356

Rendre accessible ses services aux personnes sourdes et malentendantes: c’est le défi relevé par la Bibliothèque Nationale de France (BNF) grâce à Acceo. Rencontre avec Sylviane Tarsot-Gillery, directrice générale de la BNF.
[Surdité] La Bibliothèque Nationale de France devient accessible!

Comment avez-vous connu Acceo ? Pourquoi avez-vous choisi cette solution?

Nous avons connu Acceo grâce à notre mission handicap qui a été créée en 2003. Elle assure une veille juridique et institutionnelle sur les lois et les textes relatifs au handicap mais aussi une veille active sur les nouveaux outils qui existent dans ce domaine. Elle nous fait ainsi régulièrement des propositions pour développer notre accessibilité.

En ce qui concerne l’accessibilité auditive, nous avions déjà des dispositifs, limités à la demande (boucle magnétique; partenariat avec l’association «signe de sens» pour des visites en LSF). Acceo nous a semblé une solution universelle permettant d’autonomiser les personnes en ne les mettant pas en situation de demande.

L’intérêt pour nous est de renseigner par téléphone et sur place nos publics sourds et malentendants. Nous avons été séduits par le double système de transcription, à la fois en langue des signes et en transcription simultanée de la parole. Il permet ainsi de toucher un public très large (sourds signant, sourds oralisés, seniors malentendants).

Comment avez-vous mis en place cette solution?

Nous avons travaillé à la mise en place de ce service depuis la rentrée de septembre
pour un lancement officiel le 3 décembre, journée internationale des personnes en
situation de handicap. Nous avons organisé des séances de présentation pour l’ensemble du personnel. 130 agents étaient présents.

Nous allons aussi mettre une vidéo en ligne sur notre intranet afin de sensibiliser le maximum de personnes et nous allons organiser de nouvelles démonstrations de la solution en 2016. Par ailleurs, nous souhaitons que les agents qui ont assisté à la présentation et qui le souhaitent deviennent référents pour leur service. De manière générale, nous cherchons désormais à sensibiliser l’ensemble du personnel à la déficience auditive.

Auparavant, ce sujet était abordé au sein d’une sensibilisation globale au handicap. Désormais, nous déployons un module spécifique avec une formation de deux heures qui s’intitule « entendants, malentendants, sourds : entendons-nous!».

Qu’attendez-vous de ce nouvel outil?

Notre objectif est de toucher un public très large. Les deux modes de communication en temps réel qui sont proposés sont très simples à mettre en place et à utiliser: il suffit d’avoir une webcam. Les personnes sourdes et malentendantes peuvent se connecter sur notre site internet et nous appeler. Elles peuvent également venir sur place et communiquer avec nous comme n’importe quelle autre personne.

Pour l’instant, le service Acceo n’est utilisable qu’à la bibliothèque François Mitterrand. Nous l’installerons rue de Richelieu lorsque les travaux de remise aux normes du bâtiment seront terminés.

Quelle est votre politique en matière d’accessibilité et quels sont vos axes de développement pour l’avenir?

Notre politique se concentre sur les conditions d’accueil des lecteurs et des visiteurs en situation de handicap: tous les types de handicap sont pris en compte. Nous sommes en ce moment très engagés sur l’agenda d’accessibilité programmée et nous faisons face à d’importants travaux d’aménagements à la bibliothèque François Mitterrand et sur le site de Richelieu. Par ailleurs notre politique s’appuie sur le développement de services spécifiques.

Nous avons désormais Acceo pour les sourds et les malentendants mais nous avons aussi déployé des solutions pour les personnes en situation de handicap visuel (machines à lire, vidéos-agrandisseurs). En 2014, grâce à la plate-forme de transfert des ouvrages numériques PLATON, 4438 titres de livres ont été transférés numériquement dans un format adapté aux non-voyants.

Depuis 2013, nous participons également à l’opération « rentrée littéraire accessible » initiée par le Syndicat National de l’Édition. Nous sommes très heureux de pouvoir enrichir nos actions pour ces publics et d’avoir cette année ouvert notre accessibilité aux personnes sourdes et malentendantes. Nous sommes au cœur de notre mission de service public. Nous sommes aussi fiers, à travers cette démarche, de mettre en valeur des entreprises qui innovent pour le bien de nos concitoyens.

Vous souhaitez en savoir plus sur Acceo? Rendez-vous sur leur site internet!
N’hésitez-pas à partager cette information sur les réseaux-sociaux!

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00