En savoir plus sur Talentéo
27FEV 16

[Portrait] Sébastien Pilot: il met le handicap K.O.

Il y a quelques temps nous vous présentions une nouvelle discipline handisport: la handiboxe. Aujourd’hui nous accueillons dans nos pages Sébastien Pilot, il surmonte son handicap et dédie sa carrière au sport.

boxe

Pouvez-vous vous présenter ainsi que votre parcours?

Sebastien Pilot, j’ai 41 ans et je suis atteint depuis la naissance d’une maladie invalidante.

Je suis DEJEPS (Diplôme d’Etat de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport) en savate et Délégué technique départemental pour cette discipline. Je suis également DEJEPS en boxe anglaise et entraîneur au ring grenoblois.

J’ai également un brevet d’état handisport qui me permet de créer des passerelles entre les sport de combat et le handicap. D’où la création de la discipline «handiboxe». Cette discipline a vu le jour avant que je sois diplômé et c’est par cette toute petite porte que j’ai par la suite pu passer mes diplômes et avoir une légitimité dans mes différentes fonctions.

Cela fait plus de 20 ans que je suis dans le milieu de la boxe (française et anglaise). Passionné par cette discipline, je suis a l’initiative, avec le ring grenoblois, de la discipline handiboxe.

Elle est aujourd’hui reconnue nationalement, avec des compétitions, une licence fédérale etc.

Quelles sont les règles de la boxe handisport? Quelles différences y a-t-il avec la boxe «valide»?

Les règles sont à peu de choses près les mêmes, la différence est que toutes les parties du gants ont droit de toucher la cible (tête ou buste).

De plus, suivant le handicap il peut y avoir certaines interdictions ou autorisations différentes de la boxe dites valide (exemple: l’interdiction de toucher au ventre)

Comment conciliez-vous votre emploi et votre passion?

En ce moment je suis de nouveau étudiant. J’ai repris des études un D.U (Diplôme Universitaire) préparateur physique sur Dijon au Centre d’Etude de la performance, en alternance avec mon lieu de stage au centre de formation du FCG (rugby).

Toutes mes journées sont conditionnées par tout ce qui est sportif. Les cours de boxe que je donne, mon stage, mes études, ma préparation à mon défi sportif de descente de l’Etna en fauteuil tout terrain, ainsi que mon nouveau poste de DTD (Délégué Technique Départemental) en savate.

Quels ont été les temps forts de votre carrière?

En prenant du recul je me dis que malgré mon handicap j’ai pu côtoyer le haut niveau, en entraînant des athlètes titrés jusqu’au niveau mondial. J’ai pu passer des diplômes qui à priori n’étaient pas accessibles par rapport à mon handicap, j’ai créé une discipline qui maintenant est pratiquée de partout en France et qui commence à se développer à l’international.

Du coup j’ai eu, certes un parcours cabossé, mais riche en rencontres et en émotions.

Le temps fort c’est en fait de pouvoir me dire que j’ai eu effectivement une carrière sportive. Totalement atypique mais une carrière quand même.

Quel message souhaitez-vous passer à nos lecteur?

Ne laissez pas les autres limiter votre vie, décidez et mettez-vous en action. L’échec n’est pas grave, ne pas essayer l’est un peu plus.

A lire également:

Vous souhaitez pratiquer la handiboxe? Vous avez un message à faire passer à Sébastien? Dites le en commentaires! 

© 2016 Talentéo. Toute reproduction interdite sans l’autorisation de l’auteur.

A lire également:

Mots clés: , ,

Poster un commentaire

*

Commentaires (1)

avatar

THIVEL Marie France

26 octobre 2016 - 13 h 35 min

Bonjour, je salue de tout coeur Sébastien et lui dis merci pour ce qu’il fait car ce n’est pas que pour lui, il a beaucoup de courage, en un mot il est super, tellement que j’aimerai bien le rencontrer car moi aussi je suis concernée par cette maladie, j’ai un fils qui a aussi une neurofibromatose et qui a été opéré plusieurs fois aussi. Je voudrai discuter avec lui si possible et surtout le voir. Merci à lui au nom de tous.
Cordialement

Retour en haut de page

Les incontournables