336

Talentéo souhaite mettre en avant les entreprises favorisant l’intégration des personnes en situation de handicap, que ce soit au travers de l’emploi direct ou par le recours aux prestations du secteur adapté.

Nous nous tournons ainsi vers le service achats d’Aéroports de Paris qui collabore avec le Gesat dans le cadre de son accord sur l’emploi des personnes en situation de handicap.

Aéroports de Paris c’est:

  • 9 000 collaborateurs répartis sur les différentes plates-formes parisiennes et à l’étranger dans ses filiales.
  • 700 métiers d’innovation et d’expertise.
  • Un peu plus de 400 stagiaires et alternants accueillis chaque année.
  • Une politique emploi ouverte à la diversité qui favorise l’égalité des chances, notamment à travers des actions en faveur de l’emploi des personnes en situation de handicap.

Nous accueillons aujourd’hui Servane Challan-Belval qui nous en dit plus sur cette collaboration.

Bonjour, pouvez-vous présenter votre fonction au sein d’Aéroports de Paris?

Je suis responsable de sujets transversaux au sein du pôle support et qualité de la direction des achats. Parmi ces sujets, le secteur protégé et adapté. Je m’occupe notamment:

  • d’assurer un reporting mensuel sur l’évolution du chiffre d’affaires réalisé avec le secteur, le suivi des marchés, et les actions menées pour atteindre l’objectif fixé par le service achats
  • d’identifier les nouvelles opportunités et accompagner les acheteurs dans la mise en œuvre des consultations
  • de piloter la convention de partenariat avec le Gesat

Dans le cadre de son accord sur l’emploi des personnes en situation de handicap, Aéroports de Paris s’est donné pour objectif de développer les achats auprès du secteur adapté et protégé, pouvez-vous nous en dire plus?

En effet, dans son 8ème accord en faveur de l’emploi des personnes handicapées, l’entreprise s’est engagée à doubler son chiffre d’affaires avec le secteur protégé et adapté à horizon 2015, c’est-à-dire à atteindre un chiffre d’affaires annuel de 600 000 €.

Pour ce faire, la Direction des Achats a défini un plan d’actions dont les principaux leviers sont les suivants:

  • En termes de process: sécuriser le montant réalisé avec le secteur par la mise en œuvre de marchés à bons de commandes, sans déroger aux procédures achats ordinaire: des lots sont simplement réservés au secteur protégé et adapté sur différents segments d’achats – espace verts, piquetage de déchets légers, traitement administratif, traiteurs…
  • En termes de méthodes: la mise en œuvre du reporting mensuel permet de suivre l’évolution du chiffre d’affaires et de mener une analyse régulière de la situation. Par ailleurs, nous avons créé une requête dans notre outil achat qui permet d’identifier les nouveaux besoins dans les segments d’achats privilégiés au secteur.
  • En termes de ressources: la direction des achats a dédié une personne au pilotage de cet objectif. Par ailleurs, le partenariat avec le Gesat permet, à travers l’organisation de réunions et notamment les matinales techniques, de faire émerger de nouvelles opportunités d’achats. Pour finir, la relation continue avec la Mission Handicap vient sceller la dynamique de ces 3 entités.

Sur quels critères sélectionnez-vous les Etablissements et Services d’Aide par le Travail (ESAT) et Entreprises Adaptées (EA) avec lesquelles vous collaborez?

Nous n’appliquons pas de critères particuliers pour les entreprises du secteur adapté et protégé. Elles sont jugées selon des critères techniques et financiers, et soumises comme les entreprises du secteur ordinaire au processus achats de l’entreprise: publication d’avis de marché, sélection des candidatures, envoi du dossier de consultation, réception des offres, négociation et choix du prestataire.

Néanmoins, nous portons une attention particulière aux répondants du secteur adapté et protégé. Nous les accompagnons dans la démarche de réponse, pour tenir compte de l’organisation de ces établissements qui n’ont souvent que peu de temps à consacrer à la partie commerciale.

Et en quoi le partenariat avec le Gesat constitue-t-il un levier pour l’atteinte de ces objectifs?

Le Gesat est un acteur privilégié entre Aéroports de Paris et les entreprises du secteur protégé et adapté, car il connait bien les contraintes et attentes de chacun.

Il nous accompagne dans l’identification des EA et ESAT qui sont en capacité de répondre à nos appels d’offres: proximité géographique, ressources, capacité de production, activité…

Il joue un rôle de facilitateur avec les entreprises du secteur adapté à travers des rencontres, des forums…
Il met en place des outils de professionnalisation afin de permettre aux EA et ESAT de comprendre les process achats des grandes entreprises comme la nôtre et de faciliter la réponse aux appels d’offres.

Sur quels types d’achats employez-vous le Gesat?

Nous le sollicitons sur l’ensemble des segments d’achats. Il apporte un vrai bénéfice en termes de réactivité et de connaissance du marché. Par ailleurs, il nous met facilement en relation avec d’autres donneurs d’ordres pour échanger sur des retours d’expérience.

Quels sont vos projets à venir concernant cette collaboration?

Dans son accord d’entreprise, Aéroports de Paris a exprimé « sa volonté […] de développer de nouvelles activités avec les EA et les ESAT ».

Notre prochain challenge sera donc d’identifier de nouveaux segments d’achats et de réfléchir à la création de nouvelles filières d’achats. La connaissance du marché du secteur protégé et adapté qu’a développé le Gesat est un atout. Nous espérons de ce fait trouver des pistes concrètes à mettre en œuvre pour renforcer notre présence sur le marché du secteur protégé et adapté, et devenir un donneur d’ordres reconnu de ces entreprises comme partenaire actif de leur développement.

Le 7 novembre, cela faisait un an que nous avons signé la convention de partenariat avec le Gesat. Cette année a été très riche en échanges et l’on peut parler d’un partenariat dynamique et efficace.

Nous envisageons déjà de poursuivre cette collaboration en signant cette fois-ci pour une période de deux ans.

Et vous, que pensez-vous de cette initiative? 
Vous souhaitez en savoir plus et rejoindre Aéroports de Paris? Rendez-vous sur leur page du réseau Talentéo!

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00