154

Lorsque une personne est non-voyante ou malvoyante, l’accès à la lecture – qui est souvent uniquement visuel – que ce soit sur un support papier ou sur un écran – peut être très difficile, malgré le développement de livres en braille. Heureusement, de plus en plus de dispositifs et de technologies se développent afin de leur faciliter l’accès à la lecture et à certains divertissements et connaissances. Nous vous éclairons ici sur ce sujet.

L’accès à la lecture : de nouveaux procédés

Tout d’abord, il y a deux dispositifs majeurs basés sur le principe de la reconnaissance visuelle appliqués à la lecture qui ont fait leur apparition : Seeing AI et Aipoly.

Seeing AI est une application de Microsoft destinée aux personnes aveugles. Seeing AI permet de décrire l’environnement aux personnes afin de les aider à mieux l’appréhender. Grâce à la caméra du smartphone de l’individu non-voyant, l’application parle de l’environnement en direct. Si l’utilisateur dirige la caméra vers un objet précis, il accède à ses caractéristiques et si il balaye l’espace, il a une description de ce qui l’entoure. En outre, l’application permet de lire un texte depuis l’appareil photo du téléphone ou sur un document. Grâce à l’intelligence artificielle utilisée – d’où le nom Seeing AI – l’application est aussi capable de reconnaître des écritures manuscrites.

Cependant, là où l’application va plus loin est qu’il ne s’agit pas juste de reconnaître et de traduire le français :

Nous travaillons aussi sur les spécificités de l’environnement en France, les panneaux de signalisations par exemple ne sont pas identiques, Seeing AI est sans cesse en apprentissage pour différencier ses spécificités. Si quelque chose n’est pas reconnu, il est possible de le signaler en ajoutant une description pour alimenter l’algorithme.

– Saqib Shaikh, ingénieur logiciel chez Microsoft

Cet ingénieur lui-même non-voyant s’est associé à d’autres chercheurs et ingénieurs pour Seeing AI.

Mais les fonctionnalités de Seeing AI ne s’arrêtent pas là. En effet, l’application peut aussi évaluer la distance, le nombre de personnes présentes, leurs différentes caractéristiques et leurs expressions. De plus, l’utilisateur peut scanner un produit pour l’identifier…ce qui est très pratique ! Le dispositif Seeing AI émet des bips sonores pour localiser les codes. Le mode reconnaissance des couleurs facilite aussi le quotidien des aveugles.

En décrivant aussi les images de d’autres applications comme celles des réseaux sociaux, celles transmises dans un email, ou stockées sur un Iphone, l’application propose un service très large, répondant enfin à différentes problématiques des personnes non-voyantes.

Disponible sur l’Apple Store en France, elle est également disponible dans 35 pays et a été téléchargée plus de 100 000 fois. Malgré cette grosse mise à jour, on ignore toujours quant elle sera disponible sur Android.

Voir autrement

Ce type d’applications permet aux aveugles de voir autrement et notamment d’accéder à la lecture. Aussi bien sur papier que de façon numérique.

Dans cette lignée, Aipoly est une application utilisant plusieurs technologies – reconnaissance visuelle, intelligence artificielle – afin d’identifier des milliers d’objets. L’application en est à ses débuts mais elle est prometteuse. En version payante, Aipoly reconnait des espèces de plantes et d’animaux, lit des textes, reconnait des couleurs, des personnes et aussi des plats.

En lisant différents types de textes à l’infini, nous comprenons les multiples possibilités que de telles technologies offrent pour que les aveugles et les non-voyants puissent accéder notamment à la lecture.

Elle fonctionne sur le même principe que Seeing AI, en scannant l’environnement et en le retranscrivant. En version gratuite elle est disponible sur Android et IOS et il est possible de régler la langue d’utilisation. Après un essai gratuit, l’utilisation complète et premium coûte 5$.

Des technologies qui facilitent la lecture

En plus des applications, certaines technologies permettent directement aux aveugles de lire des textes afin qu’ils leur soient retranscrit à l’oral…c’est le cas d’une bague connectée nommée « Finger Reader ».

Il n’existait avant qu’une solution afin que les personnes aveugles puissent déchiffrer des textes : le braille. Cette technique de lecture créée par Louis Braille en 1829 est un système d’écriture tactile avec des points en relief. Mais le souci c’est qu’un texte lambda n’est accessible que s’il est réécrit en braille.

Avec « Finger Reader », les non-voyants peuvent enfin déchiffrer n’importe quel texte ! C’est en fait une bague/scanner équipée d’une micro-caméra haute définition. Ce système va retranscrire ce qu’il lit avec un logiciel d’analyse de synthèse vocale pour traduire le texte lu et ainsi donner l’information au lecteur en temps réel. En pratique, l’utilisation est simple. Il suffit d’enfiler la bague et de faire défiler le texte. Cela fait gagner en autonomie les aveugles qui peuvent ainsi lire des livres, des articles de presse, des étiquettes produit.

Tablettes tactiles en braille

Avec l’accroissement du numérique, les dispositifs s’adaptent afin que les aveugles puissent eux-aussi en bénéficier, par exemple pour lire.

Blitab est une tablette innovante adaptée aux malvoyants. Le nom de cette tablette est une contraction des mots anglais « blind » (aveugle) et « tablet » (tablette). La spécificité de cet appareil c’est sa capacité à retranscrire l’information projetée par son écran tactile dans un affichage braille. Blitab est une tablette composée d’un écran tactile ainsi que d’une matrice de 14 lignes pour afficher des documents en braille. Cette technologie permet d’afficher 65 mots à la fois, au lieu des 5 maximum de d’autres technologies, ainsi que des plans, des formes géométriques.

Un autre exemple de tablette dans cette dynamique, c’est la tablette braille InsideOne. En France, 1,5 million de personnes ont un handicap visuel. Des innovations comme cette tablette leur offre de nombreux bénéfices. InsideOne est une tablette tactile qui transforme le braille en caractères voyants et l’écriture traditionnelle en braille.

Enfin, vous l’aurez compris, la reconnaissance vocale et la retranscription en texte est une technologie aussi bien innovante, qu’indispensable pour les personnes non-voyantes et aveugles. Il existe de plus en plus de logiciels pour l’accessibilité numérique pour tous. Par exemple, Authôt.

Afin de lire davantage, les déficients visuels peuvent aussi opter directement pour des Audiobooks et des podcasts. C’est-à-dire de célèbres livres existant  sur une multitude de sujets et d’histoires que ces personnes peuvent directement écouter.

Vous êtes aveugle et souhaitez témoigner? Vous avez un proche concerné ? Que pensez-vous de ces innovations? Nous vous donnons la parole sur les réseaux sociaux !

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00