483

Il y a quelques mois, nous consacrions l’un de nos articles aux innovations technologiques améliorant les conditions de vie des personnes en situation de handicap. Nous vous proposons aujourd’hui de découvrir 5 innovations existantes ou en cours de développement qui pourraient contribuer à l’atténuation du handicap.

Une application Iphone pour réguler son taux de sucre

Des chercheurs de l’université de Boston ont mis au point l’application « Bionic Pancreas ». Le principe? L’ajout sur le smartphone d’un récepteur, lui même connecté à un capteur situé sur le corps du patient. Ce dernier va effectuer régulièrement des analyses et les transmettre à l’application via le récepteur. Une fois ces résultats reçus, celle-ci déterminera et commandera alors l’injection d’insuline ou de glucagon par les deux pompes correspondantes, elles aussi connectées.
Cette innovation est certainement l’une des applications les plus utiles conçues pour l’iPhone. En effet, celle-ci permet aux personnes atteintes de diabète d’avoir un dosage très précis de leurs injections et de voir s’estomper en grande partie leur handicap.
Source : Marshable

5 innovations technologiques au service du handicap

Un collier filtrant le bruit ambiant

Vous avez des soucis pour bien entendre ce que disent vos collègues lorsque vous êtes entouré de bruit ambiant? Ne cherchez plus, voici la solution: le collier réducteur de bruits parasites. Ce pendentif baptisé « Wear » capte, analyse et filtre le son pour ne restituer que l’essentiel par le biais d’écouteurs. Contrairement aux prothèses auditives, celui-ci dispose d’une batterie et se recharge en une heure à peine pour un prix très accessible. Qui a dit que l’innovation coûtait cher?
Source: Soonsoonsoon
5 innovations technologiques au service du handicap

Une bague liseuse pour les non-voyants

Cette innovation nous vient droit des Etats-unis et plus précisément du Massachusetts. Conçue par le MIT, Massachussets Institute of Technology, cette grosse bague est équipée d’une micro-caméra très haute définition qui pourra reconnaître les mots et expression qu’elle filmera. Ceux-ci seront ensuite analysés et retranscrits par le biais d’une synthèse vocale.
Comment la faire fonctionner? Il s’agit pour la personne malvoyante de suivre les lignes d’écriture en y passant son doigt. Cependant, ce n’est pas forcément très simple pour une personne atteinte de handicap visuel. C’est pourquoi les ingénieurs du MIT ont incorporé un système de vibration qui, combiné à la précision de la caméra, permettra de guider le doigt afin d’éviter tout décalage de ligne.
Cette bague fonctionne sur support papier comme sur support numérique même si elle se limite à une taille de police de caractère de 12 points. Le logiciel de la bague est en open source, ce qui lui permettra d’être en amélioration constante par les contributeurs ayant déjà adhéré au projet!
 Source: Futura-mag
5 innovations technologiques au service du handicap

Un implant rechargeable sans fil

Si cette innovation ne concerne pas uniquement le handicap, elle contribuera largement à améliorer la vie de nombreuses personnes. Les risques et complications généralement encourus par les personnes ayant besoin d’implants chirurgicaux sont en partie dus à la recharge énergétique de ceux-ci. Une personne ayant un stimulateur cardiaque se trouvera généralement dans l’obligation d’aller en bloc opératoire pour recharger la batterie de celui-ci.
Cet implant a pour but d’éviter ces complications. A l’heure où arrivent sur le marché les premiers smartphones rechargeables sans fil, cet implant s’inspire du même modèle de technologie à une exception près: ce regain d’énergie ne serait pas nocif pour l’Homme. Autre argument: sa miniaturisation permet une discrétion et une incorporation optimale au corps humain.
Si cet objet est encore à l’heure actuel en état de développement, nous pouvons aisément l’imaginer contribuer aux handicaps chroniques telles les migraines ou le diabète.
Source: Engadget
5 innovations technologiques au service du handicap

Un exosquelette permettant aux personnes en fauteuil de (re)marcher

Amit Goffer, ingénieur tétraplégique, est l’inventeur de l’exosquelette Rewalk. C’est grâce à cette invention que de nombreuses personnes à mobilité réduite ont pu remarcher. S’apparentant à des jambes robotisées, l’exosquelette se greffe au corps humain comme une extension de ce dernier. Nous vous invitons d’ailleurs à regarder l’animation du programme Futurmag sur cette invention.
Son fonctionnement? Il s’agit d’attelles métalliques cernant les jambes et épousant leur forme. Ces attelles articulées et motorisées vont agir ensuite tels des muscles et ainsi créer le mouvement des membres qu’elles englobent.
Mais comment contrôler cet exosquelette? C’est là que l’ordinateur contenu dans le sac à dos entre en jeu. Doté de capteurs au niveau des épaules, il va anticiper les mouvements donnés par les bras pour les appliquer aux jambes. Chaque utilisateur est également équipé d’une télécommande reliée à l’ordinateur lui permettant de voguer entre trois fonctionnalités : s’asseoir, se lever et marcher.
Malgré tout, cet exosquelette ne permet pas une très grande vitesse de déplacement et nécessite l’utilisation de béquilles afin que son utilisateur conserve un certain équilibre.
En France il est actuellement en cours d’expérimentation dans un centre de rééducation breton, et pourrait s’étendre à d’autres centres.
Source: ReWalk
5 innovations technologiques au service du handicap
Que pensez-vous de ces innovations? En connaissez-vous d’autres dont le potentiel est prometteur? La parole est à vous!

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00