133

Il y a quelques mois, nous vous parlions du parcours Tremplin auquel nos partenaires de la Banque Populaire des Alpes et de la Caisse d’Épargne Rhône Alpes ont pris part. Aujourd’hui, cette dernière nous en dit plus sur les résultats de cette action innovante pour l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap.

Ce sont deux personnes qui nous rejoignent pour témoigner sur ce parcours. Frederic, Responsable emploi et Carrières, et Jean-Pierre, ex-alternant au sein du parcours, nous en disent plus sur cette belle histoire.

Bonjour, pouvez-vous vous présenter ainsi que votre parcours professionnel?

Frédéric: Après une carrière en agence, sur différents postes de commerciaux, puis de managers, j’ai intégré la Direction du Développement des Ressources Humaines. Je fais partie d’une équipe de Responsables RH, en charge du recrutement et de la gestion des carrières.

Jean-Pierre: Après avoir obtenu un BTS Force de vente, j’ai intégré une école d’ambulanciers, puis j’ai fait carrière dans ce métier jusqu’à mon licenciement pour inaptitude fin 2012. Victime d’un accident de la route en 2010, j’ai souffert d’une fracture du bassin entraînant la mise en place d’une prothèse de hanche. Mon handicap me cause principalement des difficultés pour porter des charges et m’empêche la station assise ou debout prolongée.

Pourquoi le parcours tremplin?

Frédéric: La Caisse d’Épargne a initié Tremplin dans l’objectif d’ouvrir les portes de l’entreprise à des demandeurs d’emploi en reconversion professionnelle. Ce programme dure 7 mois, dont 7 semaines de formation au Centre de Formation de la Profession Bancaire (CFPB). Il apporte les connaissances bancaires fondamentales et offre la possibilité à chaque alternant de monter en compétences sur les premières missions d’un conseiller de clientèle. Nous accueillons chaque année en moyenne 8 candidats par promotion. La réussite de ce dispositif a conduit la Banque Populaire des Alpes et la, Banque Populaire Loire & Lyonnais à nous rejoindre. Désormais, nos candidats participent ensemble aux sessions de formation.

Jean-Pierre: Suite à mon accident, je me suis inscrit à Pôle emploi. J’ai été dirigé par la suite vers Cap emploi, le Pôle emploi des personnes ayant une RQTH (Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé). Lors de ma longue convalescence, j’ai eu le temps de me poser beaucoup de questions quant à mon devenir professionnel… Je souhaitais me réorienter vers ma formation initiale de commercial. Ayant une certaine appétence pour le milieu de la banque et de l’assurance, j’ai saisi l’opportunité proposée par Cap Emploi de passer des entretiens de sélection pour intégrer le dispositif Tremplin. J’ai effectué un contrat de professionnalisation d’avril à octobre 2013, qui comprenait une formation théorique dispensée au Centre de Formation de la Profession Bancaire et une formation pratique en agence.

Quel est le bilan de cette expérience?

Frédéric: Tremplin permet à l’alternant de renforcer sa confiance en lui, d’être plongé dans la dynamique professionnelle d’une agence et inséré au sein d’une équipe. En parallèle, l’apport de compétences techniques bancaires et la validation de la certification AMF sont des atouts supplémentaires à l’issue du contrat, qu’il pourra valoriser pour la suite de son parcours professionnel. La contractualisation en CDI avec certains alternants est la plus belle réussite qu’offre le dispositif Tremplin.
Nous sommes fiers de constater que les équipes et les managers jouent le jeu et s’impliquent volontiers dans l’accompagnement de l’alternant. Très rapidement, celui-ci fait partie intégrante de l’équipe. Tremplin permet une meilleure connaissance mutuelle et d’atténuer d’éventuels préjugés liés au handicap.

Jean-Pierre: Cette expérience s’est réellement bien passée, l’équipe m’a considéré comme l’un des siens. J’ai pris confiance en moi et j’ai acquis des compétences, ce qui m’a permis de prendre des rendez-vous clients en juillet! En octobre, on m’a proposé un CDD de six mois, puis j’ai intégré en CDI, début 2014, le poste de Conseiller clientèle dans une autre agence. Ce qui est très positif dans le dispositif Tremplin, c’est la possibilité offerte de faire carrière dans la banque, malgré un parcours initial différent. Je me suis vu attribuer une RQTH, et je ne regrette pas ce choix. Il m’a déjà permis d’avoir accès à ce contrat pro à 36 ans. Je bénéficie d’une attention particulière au sein de l’entreprise en termes notamment d’adaptation de mon poste de travail. Je suis fier d’appartenir à un groupe qui permet à des personnes sorties du cadre professionnel de remettre le pied à l’étrier car je peux le dire en connaissance de cause: après deux ans d’inactivité, on peut très rapidement se sentir exclu du monde du travail. Heureusement, le Groupe BPCE, en l’occurrence la Caisse d’Epargne, m’a donné cette chance.

Vous souhaitez rejoindre l’entreprise? Nous vous reparlerons très bientôt de la campagne d’alternance de la CERA. En attendant, vous pouvez déjà postuler sur leur page du réseau Talentéo:
Postulez sur le réseau Talentéo

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00