286

Talentéo continue son exploration des innovations technologiques qui faciliteront demain le quotidien des personnes en situation de handicap. Rencontre avec Hugo Carlotti, ingénieur à l’idée ingénieuse! Il nous présente le projet Skeleton, un exosquelette qui facilitera la rééducation des personnes hémiplégiques.

 

Pouvez-vous présenter le projet ? Quel est son objectif?

Hope & Go est né il y a deux ans de l’idée de Geoffroy Moucheboeuf médecin au CHU de Bordeaux, Patrick Dehail, vice doyen du CHU de Bordeaux et moi, Hugo Carlotti ingénieur aux Arts et Métiers. Nous avons décidé de concevoir un exosquelette de rééducation à la marche motorisé à destination des centres spécialisés. Aujourd’hui, ce projet rassemble 5 élèves ingénieurs, 1 designer, 2 commerciales/chargées de communication en plus des fondateurs originaux, tous volontaires.

Quelles sont les différences avec les autres projets d’exosquelettes déjà en développement?

L’efficacité des exosquelettes dans la rééducation a été prouvée. Malheureusement, les modèles développés aujourd’hui sont un investissement non-négligeable pour les hôpitaux. Ainsi, l’accès à une rééducation optimale est encore très limité. Par ailleurs, ces outils sont trop polyvalents et cherchent à couvrir un maximum de pathologie, ne traitant chacune que partiellement. Nous voulons donc développer un exosquelette accessible financièrement pour les hôpitaux et traitant spécifiquement les troubles liés à l’hémiplégie. Cette pathologie, qui est la conséquence principale de l’AVCamène à une paralysie partielle du corps.

Quelles sont vos plus grands succès? Vos difficultés qui semblaient insurmontables?

Notre plus grand succès a été de passer d’un « projet de garage » à une innovation portée par des partenaires à la fois médicaux, comme Lagarrigue ou le Chu de Bordeaux, et techniques, comme les Arts et Métiers, LAMIH, l’Institut Georges Charpak, ou encore Cap Gemini. Nous sommes donc fiers d’avoir réussi à leur transmettre notre passion et notre énergie!

Notre plus grande difficulté a été de prouver la viabilité de notre projet sur la base d’un poke. (ndlr: premier prototype preuve de concept)

Aujourd’hui, nous commençons la conception d’une V1, plus optimisée en terme de poids et d’ergonomie que le poke que nous avons développé. 4 thèses seront lancées en septembre 2019 sur ce projet sur les thèmes de la programmation des moteurs, les interactions biomécaniques entre notre exosquelette et le patient, la conception du produit et enfin son ossature. Des tests cliniques sont également en cours de préparation pour pouvoir tester notre V1 sur patients d’ici janvier 2021.

Une fois le projet commercialisé, où pourront nous retrouver cette innovation?

Vous pourrez retrouver ce projet dans les centres de rééducation spécialisé et cliniques privées.

Quel message souhaitez-vous passer à nos lecteurs?

La chose la plus importante est d’être bien entouré et ne pas être trop protecteur avec votre idée. Si vous la protégez démesurément vous serez le ou la seule à l’avoir, mais elle ne sortira peut-être jamais.

Que pensez-vous de cette innovation? Venez nous en parler sur nos plateformes sociales! 

Et n’hésitez-pas à partager cette information!

 

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00