291

Nous accueillons à nouveau Capucine Blanchard dans nos pages. Cette fois-ci, elle perce à jour l’un des secrets les mieux gardés des aéroports. Paré au décollage?

Piqûre de rappel: Le 15 mars 2013, alors que Capucine conduit sa voiture, un chevreuil la percute et projette son véhicule dans la chaussée. Avec un traumatisme crânien, des brûlures et quelques contusions, Capucine termine à l’hôpital et en situation de handicap pour quelques mois. C’est dans sa chambre qu’elle dessine son histoire. Une thérapie selon elle, mais surtout un témoignage pris avec beaucoup d’humour sur le handicap.
Aujourd’hui, elle perce à jour le mystère des portiques d’aéroports.

Le mythe du portique d'aéroport

Nous avons demandé à Capucine de nous en dire plus sur cette planche:

« La blague sur les portiques d’aéroports revenait toujours, et à chaque fois les gens me faisaient rire à s’imaginer toutes sortes de choses. Finalement, je me suis prise au jeu et il ne s’est rien passé, j’étais comme tout le monde.,C’est amusant ces blagues ou ces mythes dédiés aux rescapés! Je me demande même si un jour cela s’est réellement passé! Est-ce qu’autrefois les gens bipaient à l’aéroport? Il y a un sujet à creuser! »

Vous avez aimé cette BD? Retrouvez d’autres planches de Capucine Blanchard dans nos pages! Vous souhaitez échanger avec elle? 

Retrouvez Capucine Blanchard sur son blog et sa page Facebook!

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00