Du vendredi 8 septembre au samedi 28 octobre, la France va vibrer au rythme du rugby avec la Coupe du monde sur son sol. Et plutôt deux fois qu’une, puisqu’en parallèle de ce Mondial, la Coupe internationale rugby fauteuil va se tenir du mercredi 18 au samedi 21 octobre à la Halle Carpentier à Paris, et une finale à l’Accor Arena le dimanche 22. Une belle répétition avant les Jeux Paralympiques, où le rugby fauteuil sera également à l’honneur. Mais quelles adaptations pour ce sport ? Comment les règles sont aménagées pour toujours plus d’inclusion ? Tour d’horizon aujourd’hui dans Talentéo ! 

Alors qu’Antoine DUPONT et ses coéquipiers vont essayer de faire rêver le peuple Français en rugby à XV dans les stades de l’Hexagone, d’autres Bleus font briller les valeurs de ce sport dans les versions handi de cette discipline

À commencer par le rugby fauteuil, présent aux Jeux paralympiques depuis 1996. Des sportifs quadriplégiques ont inventé le rugby fauteuil en 1977 au Canada. Aussi appelé “Murder ball” ou le “quad rugby” est plus physique, voire agressif, les chocs bruyants, les crevaisons et les fauteuils renversés faisant partie du jeu…

Le rugby fauteuil : qui, quoi, comment, où ?

Ce sport voit s’affronter 2 équipes de 4 joueurs. 4 périodes de 8 minutes se disputent sur un terrain de basket-ball (28mx15m). Exit l’ovalie, un ballon de volley est utilisé. Les joueurs sont obligatoirement de niveaux de handicaps différents. Ils sont notés entre 0.5 et 3.5 points, en fonction de leurs capacités fonctionnelles. Plus le sportif peut manier le ballon et se déplacer, plus il a de points. Les 4 joueurs présents sur le terrain ne peuvent pas dépasser le total de 8 points.

Les règles s’inspirent du rugby, du basket-ball et du hockey !

Le but est simple : franchir la ligne de but adverse avec les 2 roues et le ballon. Pour cela, le joueur avec la possession doit dribbler au moins une fois, ou faire une passe toutes les 10 secondes. Les passes en avant comme en arrière sont autorisées. Les équipes ont 12 secondes pour franchir la moitié du terrain et 40 pour marquer. Selon le poste, attaquant ou défenseur, le type de fauteuil change.

Ceux offensifs sont conçus pour la vitesse et la mobilité, avec un pare-chocs arrondi. Les défensifs ont un pare-chocs qui sert à accrocher et maintenir l’adversaire. 

La France est même double championne d’Europe… et favorite pour le titre mondial et paralympique !

Emmenée par Jonathan HIVERNAT, l’équipe de France de rugby fauteuil est double championne d’Europe en 2022 et 2023, battant la Grande-Bretagne, championne paralympique en titre. De bon augure avant la Coupe internationale et les Jeux qui se profilent à Paris…

Rugby XIII fauteuil

Autre forme de rugby, celle mise en avant par la Fédération Française de rugby à XIII, le rugby XIII fauteuil. Une pratique mondialement reconnue, avec des Bleus qui excellent. En effet, ils sont vice-champions du monde en 2022, après avoir remporté les 2 titres précédents. Les règles sont différentes ici et se rapprochent bien plus du rugby traditionnel ! Il se joue avec un ballon ovale, et une volonté de l’aplatir dans le but pour inscrire des essais. Il faut utiliser son poing pour taper les pénalités et transformations. Les matchs se jouent sur un terrain plus grand (40x20m), avec 5 joueurs par équipe, sur deux périodes de 40 minutes. Tout le monde peut jouer : joueurs en situation de handicap ou non, pour toujours plus d’inclusion par le sport !

 

 

Rencontrez un talent !

Rugby adapté

Dans le but d’inclure tout le monde, le sport adapté est le parfait outil. Et le rugby n’y échappe pas avec sa version. Contrairement au handisport qui intègre les personnes en situation de handicap visuel, auditif ou moteur, le sport adapté lui rassemble les personnes atteintes de handicap mental ou troubles psychiques. Selon le degré du handicap, les règles sont simplifiées ou adaptées ! Du côté du rugby, il y a par exemple les passes et les hors jeux pour ainsi privilégier la fluidité et la beauté du jeu. La Fédération Française des sports adaptés, soutenue par la Fédération Française de Rugby, gère cette pratique !

Céci-rugby

En 2022, le conseil départemental de la Haute-Garonne a développé le céci-rugby, variante du “blind rugby”, accessible aux malvoyants et très populaire chez les Anglo-Saxons. Conventionné par le GIP France 2023, cette version est jouée par équipe de 7 joueurs, avec un masque sur les yeux pour que non-déficients visuels et malvoyants puissent être dans les mêmes conditions. Pour protéger les athlètes, une structure gonflable entoure le terrain. Le ballon est aussi sonorisé spécialement pour la discipline.

Le rugby sourd, un cas à part

Le rugby pour personnes sourdes et malentendantes a aussi son gros succès puisque pratiqué dans le monde entier. Car contrairement à toutes les autres formes de rugby, il n’y a en fait aucun changement dans les règles ! La seule condition est d’avoir une perte d’audition de minimum 40 décibels. Les arbitres utilisent parfois des drapeaux pour mieux communiquer. Tout comme des traducteurs en langue des signes peuvent être présents sur le bord du terrain. Le peu de différences fait que c’est donc le World Rugby qui gère les compétitions, en partenariat avec World Deaf Rugby.

Il y en a donc pour tous les goûts et toutes les pratiques du côté du rugby ! Lequel voudriez-vous tester ? Quelles autres formes de rugby connaissez-vous ? Connectez-vous sur nos plateformes sociales pour partager cela avec nous ! 

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
Actuellement en live
En live !

Accéder au live