556

Blogueuse, conférencière et créatrice de contenu, Kim Auclair est une jeune entrepreneuse québécoise. Atteinte de surdité de sévère à profonde, elle a réussi à transformer sa différence en atout et est devenue une personnalité incontournable du web. 

Pouvez-vous vous présenter et présenter votre parcours ?

Je suis née en 1984 avec une surdité de sévère à profonde aux deux oreilles. J’ai entendu grâce à un appareil auditif à l’oreille droite jusqu’au 17 septembre 2019. Date à laquelle il a été remplacé par un implant cochléaire. Ma surdité ne m’a toutefois pas empêchée de cheminer dans le monde des communications.

Depuis l’âge de 18 ans, je suis sur le marché du travail comme entrepreneure. J’ai fait du graphisme, de la rédaction Web, de l’animation et gestion de communauté Web, donné des conférences et des formations à des entrepreneurs voulant mieux utiliser les médias sociaux. J’ai même écrit un livre et je suis devenue animatrice de radio sur les ondes de CKRL 89.1. Et ce, grâce au Web et la lecture labiale pour combler mes lacunes auditives.

Depuis le début de l’année 2020, je suis consultante en communication Web pour augmenter la visibilité des entreprises dans les médias en plus de vendre des outils de communications en ligne pour sensibiliser la population à la surdité.

Vous êtes concernée par la surdité, comment avez-vous « apprivoisé cette différence » dans votre quotidien ?

Intégrée dans le monde des entendants depuis toujours, j’ai décidé d’accepter ma surdité en 2018 après avoir ressenti un épuisement professionnel et de communication. Je me suis beaucoup renseignée sur cet univers que j’ai ignoré pendant plusieurs années afin de mieux me connaître. Aussi, pendant ma réadaptation avec mon implant cochléaire, je me suis mise à dessiner mon cheminement avec ma nouvelle audition. Ces démarches m’ont beaucoup aidée à apprivoiser ma différence.

Comment s’est passée votre évolution dans le monde professionnel ?

C’était très difficile au début. Je ne voulais pas parler de ma surdité. J’avais peur de ne pas paraître professionnelle. J’avais peur aussi qu’on me prenne par pitié. Tout ce que je voulais c’était gagner en crédibilité et faire mes preuves. Tant dans le monde des communications que celui des affaires. Ainsi, le web a été pour moi une deuxième porte d’entrée. C’est grâce à ce moyen de communication que j’ai pu transformer ma différence en force.

Pourquoi avoir fait ce choix de vous lancer dans l’entrepreneuriat ?

À l’âge de 18-19 ans, j’avais des difficultés à trouver un emploi. J’étais passionnée par différents secteurs d’activités tel que l’infographie et le graphisme. Je voulais apprendre sur le terrain le plus rapidement possible. Mes notes scolaires n’étaient pas les meilleures, je manquais d’expériences professionnelles et il y avait ma voix qui avait un accent sourd plus présent qu’aujourd’hui. Me lancer en affaires sur le Web m’a permis de contourner ces obstacles.

Vous avez lancé votre premier livre. Pouvez-vous nous raconter la naissance de ce projet et son objectif ?

En 2015-2016, j’ai atteint plusieurs objectifs avec ma première entreprise. Ça faisait aussi plus de 10 ans que j’étais lancée. L’objectif principal était de revenir sur mes apprentissages en tant qu’entrepreneure et de tourner la page pour avancer vers de nouveaux objectifs. Par contre, ce n’est pas ce qui s’est produit. Après le lancement de mon livre, j’ai ressenti un épuisement professionnel et de communication qui m’a amené à ralentir mes activités professionnelles et me découvrir autrement par rapport à ma surdité.

En plus de l’écriture, avez-vous d’autres projets dans lesquels vous êtes engagée ?

J’ai récemment lancé ma première bande dessinée afin de sensibiliser les gens aux défis de communications des personnes sourdes et malentendantes. Elle est offerte gratuitement en ligne. Je prévois d’en faire une version imprimée plus garnie ainsi que de créer de nouveaux outils de communication pour sensibiliser la population à la surdité.

Quel(s) conseil(s) donneriez-vous à nos lecteurs ?

Faites de votre différence votre plus grande force !

 

Cette interview vous a plu ? Vous pouvez suivre Kim Auclair sur son site web, sa page facebook ainsi que sur Instagram !  

Bonus : découvrez les premières planches de sa bande dessinée !

 

crédit photo en tête d’article : Cindy Hains – Photographe

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
En live !

Accéder au live