265

Aujourd’hui, Talentéo vous propose de découvrir « Rebond, vivre avec le handicap ». Issue d’une collaboration du journal « Le Monde » et de l’Agefiph, ce podcast nous propose d’écouter diverses personnalités touchées, directement ou non, par le handicap. Comment celui-ci s’intègre dans la vie des personnes qui le vivent ou de leurs proches ? Quelles rencontres et opportunités peuvent être créées par le handicap ? Ces questions, et de nombreuses autres sont discutées dans ce podcast en 12 épisodes.

Le rebond comme métaphore du handicap

Il y a autant de handicaps que d’individus, qu’il soit présent depuis toujours ou de manière temporaire. Son impact peut être dévastateur, mais faut-il pour autant se limiter à ce qu’il fait perdre ? Pourquoi ne pas essayer de rebondir ? 

Dans le podcast « Rebond, vivre avec le handicap », les journalistes Isabelle Hennebelle et Joséfa Lopez nous proposent de parler du handicap avec des personnalités qui y sont confrontées. Personnellement concernées ou non, elles racontent comment celui-ci a pu transformer leur quotidien et celui de leurs proches.

Tout au long des 12 épisodes, divers thèmes reviennent : l’inclusion, l’accessibilité, les progrès faits et à faire, handicaps visibles ou invisibles, physiques ou mentaux. Vous aurez l’occasion de découvrir des témoignages différents mais, à l’arrivée, des constats presque similaires. En effet, dans ces situations apparaît une réalité : des opportunités ont pu se créer à la suite de ces différentes expériences. Des rencontres qui n’auraient pas pu être faites autrement sont arrivées. Alors, face à la gymnastique que cela peut demander, comment vivre avec un handicap ?

« J’ai tendance à dire que c’est quelque chose qui vous oblige, qui vous pousse, à réaliser vos rêves, à aller plus loin. Nous, les personnes handicapées, avons toutes entendu ce qu’on ne pourrait pas faire ». Fabrice Chanut

Des personnalités sous un autre angle

Tout au long des épisodes, des personnalités connues se livrent sur leurs relations au handicap. De Dominique Farrugia à Gringe, ce sont 12 personnes qui ont été confrontées aux conséquences du handicap. Les définitions varient forcément, mais se recoupent sur des points essentiels :

« Le handicap est tellement multiple que c’est difficile de lui coller une étiquette. Aujourd’hui, j’ai envie de parler d’accessibilité. C’est ça qui m’intéresse. » Dominique Farrugia

« Pour moi, le handicap, c’est quand nous sommes empêchés, gênés dans notre quotidien, dans la relation à l’autre ou dans notre environnement. Et c’est une situation qui peut s’exprimer de façon très différente selon l’endroit où nous nous trouvons, selon la personne à laquelle nous sommes confrontés ». Marie-Amélie Le Fur

« Si je devais définir le handicap, je dirais que c’est une impossibilité ou une complication face à une situation définie. Le handicap n’est pas global. Nous ne sommes pas globalement handicapés, incapables de rien. Nous sommes juste dans une situation où, parfois, nous avons besoin d’un coup de pouce dans un cadre bien précis. » Grégory Cuilleron

« En quelques mots, le handicap est un événement individuel à dimension collective, et c’est ce qui le rend paradoxal. C’est une difficulté, une déficience, un trouble, une lésion, qui touche directement une personne et qui, en même temps, résonne sur un entourage immédiat, une société. C’est ce qui rend cette situation tout à fait singulière. » Charles Gardou

Toute la difficulté de résumer le handicap est donc là ! Mais les définitions évoluent avec l’expérience vécue. Les personnalités interrogées sont donc toutes confrontées à des questions similaires afin de faire ressortir ce qu’il y a de personnel dans leurs visions.

Ils peuvent être parents d’enfant en situation de handicap, comme Samuel le Bihan ou Sophie Cluzel, ou directement touchés, comme Grégory Cuilleron, Krystoff Fluder ou Marie-Amélie Le Fur.

