Talentéo poursuit sa série : travailler avec un collègue en situation de handicap invisible avec un focus aujourd’hui sur le cancer. Quelle est cette maladie invalidante ? Quelle part de la population en est atteinte ? Comment se traduit-elle dans le milieu professionnel ? Réponses.

Qu’est-ce que le cancer ?

Le cancer est une maladie caractérisée par la prolifération incontrôlée de cellules, liée à un échappement aux mécanismes de régulation qui assure le développement harmonieux de notre organisme.

En se multipliant de façon anarchique, les cellules cancéreuses donnent naissance à des tumeurs de plus en plus grosses qui se développent en envahissant puis détruisant les zones qui les entourent (organes). Les cellules cancéreuses peuvent également essaimer à distance d’un organe pour former une nouvelle tumeur, ou circuler sous forme libre. En détruisant son environnement, le cancer peut devenir un réel danger pour la survie de l’être vivant.

Cette maladie peut conduire à la destruction de l’organe où elle se développe, c’est pour cela qu’elle doit être rapidement diagnostiquée et soignée. Parfois il peut y avoir un risque que certaines cellules migrent de leur lieu de reproduction pour former des métastases.

Pour traiter un cancer plusieurs méthodes sont utilisées :

  • L’ablation chirurgicale de la tumeur, lorsque cela est possible.
  • Une chimiothérapie qui est une prescription de médicaments.
  • Une radiothérapie qui est l’irradiation de la tumeur pour la faire fondre voire disparaître.

Le cancer laisse la plupart du temps des séquelles aux personnes qui en ont été atteintes, provoquant ainsi un handicap. De plus, du fait de traitements parfois lourds, il est nécessaire de procéder à des aménagements de poste pour assurer la meilleure intégration possible du salarié.

Quelle part de la population est atteinte de cancer ?

A ce jour, ce sont 3,8 millions de personnes qui vivent en France avec un antécédent de cancer et 1 personne sur 2 a moins de 65 ans. Malgré la progression des traitements médicaux, ce ne sont que 24 % des personnes concernées qui continuent à travailler 3 mois après le diagnostic de la maladie.

Quels sont les préjugés les plus courants quant à l’efficacité professionnelle des personnes atteintes de cancer ?

Il existe plusieurs préjugés autour des compétences professionnelles de personnes concernées par un cancer. Le préjugé le plus courant est la crainte d’absences répétées et d’une baisse de la productivité. Bien qu’une personne atteinte de cancer peut avoir des rendez-vous médicaux réguliers, certains traitements se prennent à domicile ou ne demandent que peu de temps à l’hôpital. Dans ce cas, la maladie n’aura que peu d’impacte sur la vie professionnelle. 

De même, si le cancer peut affecter la constance de travail, il n’altère pas forcément les compétences. Ainsi si une personne atteinte de cancer ou ayant été atteinte d’un cancer peut être mois productive son travail ne sera pas pour autant moins qualitatif.

Bien que les traitements génèrent de la fatigue, cela est très souvent pris en compte par la médecine conseil et l’encadrement du salarié dans l’aménagement de son temps de travail.

Il existe également des préjugés très souvent soulignés par les malades eux-mêmes ! Une association d’idée trop rapide pourrait consister à lier maladie et fragilité ce qui conduirait à l’isolement de la personne malade. 

Quels sont les symptômes courants que l’on retrouve dans le monde du travail ?

Les personnes atteintes d’un cancer sont inégales face à l’intensité et la persévérance des symptômes, y compris après l’arrêt des traitements. La fatigue peut persister pendant plusieurs mois, voire plusieurs années. L’absence de prévision à moyen terme de l’évolution de la maladie est source d’angoisse. Ces personnes peuvent présenter une anxiété, des troubles du sommeil, de la concentration, un syndrome dépressif, parfois même alors que la maladie est considérée comme guérie.

Le premier aménagement de poste nécessaire est très certainement la communication. Il est nécessaire pour la personne en situation de handicap d’échanger avec ses collègues non pas sur l’évolution de sa maladie mais sur les difficultés qu’elle provoque au quotidien. D’ailleurs il est important de bien organiser le retour à l’emploi d’un collaborateur ayant été atteint d’un cancer.

Vous êtes ou avez été atteint d’un cancer ? Vous travaillez avec une personne concernée par cette maladie ? Venez témoigner sur nos plateformes sociales et restez connectés pour plus d’informations sur talenteo.fr !

Trouvez un job autrement !

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
Actuellement en live
En live !

Accéder au live