Partenariat
Initiatives

En partenariat avec

Rejoindre une entreprise à la pointe de la recherche avec un handicap, mission impossible ? Talentéo accueille dans ses pages Sarah COELHO, Référente nationale handicap et égalité professionnelle au sein du CEA. Focus sur des actions concrètes pour l’inclusion !

Le CEA a récemment renouvelé son accord handicap, quels sont ses axes principaux ?

Le CEA est engagé depuis plus de 30 ans sur les questions d’intégration des personnes en situation de handicap. Cet engagement s’est d’abord illustré par la mise en place de plans d’actions et d’accords d’entreprises signés par nos 9 centres.

En 2020, le CEA a étendu son engagement en signant son premier accord au niveau national. Cet accord triennal a été renouvelé en 2023 par notre organisme et l’ensemble des organisations syndicales.

Ainsi, pour répondre à ses engagements d’ici fin 2026, le CEA se dote d’un budget sur trois ans de plus de 5 millions d’euros. Celui-ci soutien la mise en application des 4 axes de cet accord :

  • Le maintien dans l’emploi en encourageant les parcours professionnels et en travaillant sur l’aménagement des postes de travail.
  • Le recrutement en portant une attention particulière aux talents en situation de handicap et en facilitant leur intégration dans l’organisme.
  • La conciliation entre la vie professionnelle et la vie personnelle des salariés confrontés au handicap.
  • La communication et la sensibilisation pour lutter contre les stéréotypes et assurer à ces salariés le meilleur environnement de travail possible.

Nous visons ainsi 320 recrutements de travailleurs en situation de handicap sur 3 ans. Ces embauches se feront sur tout type de contrat.

Quel bilan faîtes-vous du précédent accord ?

L’accord en faveur de l’emploi et de l’insertion professionnelle des travailleurs handicapés 2021-2023 était le premier accord d’un niveau national. Celui-ci était agréé par Direction régionale interdépartementale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DRIEETS), et prévoyait notamment un budget d’1,7 millions d’euros par an pour mettre de nombreuses actions en place.

Nous avons pu investir dans des évènements en faveur de l’accueil et de l’intégration de personnes en situation de handicap, ainsi que dans la sensibilisation et la formation au CEA.

Surtout, cet accord nous a donné la possibilité de renforcer notre accompagnement en matière d’adaptations de poste. En effet, les 3/4 de nos dépenses concernent les actions de maintien dans l’emploi. Notre premier objectif était donc de nous assurer que les salariés en situation de handicap puissent bénéficier des meilleures conditions de travail possibles.

Aujourd’hui, le taux d’emploi des travailleurs handicapés au sein du CEA est de 4,52 %. Un chiffre en constante augmentation depuis 3 ans ! Si nous pouvons nous féliciter de cette évolution, nous sommes conscients que les sujets de diversité et d’inclusion représentent des enjeux importants. Nous voulons donc renforcer notre ambition pour les années à venir.

« Conscients de notre responsabilité sociétale, nous avons le devoir collectif de montrer l’exemple et favoriser l’emploi, la reconnaissance et l’insertion des personnes handicapées.

Portée par la direction générale et soutenue à tous les niveaux de l’organisme, notre ambition est grande : accueillir et accompagner toujours plus de collaborateurs en situation de handicap et leur proposer, comme pour tous nos collaborateurs, un environnement de travail épanouissant et des parcours professionnels variés et valorisants. » 
Marie-Dominique FAIVRE 

Directrice des Ressources Humaines et des Relations Sociales du CEA

Quelles en ont été les actions concrètes les plus marquantes ?

Participations à des forums d’emploi, mise en place d’expositions, expérience immersive, sensibilisation par la réalité virtuelle ou encore par le biais de livrets de jeu. Les membres de la mission handicap ne manquent pas d’imagination et d’énergie pour faire connaitre la diversité des handicaps et la façon dont nous accompagnons les personnes concernées au sein du CEA.

Cependant, l’action la plus marquante est certainement l’événement Gaming4Job que nous avons mis en place avec Talentéo en 2021. Cette compétition originale de gaming avait réuni en équipes des candidats en situation de handicap, managers et recruteurs avec un objectif : se rencontrer autrement.

L’évènement était ludique, national, nos référents des quatre coins de la France mobilisés. Le challenge a d’ailleurs été diffusé sur la chaine Twitch de Talentéo. Cela nous a permis de toucher plus de 2000 personnes dont parmi elles de nombreux salariés du CEA !

Le CEA, ce sont 9 établissements répartis dans toute la France avec, dans chacun d’eux, un référent Quelles sont leurs missions ?

Le réseau des référents de la mission handicap interviennent au quotidien auprès des collaborateurs de leur périmètre. Ils assurent notamment l’accueil et l’accompagnement des salariés en situation de handicap.

Les référents gèrent les situations individuelles en lien avec le handicap, coordonnent et suivent la mise en place d’aménagements de postes. Ils assurent également les actions de sensibilisation et accompagnent les collaborateurs, managers et équipes. Leur objectif : garantir la bonne inclusion des salariés concernés dans leur environnement de travail.

Toutes ces actions sont coordonnées avec d’autres acteurs clés au sein du CEA. Ainsi, nous pouvons compter sur les médecins du travail, les assistantes sociales, mais également les managers et les membres de la ligne RH.

Aujourd’hui, grâce à cette organisation, toute personne en situation de handicap peut postuler au CEA ?

Des métiers de la Défense et de la sécurité aux fonctions supports en passant par les métiers des énergies bas carbone ou encore de la recherche technologique pour l’industrie, tous nos postes sont ouverts aux personnes en situation de handicap !

La diversité de métiers au sein de notre organisme permet des parcours professionnels particulièrement riches. Aussi, nous nous assurons que chaque salarié, avec ou sans handicap, puisse s’accomplir dans son travail.

Comment aborder son handicap lorsqu’on arrive au CEA ?

Nos recruteurs et managers sont formés et sensibilisés sur les questions relatives au handicap. En entretien, sentez-vous libre d’évoquer avec nous vos besoins d’aménagements qu’ils soient matériels ou organisationnels.

Plus vite vous abordez la question du handicap, mieux nous pourrons préparer ensemble votre arrivée. Vous pourrez d’ailleurs bénéficier, si vous le souhaitez, d’un suivi d’intégration renforcé.

Vous ne possédez pas encore de titre, comme une RQTH, justifiant de votre situation de handicap ? Nous pouvons vous accompagner dans vos démarches. Vous pourrez ainsi bénéficier des dispositifs de notre accord dès que vous entrez en possession du récépissé de dépôt de votre dossier auprès de la MDPH.

Cet article vous a donné envie de rejoindre l’aventure du CEA ? 

Découvrez sans attendre les nombreuses opportunités !

Vous souhaitez directement postuler ?

Rendez-vous sur le site de recrutement du CEA  !

 

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
Actuellement en live
En live !

Accéder au live