En savoir plus sur Talentéo
29NOV 13

7 Conseils pour gérer au mieux votre entretien téléphonique/Skype

Les entretiens d’embauche par téléphone ou même par le logiciel de vidéoconférence Skype sont de plus en plus courants dans le processus de recrutement. Parfois, c’est pour établir une pré-sélection quand les recruteurs ont plusieurs centaines de candidats. Parfois, ce sont les petites structures qui l’utilisent afin d’éviter aux candidats de traverser la France (voire plus !) pour passer l’entretien. Dans tous les cas, il faut le prendre très au sérieux et s’y adapter, car il est différent d’un entretien classique. Retrouvez ci-dessous les 7 conseils de nos amis de l’RH de Noé.

1. S’isoler

Principe tout bête, un entretien Skype ou téléphonique nécessite que l’on soit dans un endroit calme, en « sécurité ». Vous devez être certain de ne pas être dérangé, être bien installé, comme cela vous n’avez qu’à vous concentrer sur l’entretien en lui-même.

2. S’habiller, mais pas trop

Dans le cas d’un entretien par Skype, vous devez porter attention à votre tenue vestimentaire. A notre sens la cravate ou le tailleur ne sont pas de rigueur ! Ensuite, cela dépend du poste. Le simple t-shirt n’est quand même pas forcément conseillé, à moins de postuler dans une boite vraiment décontractée.

Faites attention à votre visage : il doit être visible, dégagé, et éclairé (si vous êtes dans le noir, ce n’est pas très valorisant). Vérifiez à l’avance la luminosité et le fond visible derrière vous !

3. Être prêt niveau technique

Pour l’entretien téléphonique, il faut être sûr d’avoir de la batterie et du réseau.

Pour Skype, faites un test à l’avance. Les problèmes de micro, d’écho et de caméra sont très fréquents. Evitez les réglages au dernier moment, par pitié ! Comment justifier un « excellent niveau en suite Microsoft Office » si vous n’êtes pas capable de seulement configurer votre logiciel de vidéoconférence ?

4. Les conseils classiques de l’entretien

Cela reste un entretien. Donc cela se prépare (d’ailleurs, vous pouvez relire nos conseils pour préparer un entretien). Vous devez préparer des « points de passage » obligatoires pendant l’entretien, c’est-à-dire ce dont vous voulez absolument parler (mention d’une expérience en particulier ? insister sur un point de votre formation ?). Préparez aussi les réponses à des questions classiques.

Ensuite, gardez une voix calme et posée, articulez bien, ne coupez pas le recruteur. Laissez-lui d’ailleurs prendre en main l’entretien, libre à vous dans un second temps de commencer à demander à reformuler, à expliquer certains points, introduire des questions, etc.

5. Les avantages de l’entretien Skype ou téléphonique

Cela va surement vous rassurer : vous pouvez avoir vos notes sous les yeux ! Ainsi, marquez vous ce que voulez absolument dire, vous aurez moins de risques de l’oublier. Faites attention néanmoins à rester spontané.

Gardez aussi sous les yeux l’offre de stage/emploi, votre CV et votre lettre de motivation que vous avez déjà envoyé. Ainsi, vous pouvez facilement y faire référence et rester cohérent. Tous vos atouts ou presque y ont déjà été dévoilés, à vous de les faire briller maintenant aux yeux de votre recruteur ! Et croyez-nous, la cohérence, montrer que tout est lié, c’est important.

Votre recruteur se trouve très probablement devant un ordinateur relié à Internet : profitez-en ! Si vous avez un blog, si vous avez rédigé des articles, si vous avez participé à des projets dont on peut voir une vidéo en ligne, montrez-lui ! Cela permettra de faire une petite cassure pendant l’entretien qui ira surement en votre faveur (à condition de ne pas montrer n’importe quoi, bien entendu).

6. Envisager la suite

N’hésitez pas en fin d’entretien à demander comment va se passer la suite du processus. De même, si vous sentez qu’une certaine proximité a été établie, vous pouvez vous risquer à questionner sur vos concurrents (par exemple, combien êtes-vous pour ce poste ?).

Si un recruteur veut vous parler plus longuement, s’il veut vous voir bien habillé ou juger de votre « prestance » à l’oral, il vous demandera de vous rencontrer lors d’un vrai entretien.

Il est ainsi toujours bon de préciser que vous êtes disponible pour un autre entretien.

7. L’avis de Jean-Christophe Anna

Enfin, pour notre 7ème conseil, nous avons décidé de demander l’avis de Jean-Christophe Anna, directeur associé de Link Humans, société de Conseil et Formation en Recrutement innovant.

