213

Une parade des 4400 athlètes, 3 heures de show, quatre scènes place de la Concorde à Paris, 65 000 spectateurs, plus de 300 millions de téléspectateurs… La cérémonie d’ouverture des Jeux paralympiques s’annonce grandiose. C’est du moins la promesse faite le 20 octobre par l’ensemble des intervenants à la conférence de presse de présentation de cette soirée exceptionnelle. Talentéo vous en dit plus sur ce moment hors du commun !

Jeux olympiques et paralympiques : un visage commun

Tous s’accordent à dire qu’il y aura un avant et un après le 28 août 2024. En effet, Marie-Amélie Le Fur, présidente du Comité paralympique et sportif français, précise que « ces Jeux marqueront la France dans sa relation aux Jeux paralympiques et au parasport ».

« Notre ambition pour Paris 2024 ans est de sortir le sport des stades, de valoriser les performances des athlètes », rappelle Tony Estanguet, président du Comité d’Organisation des Jeux olympiques et paralympiques. Pour la première fois dans l’Histoire, olympisme et paralympisme affichent un visage commun. Ils ont le même logo. Les compétitions se dérouleront sur les mêmes sites.

Perle Bouge, double médaillée paralympique en para aviron et membre de la Commission des athlètes de Paris 2024 de résumer « Nous parlons d’une seule et même équipe, d’un même emblème. Il n’y a pas de différence entre athlètes olympiques et paralympiques. Nous faisons du sport, nous faisons de l’art, nous faisons de la performance ». Et place à davantage de visibilité.

Une vraie exposition médiatique

La cérémonie d’ouverture commencera par une parade des 7000 athlètes et de leurs accompagnants sur l’avenue des Champs-Élysées jusqu’à la place de la Concorde. Là encore, c’est une nouveauté que de voir les sportifs défiler au cœur de la ville, au plus près des spectateurs.

D’ailleurs, s’ils ont été privés d’exposition médiatique durant les jeux paralympiques de Pékin, les athlètes de Paris 2024 seront, c’est certain, plus présents à la télévision. France Télévisions s’engage à diffuser la totalité des rencontres, soit plus de 300 heures de programmes.

Ainsi, le journaliste sportif, Laurent Luyat, ne peut contenir son enthousiasme : « vous allez voir, question audience, ce sera un carton. L’équipe de France est très forte, les athlètes charismatiques. Les spectateurs auront envie de les suivre et de prolonger le plaisir ressenti pendant les épreuves des Jeux olympiques », et lui de noter un vrai engouement du public pour le parasport « je reçois beaucoup de messages. Je constate que les téléspectateurs apprécient ces compétitions. Cela leur fait du bien de voir des sportifs courageux, qui ont su rebondir. Il existe une dimension sportive certes, mais aussi humaine, très forte ».

Un véritable levier pour davantage d’accessibilité

Ce ne sera qu’un début à en croire la ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castera qui compte ancrer cette visibilité médiatique « dans la durée à travers des évolutions réglementaires. Nous allons engager par décret les diffuseurs, les producteurs de contenus audiovisuels à laisser une meilleure place au parasport. »

Ce n’est pas le seul héritage que laisseront ces onze jours de compétitions. En effet, question infrastructure, Patrick Karam, vice-président du Conseil Régional d’Île-de-France rappelle notamment : « Nous avons mis 1,5 milliard d’euros pour rendre accessibles 200 gares. Nous sommes à 125 gares rendues accessibles. Nous en prévoyons 57 supplémentaires d’ici Paris en 2024. »

De plus, le premier adjoint à la Mairie de Paris, Emmanuel Grégoire, dit vouloir utiliser ce levier des Jeux paralympiques pour développer la pratique sportive. « Notre objectif est de passer de 15 à 40 clubs parasports à Paris pour augmenter la capacité d’accueil, y compris en réduisant les distances parfois très contraignantes pour les jeunes qui souhaitent s’engager ». Enfin, la ministre a ajouté que d’ici 2024 le nombre de sections para-accueillantes sera multiplié par quatre, et souhaite à l’avenir que les 30 minutes d’activités physiques quotidiennes pratiquées dans les écoles concernent également les 67 000 enfants des établissements hospitaliers et des établissements médico-sociaux.

Plus généralement, tous espèrent voir l’avènement d’une nouvelle ère grâce à la ferveur populaire suscitée par ces Jeux. « Ils vont faire prendre conscience que dans notre société, nous sommes tous différents et que nous devons aller vers la différence » explique Alexis Hanquinquant triathlète handisport multimédaillé. Enfin, Marie-Amélie Le Fur conclut : « ces jeux permettent de démontrer la capacité et les compétences des personnes en situation de handicap et de porter des sujets comme celui de l’accessibilité, de l’employabilité dans la vie des personnes en situation de handicap ».

Ainsi, la cérémonie d’ouverture des Jeux de Paris 2024 promet d’être riche en émotions. De merveilleuses surprises sont à prévoir alors restez connectés pour en découvrir plus sur le programme des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris.

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à nous le faire savoir sur nos réseaux !

Crédit photo : Paris 2024

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
Actuellement en live
En live !

Accéder au live