aident à prendre les bonnes décisions et faire les bons choix. Tout cela m’aide à faire en sorte de bien dissocier les deux activités.

Nous vous découvrons également animateur dans la web-série « Harmonie Heroes », pouvez-vous nous en dire plus sur cette nouvelle expérience ?

C’est mon partenaire Harmonie Mutuelle qui m’a proposé d’animer cette web-série et j’ai tout de suite accepté. D’une part parce qu’elle valorise des messages qui sont importants pour moi de véhiculer. Nous montrons que les sportifs en situation de handicap s’adaptent et sont des athlètes à part entière. D’autre part, le fait d’animer un programme comme celui-là me permet de me diriger vers un rêve que je souhaiterais réaliser un jour : la présentation d’une émission de télé.

Je ressens beaucoup de bonheur quand j’anime cette web-série. Grâce à elle, j’ai fait de belles rencontres, comme cette année avec Stéphane Diagana et Estelle Denis. Nous nous sommes éclatés en participant chacun à un semi-marathon dans des conditions particulières, eux les yeux bandés et moi en fauteuil. C’était complètement dingue. A cause du confinement, chacun l’a réalisé de son côté. Estelle Denis était en région parisienne, Stéphane Diagana vers Antibes et moi à Vichy. On s’est suivi via l’outil Zoom tout le long de la course et nous avons pu échanger sur nos impressions respectives.

Quel est votre philosophie de vie au quotidien ?

Mon leitmotiv c’est de faire de sa différence, sa plus grande force. Il faut montrer que l’on est tous capable de rebondir dans la vie. Il n’y a pas une maladie, un handicap ou un événement plus grave qu’un autre. Chacun réagit à sa manière. A chaque moment difficile, j’essaye de montrer aux personnes qui m’entourent qu’il est primordial de continuer à croire en ses rêves.

 

Merci à Théo Curin d’avoir répondu à nos questions ! Vous pouvez suivre le champion sur son site internet ainsi que sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter et Instagram !

Crédits images : © Julien Samson for Biotherm

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
En live !

Accéder au live