Des handicaps variés, des idées proches

Parmi les sujets les plus évoqués, l’inclusion et l’accessibilité sont encore et toujours présentes. Aller vers plus d’accessibilités et moins d’exclusion, plus de mixités entre personnes valides et personnes en situation de handicap. Voilà les opinions qui se forment au fur et à mesure des écoutes et des intervenants :

Il faut favoriser la possibilité pour les personnes en situation de handicap elles-mêmes de s’exprimer, pour éviter leur stigmatisation en tant que travailleurs d’abord, mais aussi pour donner les clés à l’entreprise – et plus globalement à notre société – pour mieux s’adapter à notre situation. Un salarié en situation de handicap qui va évoquer sa situation, qui va l’expliquer au manager, qui va se faire reconnaître en qualité de travailleur en situation de handicap, donne aussi toutes les clés à l’entreprise pour s’adapter à lui, pour prendre en compte sa fatigabilité et pour faire connaître sa situation à ses collaborateurs. Marie-Amélie Le Fur

Il s’agit toujours de se rassembler et de porter haut et fort ce droit des personnes handicapées à être des enfants de la République, des citoyens comme les autres, avec des droits et des devoirs, mais surtout avec cette notion d’intégration à l’époque. Maintenant, nous parlons beaucoup d’inclusion, mais moi, je parle plus de participation, c’est-à-dire de scolarisation, d’insertion professionnelle dans un environnement inclusif. Sophie Cluzel

La société a une responsabilité, c’est d’essayer de faire en sorte que tout le monde vive ensemble… Alors l’égalité, c’est bien, mais c’est la même chose pour tout le monde. L’équité, c’est de faire en sorte que tout le monde ait les mêmes moyens pour arriver aux mêmes objectifs. C’est ça l’adaptation et l’adaptabilité. Krystoff Fluder

Ce podcast, pertinent dans son approche du handicap, donne la parole à plusieurs personnes ayant un vécu différent sur un seul et même sujet ! D’ailleurs, au fil des épisodes, il apparaît que ce ne sont pas que les handicaps, mais plutôt les réactions qu’ils peuvent provoquer, qui sont au centre des discussions.

Liste des épisodes

  1. Dominique Farrugia : « Personne ne comprend que le handicap concerne tout le monde »
  2. Samuel Le Bihan : « J’ai pris la décision de faire du handicap de ma fille une force »
  3. Laëtitia Milot : « L’endométriose m’a appris à prendre mon courage à deux mains »
  4. Marie-Amélie Le Fur : « Le handicap m’a ouvert des portes extraordinaires »
  5. Grégory Cuilleron : « Les gens peuvent être racistes mais dire qu’on n’aime pas les handicapés, ce n’est pas possible »
  6. Sophie Cluzel : « A la naissance de ma fille trisomique, ça a été l’effondrement puis on est reparti à l’attaque ! »
  7. Fabrice Chanut : « Le handicap vous pousse à réaliser vos rêves »
  8. Laëtitia Bernard : « Faire du sport, étudier…ce n’est pas parce qu’on a un handicap qu’on ne vit pas ! »
  9. Krystoff Fluder : « Beaucoup de personnes en situation de handicap le cachent »
  10. Didier Roche : « J’ai appris à ne plus rendre l’autre coupable de mon handicap »
  11. Charles Gardou : « Dans la société, il y a une hiérarchisation des vies, entre valides et handicapés »
  12. Gringe : « La schizophrénie est violemment stigmatisée »

Vous désirez en savoir plus ? Vous pouvez retrouver ce podcast sur vos plateformes de streaming audio ou avec le lien ci-dessous :

Rebond, vivre avec le handicap

Pour les personnes sourdes et malentendantes, vous pouvez retrouver la liste des transcription directement sur le site de l’Agefiph :

Découvrez les transcriptions

 

N’hésitez pas à partager vos impressions avec nous sur les réseaux sociaux !

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
Actuellement en live
En live !

Accéder au live