140

En partenariat avec le Groupe BPCE

Nous remettons le cap pour le Groupe BPCE et plus précisément pour la Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne. Nous avons rencontré Stéphane Wendling, en reconversion professionnelle à la suite d’un handicap Il témoigne de son parcours en alternance dans le domaine bancaire! 

Pouvez-vous présenter votre parcours?

J’ai travaillé plus de 10 ans dans le domaine du bâtiment en tant que couvreur Zingueur, puis responsable de chantier. Suite à des problèmes physiques, j’ai eu l’occasion de me réorienter dans le domaine bancaire. Ainsi, j’ai souhaité reprendre des études, mais je me suis heurté à de nombreuses difficultés, notamment pour trouver une formation.

Je me suis finalement tourné vers un BTS MUC (Management des Unités Commerciales) effectué par l’intermédiaire du Greta. Suite à son obtention, je me suis tourné vers une licence professionnelle banque que j’effectue actuellement en alternance au sein de la Banque Populaire Alsace Loraine Champagne.

Comment avez-vous été recruté au sein de la BPALC?

L’entreprise proposait ses opportunités au sein du forum virtuel Talents Handicap, j’ai donc postulé. Mme Bastien, en charge de la Mission Handicap, m’a contacté dans la journée car elle était intéressée par mon profil atypique. Nous avons effectué un premier échange téléphonique, puis un entretien en présentiel. Tout cela est allé très vite: en une semaine tout était bouclé. Les explications des missions étaient très claires et le suivi de ma candidature très efficace.

Pourquoi avoir entrepris une alternance et pourquoi avoir choisi la Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne?

Le domaine bancaire me plaît et plus particulièrement la Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne (BPALC) car c’est un acteur très engagé de la région. J’adhère entièrement aux valeurs de l’entreprise.

Concernant l’alternance, c’est avant tout un choix stratégique. En effet, j’ai 30 ans et des contraintes financières, ce mode de formation me permet de conserver mon niveau de vie tout en étant formé à un nouveau métier. Je pense aussi  que seule une approche théorique de mon métier n’est pas suffisante. Aussi, il est important de pratiquer pour développer des compétences qui ne peuvent s’acquérir que sur le terrain.

Comment s’est déroulée votre intégration?

À la suite de mes entretiens RH, j’ai été contacté  occuper un poste au sein de l’agence de Barr en périphérie strasbourgeoise. Le directeur m’a accueilli et s’est montré bienveillant à mon égard. La question de mes besoins en termes d’aménagements d’environnement de travail m’a été posée rapidement, mais mon handicap n’en nécessite aucun.

Mes collègues n’étaient pas au fait de mon handicap, je leur ai annoncé très rapidement. Le fait d’en avoir parlé ne m’a jamais desservi. Je me sens complètement intégré dans l’équipe, comme tout autre collaborateur.

Quel est votre rythme d’alternance? Quelles sont vos missions?

J’effectue 2 semaines en entreprise, 1 semaine à la faculté de Strasbourg, 1 semaine au CFPB (Centre de Formation des Professions Bancaires). Nous avons la chance, en Alsace, d’avoir cette école de formation bancaire reconnue par la profession!

Au niveau de mes missions, je suis là pour accueillir les clients et gérer leurs demandes. Des tâches de gestion des fonds et des matériaux me sont également attribuées. Si la Banque Populaire souhaite continuer notre collaboration à la suite de ma licence, j’aimerais m’orienter vers un métier de conseiller de clientèle particuliers, pour évoluer ensuite vers la gestion de patrimoine.

Quels conseils donneriez-vous à nos lecteurs hésitant à entreprendre une alternance dans le domaine bancaire?

De se donner les moyens d’y arriver!

Cette formation impose un rythme très soutenu entre les semaines en entreprise et les semaines à l’école. On doit apprendre beaucoup de chosestant au niveau du droit bancaire que  de la pratique commerciale. Sur la partie pratique, il y a également de nombreux produits à mémoriser chacun ayant des caractéristiques différentes à connaître. En bref, il s’agit d’une année très dense.

Faîtes valoir votre droit d’avoir une RQTH (Reconnaissance de Qualité de Travailleur Handicapé)! Je vous conseille de jouer la carte de la franchise et d’être honnête avec votre employeur. Beaucoup d’entreprises, comme la Banque Populaire, et plus globalement le Groupe BPCE, sont ouverts et mènent des actions pour l’inclusion des personnes en situation de handicap.

La Banque Populaire vous intéresse? Vous êtes à la recherche d’une alternance dans le domaine bancaire? N’hésitez-pas à vous rendre sur le site carrière du Groupe BPCE pour découvrir toutes ses opportunités:

Bouton cliquable : Rejoignez l'entreprise en alternance

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00