313

CV vidéo : quand le cinéma s’en mêle. Jonathan Bourrat n’est pas un candidat comme les autres. Cherchant un poste dans le marketing, il a travaillé sur une stratégie de recherche d’emploi qui correspond aux compétences qu’il veut montrer aux entreprises, pour se faire recruter. Son CV vidéo respecte donc les codes de son métier : une websérie dont il fait la promo sur Internet, et notamment sur les réseaux sociaux.

Jonathan Bourrat a pris contact avec nous via talenteo.fr. Normal, puisque nous relayons les initiatives innovantes des candidats en recherche d’emploi. Nous avions relayé le CV vidéo de Romain Descoeux, qui avait réalisé une parodie de la série Bref. Mais aussi le CV vidéo de Laurent Louvion, qui avait réalisé une animation papier très sympa et avait fait un énorme buzz.

On vous laisse regarder le premier épisode, il y en a trois. Nous avons interviewé Jonathan, c’est après le CV vidéo la première vidéo de la websérie. Et puis, à la fin, on vous dit ce qu’on en pense !

Interview : pourquoi un CV vidéo, et pourquoi une websérie

Comment est née cette idée ?

A la base, je cherchais à faire un CV vidéo original. Etant passionné de cinéma, je souhaitais aussi créer une websérie, car c’est un format qui se développe depuis quelques temps. Du coup l’idée m’est venue de réunir les deux en créant une websérie appelée « Premier Emploi » où l’on verrait une personne chercher un travail en sachant que cette même personne cherche aussi un emploi « dans la vraie vie » ! Cela n’avait pas encore été fait.

Le but de la série est aussi que d’autres personnes en recherche d’emploi puissent se reconnaître dans les épisodes.

Pourquoi vous être mis en avant de cette façon ?

Postuler de façon traditionnelle, en envoyant des CV, n’avait rien donné. Du coup je me suis lancé dans la mise en place de cette idée en commençant à écrire des scénarios inspirés de ma propre recherche d’emploi et dans lesquels une part de fiction interviendrait aussi. L’autre intérêt du projet est qu’il constitue une expérience qu’il sera ensuite possible de valoriser sur le CV en tant que community manager de la série.

Le buzz est-il celui que vous imaginiez ?

Pour le moment on ne peut pas réellement parler de buzz car le nombre de visualisations est faible. Néanmoins depuis le lancement 15 articles et pages ont été consacrés au projet parmi lesquels la 1ère page de Direct Matin – Lyon Plus. Cette semaine j’ai été contacté par 5 journalistes pour des entrevues. Il est donc possible que cela aide le projet a mieux décoller et à faire un peu plus parler de lui. En tous cas même sans buzz, il sera possible de valoriser cette revue de presse sur le CV d’autant plus que la série a aussi été présentée sur 20 forums.

Dans quels cas déconseilleriez-vous de suivre votre exemple ?

A priori, pour tous les métiers où la créativité n’est pas nécessaire comme par exemple la finance. Ensuite réaliser une vidéo est assez complexe si l’on a pas d’expérience dans le domaine. Il vaut donc mieux bien se renseigner sur le sujet auparavant car si le rendu fait trop amateur cela peut nuire au candidat.

Interview Montrez-vous !

Que faites-vous naturellement mieux que les autres ?

Cherchant à développer ma créativité, je dirais lancer des idées, chercher de nouvelles façons de voir les choses.

Qu’apprenez-vous rapidement ?
A m’organiser, par exemple un tournage vidéo demande beaucoup d’organisation surtout quand il faut faire 50 plans en une journée et qu’il y a des contraintes techniques à gérer (la lumière, le jeu des acteurs, etc.)

Enfant, quel était le métier de vos rêves ?

Responsable Marketing.

Est-ce toujours le cas ?

Oui, car avec l’Internet 2.0, il semble qu’il y ait de nouvelles opportunités. C’est pour cela que je recherche plus précisément un poste en e-marketing. Le marketing est un métier qui demande de la créativité, c’est pour cela que je pense y être à l’aise. De plus, les nouvelles technologies et les réseaux sociaux m’intéressent beaucoup, ils sont d’ailleurs utilisés dans le cadre de la promotion de la websérie.

Comment en êtes-vous arrivé à ce projet ?

Voyant que mes candidatures ne débouchaient sur rien, j’ai décidé de tenter une autre approche que le CV traditionnel. Comme les réseaux sociaux et le 2.0 se développent, cela m’a semblé être une bonne idée. Il y a quelques années, j’avais tourné un film amateur, et l’envie m’était restée de « revenir » à la réalisation. Avec l’essor des sites de partage vidéo, c’était l’occasion idéale de créer la websérie Premier Emploi.

Sur quelles réussites vous appuyez-vous ?

Au total, j’ai donc 4 expériences en marketing orientées vers l’internet. La websérie a demandé de long mois d’efforts, pour moi c’est donc aussi une façon de mettre en avant sa persévérance et volonté. Ce fut aussi l’occasion de diriger une équipe de 15 personnes au total.

Qu’est-ce qui en général donne envie de vous rencontrer ?

Un profil créatif qui peut être force de proposition. Une ouverture à l’international car je suis bilingue espagnol. Le goût de l’aventure, dans le sens ou j’aime lancer des projets.

Comment vos anciens collègues, comment vous décriraient-ils ?

Comme une personne réfléchie qui travaille de façon consciencieuse.

Le mot de Talentéo

On dit souvent que la recherche d’emploi est un emploi à temps plein. Ce n’est pas forcément passionnant. Raison de plus pour vous éclater dans votre domaine, et montrer vos compétences ou vos talents quand vous avez peu d’expérience. Notre conseil : travaillez sur un projet qui vous correspond, comme Jonathan sur son CV vidéo parce qu’il est dans ce domaine.

Un CV vidéo n’est pas forcément LA solution ultime. Il vous met en valeur si vous êtes à l’aise. Tout est question de stratégie.

 

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
Actuellement en live
En live !

Accéder au live