374

Qu’est ce que la cooptation dans la recherche d’emploi? Nous accueillons aujourd’hui Olivier Croce, fondateur du site Hunteed, qui nous parle de ce processus recrutement.

Bonjour, pouvez-vous vous présenter?

La cooptation: une nouvelle solution de recrutement?Je suis chasseur de têtes, entrepreneur et « startuper » depuis plusieurs années. J’ai co-fondé Hunteed avec Sylvie Fleury, qui surfe depuis 15 ans sur la vague du Net. Elle était précédemment Directrice Générale Adjointe Europe pour Meetic.

Romain et Emmanuel complètent l’équipe, respectivement en tant que Chief Product Officer et Chief Marketing Officer.

Selon vous, quel est l’état actuel du recrutement et du marché de l’emploi?

D’une manière globale, ce n’est pas un scoop que d’annoncer des perspectives moroses. Le chômage reste en forte hausse et pourtant il y a encore des centaines de milliers d’offres d’emploi qui ne sont pas pourvues chaque année.

Le marché des cadres est beaucoup plus dynamique, le turnover s’accélère et favorise le jeu des chaises musicales. Les cycles de vie professionnels se raccourcissent et les cadres n’ont jamais autant été à l’écoute d’opportunités.

Il existe un vrai « marché caché » des jobs en France. C’est sur ce marché que nous nous positionnons. Tous les professionnels du recrutement annoncent pour 2015 une année record pour les embauches de cadres. Donc soyons positifs!

Qu’est-ce que la cooptation dans la recherche d’emploi ? Comment fonctionne-t-elle?

Aujourd’hui, le recrutement des meilleurs talents est au cœur des préoccupations de tous les cadres et entreprises.

2 constats s’imposent:

  • Les processus de recrutement « classiques » sont complexes, chronophages, et coûteux – de quelques milliers d’euros à l’équivalent de 20% du salaire annuel. La réussite est incertaine et il n’est pas rare de relancer le processus à 2 ou 3 reprises.
  • 40% des recrutements en Europe se font par recommandation (source Jobvite 2014), alors même que les candidats recommandés ne représentent que 7% de l’ensemble des postulants.

La cooptation est un outil économique qui produit des résultats de qualité.

Quel est le meilleur moyen de coopter et d’être coopté? L’utilisation des réseaux-sociaux a-t-elle un rôle à jouer?

Les résistances internes s’opposent à la réussite des programmes de cooptation en entreprise. Là où les programmes de cooptation étaient auparavant passifs – les employés se manifestaient – ils deviennent avec les réseaux sociaux actifs et même proactifs. Ce sont les recruteurs qui vont détecter dans le réseau de leurs employés les candidats les plus appropriés par rapport à une offre.

Mais les recruteurs internes ne disposent pas d’outil leur permettant d’exploiter tout le potentiel de leur carnet d’adresses professionnel. C’est pour cela que nous avons créé Hunteed. Cette plateforme collaborative de recrutement par recommandation s’appuie sur la force du réseau de chaque cadre ou entrepreneur. Ainsi ce réseau va « sourcer » un maximum de talents de qualité, à moindre effort et à moindre coût.

Selon vous, quels sont les avantages pour les personnes en situation de handicap?

La cooptation permet de mieux qualifier les candidatures, de mieux comprendre les attentes des candidats et, in fine, de limiter les erreurs de casting ou les incompatibilités individuelles avec la culture de l’entreprise.

Pour des structures à la recherche de profils confirmés ou seniors, ce mode de sourcing permet de capter des talents invisibles sur le marché et absents des job boards. Et surtout, cela gomme les a priori qui peuvent apparaître autour du handicap grâce à la recommandation!

Que pensez-vous de la cooptation? Quelles méthodes utilisez-vous pour votre recherche d’emploi ou vos recrutements? 

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00