En quoi votre projet a fait changer de regard sur le handicap ?

Quoi de mieux pour comprendre et accepter le handicap que de raconter une histoire vraie.

#mimietsesroulettes c’est le but, c’est mon histoire. Sujet si complexe, si tragique, si incroyable et beau, rien de mieux que de la raconter en images avec sincérité, humour et espoir.

Avec l’aide de Stéphane Fautous, dessinateur du Pays Basque et Véronique Bernhard, coloriste de la Sarthe, nous avons mis ma nouvelle vie en lumière afin de sensibiliser le tout public avec de l’auto dérision et de l’information.

J’y raconte ma vie à roulettes, découverte à 32 ans à cause d’un simple caillot de sang venu comprimer ma moelle épinière, certes, mais j’y raconte comment avancer malgré tout. J’y partage des systèmes D d’adaptation car nos vies sont faites d’obstacles à gérer au quotidien. J’y montre que, malgré un fauteuil avec une lourde tétraplégie incomplète, il est possible de sortir en forêt, aller à un concert de 32 000 personnes, vivre presque seule en autonomie chez soi, balader sa petite chihuahua, montrer qu’il existe des plages ou des stations de ski adaptées.

Je raconte aussi le pourquoi du comment avec une partie médicale et rééducation. Sans oublier l’accessibilité et l’inclusion.

#mimietsesroulettes c’est une bande dessinée pour sensibiliser et aider.

Pour moi c’est le « #quandonveutonessaie », car le « on peut » est impossible. Je peux re-marcher ? Non ! Donc…avancer et rouler autrement .

 

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
Actuellement en live
En live !

Accéder au live