Partenariat
Témoignages
204

En partenariat avec

Nous vous avons déjà parlé de l’association Autour des Williams, coup de cœur de la rédaction lors de nos Talentéo Awards 2021. Cette association française de parents d’enfants porteurs du syndrome de Williams et Beuren a été un de nos coups de cœur, de par sa volonté de communiquer de façon positive autour du handicap. Talentéo vous présente aujourd’hui l’interview de Justine, qui a pu participer à 2 DuoDay lors de la Semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées.

Peux-tu te présenter et présenter ton parcours ?

Je m’appelle Justine, j’ai 21 ans, je suis porteuse du syndrome de Williams et Beuren, une maladie génétique rare. J’habite en région parisienne.

J’ai été en maternelle et primaire ordinaire où j’ai pu bénéficier d’un Accompagnant des élèves en situation de handicap (AESH). De la 6ᵉ à la 3ᵉ, j’étais en classe Unités Localisées d’Inclusion Scolaires (ULIS) avec une AESH puis dans un lycée professionnel, toujours avec une Auxiliaire de Vie Scolaire (AVS) pour obtenir un CAP – employée commerce multispécialités.

Aujourd’hui, je suis à l’Etablissement et Service d’Aide par le Travail (ESAT) Hors-Les-Murs depuis 2 ans et où je participe à des ateliers « recherche d’emploi », « savoir-être », « gestion du stress ». Le but est de trouver un emploi qui corresponde à mon profil et à mes ambitions. C’est un peu compliqué et ça prend du temps, mais j’espère trouver un emploi rapidement.

Comment s’est passée ta recherche d’entreprise dans le cadre de l’opération DuoDay*, lors de la Semaine Européenne pour l’Emploi des Personnes Handicapées (SEEPH) ?

J’ai participé à deux expériences DuoDay. Pour la première, la mairie d’Antony (92) m’a mise en contact avec un foyer de vie.

C’est avec l’aide de l’ESAT que nous avons trouvé la deuxième dans une brasserie qui nous proposent des métiers à découvrir, tous les ans au mois de novembre.

Peux-tu nous en dire plus sur tes 2 expériences ?

La Semaine Européenne pour l’Emploi des Personnes Handicapées a eu lieu du 14 au 20 novembre. J’ai participé au premier DuoDay dès le lundi 14 novembre. J’étais en binôme avec la secrétaire d’un foyer de vie pour les personnes âgées, à Antony.

Enfin, le jeudi 17 novembre, j’étais en binôme avec une serveuse dans un restaurant à Massy.

Comment s’est déroulée ton intégration au sein de ces 2 entreprises ?

J’ai été bien accueillie dans les deux entreprises ! Au foyer, la directrice m’a accueilli puis nous avons fait la visite des lieux.

Ensuite, j’ai beaucoup observé la secrétaire :  comment répondre aux appels, gérer les mails, les documents et les ordonnances. Je n’avais jamais travaillé dans ce secteur. Je me suis surtout sentie dans mon élément pendant les activités avec les personnes âgées. J’ai ainsi appris que le métier de secrétaire, ce n’était pas seulement répondre au téléphone.

Le jeudi, j’ai été accueillie par le responsable du restaurant. Avec la serveuse, j’ai appris à accueillir et servir les clients. J’ai beaucoup aimé cette expérience. J’aimerais travailler dans la restauration, comme serveuse, alors ce DuoDay tombait à pic !

Aujourd’hui, et suite au DuoDay, comment te sens-tu par rapport au monde professionnel ? As-tu des pistes pour un emploi futur ?

Grâce au DuoDay et à mes autres expériences, je comprends mieux le monde professionnel et ce qu’ils attendent de moi. Ces expériences m’ont permis d’avoir moins peur, d’être moins anxieuse. Je n’ai pas de pistes pour le futur, mais je travaille dessus à l’ESAT.

As-tu un conseil à donner à nos lecteurs concernés par le syndrome de Williams et en recherche d’emploi ?

Ne pas écouter les personnes qui disent “tu ne vas jamais trouver un boulot ou travailler”. C’est important, nous ne pouvons pas rester chez nous toute l’éternité. Il faut avancer et trouver un emploi qui nous plaise.  Il faut savoir oser, sortir de sa zone de confort.

Je conseille à toutes les personnes porteuses du syndrome de Williams et Beuren, ou d’un autre handicap cognitif, comme le mien, de participer au DuoDay pour se faire une expérience professionnelle.

Un dernier message à faire passer à nos lecteurs ?

Toujours croire en ses rêves, ne jamais abandonner et ne rien lâcher. C’était un plaisir de partager mon expérience et j’espère qu’il y aura d’autres articles à ce sujet.

Nous tenons à remercier Justine pour nous avoir transmis son témoignage !

Vous souhaitez en apprendre plus sur le syndrome de Williams et Beuren ? Rendez-vous sur le site de l’association !

 

* L’opération DuoDay est une journée européenne pour les personnes en situation de handicap, dont le but est de découvrir un métier durant une journée.

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
Actuellement en live
En live !

Accéder au live