Partenariat
Sports

En partenariat avec

Du 28 août au 8 septembre 2024, Paris accueillera les Jeux Paralympiques. D’ici là, Talenteo vous présente tous les sports qui seront présents à l’affiche de cette édition. En route pour l’escrime fauteuil, discipline mixte présente depuis les premiers Jeux de Rome en 1960. Et où la France aura son mot à dire ! 

Du 3 au 7 septembre, c’est dans la nef du Grand Palais que les épreuves d’escrime fauteuil des Jeux Paralympiques Paris 2024 vont se dérouler. Et comme dans la version Olympique, l’épée, le fleuret et le sabre sont au menu de ces 5 jours de compétition. 

L’histoire de l’escrime fauteuil

Une fois n’est pas coutume, l’origine de ce parasport remonte au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Et une fois n’est pas coutume, l’hôpital de Stoke Mandeville, au Royaume-Uni, a vu la naissance et le développement de cette discipline. Accueillant les vétérans blessés de l’après-guerre, ce lieu a vu la naissance de bon nombre de parasports. Ainsi, l’escrime fauteuil a été mise en place pour rééduquer les vétérans blessés à la moelle épinière. Un moyen de renforcer les muscles et de faire travailler l’équilibre. La discipline prend tellement qu’elle se retrouve directement intégrée au programme des premiers Jeux Paralympiques, en 1960 à Rome.

C’est quoi l’escrime fauteuil ?

Aux Jeux Paralympiques, seules les personnes en situation de handicap moteur peuvent participer à l’escrime fauteuil. Une version pour les déficients visuels existe, mais pas aux Jeux. Les athlètes sont dans un fauteuil roulant fixé au sol. Et donc, ils ne peuvent ni avancer, ni reculer, et sont proches l’un de l’autre, ce qui en fait une discipline très intense et rapide. Le règlement est assez similaire à celui de l’escrime Olympique. Les trois catégories d’armes sont présentes : le fleuret, l’épée et le sabre. Il y a aussi des épreuves individuelles et par équipes.

Comme chez les valides, l’objectif est d’être le premier à marquer 15 points. Par équipes, il faut atteindre 45 points. Les matches durent 9 minutes, découpés en 3 périodes de 3 minutes. En cas d’égalité, une minute additionnelle est ajoutée. Un tirage au sort effectué avant la minute additionnelle permet de donner le vainqueur en cas de nouveau match nul.

Les différences

La différence principale avec les valides se situe sur les parties du corps que l’on doit toucher pour marquer un point. Selon l’arme, elle change. Au fleuret, il ne faut ainsi viser que le tronc. Alors qu’à l’épée et au sabre, tout ce qui est au-dessus de la taille compte. La taille du bras le plus court détermine la distance qui sépare les fauteuils. Elle reste la même durant toute la partie. C’est donc un combat rapproché qui demande beaucoup de coordination et de vitesse. C’est pourquoi les athlètes sont constamment en mouvement d’avant en arrière avec la moitié supérieure de leurs corps.

Les catégories de handicap

La nature du handicap est en conséquence très importante. Pour les Jeux Paralympiques, dans chaque arme, il y a deux catégories :
Catégorie A : les escrimeurs ont un handicap affectant obligatoirement au moins un membre inférieur.
Catégorie B : les escrimeurs ont un handicap ne permettant pas la mobilité volontaire du tronc.

La France, un favori historique

Les Bleus n’ont pas à rougir de leur palmarès et font ainsi figure de favori historique. En effet, des médailles ont été rapportées à chaque édition depuis les Jeux de Tokyo en 1964. Les années 2000 sont certes moins fastes et le nombre de podium chute même à chaque compétition. En 2021 à Tokyo, une seule médaille, en bronze, a été glanée. Il faudra bien sûr faire mieux à la maison cet été…

Comment se qualifier pour les Jeux de Paris 2024 ?

On ne saura que fin mai 2024 quels escrimeurs français participeront aux Jeux Paralympiques. Avant cela, le chemin de qualification est long. Les résultats des championnats du monde, des championnats continentaux, ainsi que les 6 meilleurs résultats des Coupes du monde et compétitions satellites (1 maximum) sont pris en compte. Et ce sur la période du 1ᵉʳ octobre 2022 au 31 mai 2024. À chaque compétition, des points sont en jeu pour permettre d’évoluer dans un classement individuel qui sera déterminant pour la sélection finale. En tant que pays hôte, la France a le droit à 3 athlètes masculins et 3 féminins directement qualifiés. Ce sont les mieux placés dans le classement mondial qui obtiendront le fameux sésame. 

 

Coupe du monde escrime fauteuil @Flickr

De l’expérience chez les Français !

Chez les hommes et du haut de ses 54 ans, le plus expérimenté de tous est Damien Tokatlian. En fleuret A, il a obtenu une médaille d’argent par équipe à Londres en 2012. Il décroche le bronze par équipe à Rio en 2016, puis à Tokyo en 2021. Toujours dans la même arme, mais en B, Maxime Valet va aussi viser la médaille. Lui aussi a fait 3 podiums Paralympiques, mais sur deux olympiades. Il a à chaque fois obtenu le bronze par équipe à Rio et Tokyo. Au Brésil, il a aussi fini troisième en individuel. L’expérience des Jeux, Yohan Peter y a goûté aussi au Japon, et veut renouveler l’expérience. Celui qui n’a commencé l’escrime fauteuil qu’à 28 ans est bien placé à l’épée B et a obtenu quelques podiums intéressants. Enfin, Luca Platania est l’épéiste A à suivre. À bientôt 23 ans, il a réalisé quelques belles performances en Coupe du monde et voudra briller à domicile.

De l’espoir chez les Françaises !

Chez les femmes, Clémence Delavoipiere est un grand espoir dans les trois armes (A), elle qui au championnat du monde U23 au Brésil a obtenu le bronze en fleuret, l’argent en sabre et surtout l’or en épée. Dans la même classe A, Brianna Vidé a elle aussi son mot à dire, particulièrement en sabre et épée où elle a obtenu des podiums en championnat du monde. Sophie Sablon quant à elle, va chercher à vivre ses premiers Jeux au sabre et au fleuret (B), tandis qu’à l’épée (B), Cécile Demaude est partie pour retrouver la route des paralympiades après Londres et Rio.

Les championnats d’Europe à Paris du 5 au 10 mars 2024

À ne pas manquer, du 5 au 10 mars, Paris et la Halle Carpentier accueillent les championnats d’Europe d’escrime fauteuil. L’une des dernières étapes et une répétition générale avant les Jeux Paralympiques. 

Billetterie Escrime fauteuil

Et la dernière occasion d’encourager les Français avant les Jeux Paralympiques, qui aura lieu du 3 au 7 septembre, dans la nef du Grand Palais.

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
Actuellement en live
En live !

Accéder au live