Difficile de rajouter quelque chose tant les 6 premiers conseils sont complets !
Voici mes deux conseils :

– Entretien téléphonique :

Ne vous engagez pas dans une conversation avec le recruteur alors que vous êtes dans les transports en commun (ça peut couper), dans la rue (il y a forcément du bruit parasite autour de vous) ou même chez vous en train de faire le ménage, de ranger vos courses ou d’écouter la radio (vous ne serez pas concentré à 100% !). Dans tous ces cas de figure, vous ne serez pas dans la meilleure configuration pour réussir ce vrai premier entretien qui risque fort d’être alors le dernier. Sans vos notes, votre argumentaire, votre CV (celui avec lequel vous avez répondu à l’annonce !) et l’annonce sous les yeux, vous avez toutes les chances de vous planter sur la fameuse question hyper classique : « qu’est-ce qui vous a plu dans l’annonce ? », voire de confondre deux opportunités.

Donc, si votre téléphone sonne, commencez par bien regarder le numéro. Si vous ne le connaissez pas, laissez fonctionner votre messagerie ou proposez au Recruteur de le rappeler. Dans le premier cas, il ne va pas s’amuser à rappeler 10 fois chaque candidat et laissera donc forcément un message. A condition, bien entendu, que vous ayez pris le soin d’enregistrer un message « pro ». Dans le second cas, il comprendra parfaitement et vous sera même reconnaissant de lui éviter un mauvais entretien peu productif. Vous rentrez chez vous et vous vous installez au calme avec tous vos documents à portée de main. Là, vous pouvez rappeler le Recruteur.

La règle numéro 1 est donc bien de vous isoler !

– Entretien Skype :

Comme dans un entretien physique, souriez et regardez le Recruteur dans les yeux ! Et sur ce dernier point, c’est beaucoup moins évident que dans un entretien classique pour la simple et bonne raison que votre webcam se trouve en principe en haut de votre écran alors que le recruteur apparaît dans une fenêtre (skype ou autre) au milieu de votre écran. Du coup, il vous voit avec les yeux baissés.

Le contact visuel, si important dans un entretien physique, l’est également dans un entretien en visio. Alors n’oubliez pas de regarder un maximum la webcam pour que le recruteur ait l’impression que vous le regardez droit dans les yeux !

J’en profite pour vous rappeler que le non verbal, la forme sont souvent plus importants que le fond dans un entretien :
7% de ce qui va impacter le recruteur : ce que vous lui dites (votre message)
38% : le ton de la voix (enthousiasme, vie, passion dans le discours)
55% : la gestuelle, le look, la posture, et surtout le sourire et le regard (le feeling !)

Cela ne signifie pas que votre discours n’est pas important, mais que sans enthousiasme, sans sourire, ni regard, le recruteur ne sera pas impacté par votre message !

Au téléphone, le sourire et l’enthousiasme peuvent déjà se ressentir (tout comme un chewing-gum dans la bouche !). En visio, le regard et la gestuelle ont leur rôle à jouer. Ne l’oubliez pas.

Vous pouvez aussi « spliter » votre écran en ouvrant à côté de la fenêtre skype un doc word sur lequel vous aurez rédigés vos principaux arguments (3 grands points), le message que vous souhaitez absolument faire passer. Ainsi, vous pourrez le consulter sans détourner votre regard. Faîtes attention cependant à ne pas écrire un roman, sinon on vous verra lire…

N’oubliez pas d’éteindre vos médias sociaux et messageries préférés afin d’éviter les alertes sonores liées au lancement d’un Chat sur Facebook ou Google !

Coupez votre téléphone portable.

Faîtes également attention au décor (neutre). Ne vous installez pas dos à une porte qu’une personne souhaitant vous parler pourrait ouvrir pendant l’entretien.

Enfin, dernière remarque : ces entretiens jouent le rôle de filtre. Pour vous donner une idée, sur 100 candidatures, 15 personnes peuvent être appelées au téléphone ou contactées en visio pour ce premier entretien de sélection. L’entretien physique qui suit ne concernera plus que 6 à 8 candidats. Ne le ratez pas ! 😉

Pour celles et ceux qui veulent creuser la question, je vous invite à lire un ouvrage auquel j’ai modestement contribué : « Se préparer aux nouveaux entretiens d’embauche » par Jean-Marc Engelhard et Céline Lacourcelle dans la collection « 100 conseils de pro » aux éditions L’Express.

Retrouvez d’autres conseils pour votre recherche d’emploi de Jean-Christophe sur Job2-0.com

A vous de briller maintenant ! 😉 

A lire également:

A lire également:

Mots clés: , , ,

Poster un commentaire


*

Commentaires (1)

avatar

Sylvain

16 juin 2014 - 16 h 42 min

Bonjour,

En effet, il évite au candidat lointain de se déplacer.

Il faut savoir également qu’il y a beaucoup de personnes qui ne sont pas à l’aise moi le premier en conversation Webcam.

Celui-ci peut engendrer un stress plus important qu’en entretien physique.

Retour en haut de page

Les incontournables