En savoir plus sur Talentéo
15AVR 17

A la découverte de la plongée handisport !

Avec l’arrivée du printemps et des beaux jours, nous nous intéressons à une activité en plein air: la plongée. Quelle est cette discipline? Quel est le matériel nécessaire? Pour quels types de handicaps est-elle accessible? Réponses.

Article original publié le 9 avril 2016.

plongée 2

Comment se pratique la plongée subaquatique?

La plongée subaquatique handisport se pratique dans le cadre d’un cursus « Handisub ». Elle est le sport de partage par excellence: jeunes, moins jeunes, valides, personnes en situation de handicap, tous peuvent se retrouver pour une journée de plongée sans différence. Elle se pratique en piscine ou en milieu naturel dans des zones adaptées en profondeur.

La pratique en piscine est une étape d’initiation nécessaire avant de pouvoir passer en milieu naturel. La plongée faisant appel à des codes de communication et à un matériel spécifique, il est obligatoire de passer par un entraînement de ces techniques.

Les personnes en situation de handicap sont encadrées par des moniteurs HandiSub. Ce sont des moniteurs de plongée ayant reçu une formation adéquate. Selon la profondeur à laquelle vous souhaitez plonger (6m, 12m, 20m ou 40m) il vous faudra accéder à différents types de brevets. La profondeur maximale pour un plongeur est de 40 mètres.

Pour pratiquer la plongée, il vous suffit d’être licencié à la fédération française handisport et d’obtenir un certificat médical stipulant que vous êtes apte à pratiquer ce sport. Certaines contre-indications sont à prendre en compte.

En milieu naturel, la plongée est un sport connu pour offrir des paysages et une expérience unique, alors pourquoi ne pas tenter? Les fonds marins vous promettent un spectacle incomparable. Cette discipline constitue un nouveau challenge, une nouvelle aventure qui permet de reprendre confiance en soi et développer de nouvelles capacités.

Quel est le matériel nécessaire à la pratique de la plongée subaquatique?

Pour la pratique handisport, le plongeur doit s’équiper du matériel de base: une bouteille de plongée, un gilet de stabilisation, un détendeur double avec direct-système et manomètre, une combinaison, des gants et des chaussons pour protéger du froid, sans oublier le masque et les palmes.

Lorsque l’on débute, le matériel est très souvent prêté par le club dans lequel vous êtes inscrit. Il n’est donc pas nécessaire de se précipiter au magasin tout de suite! Vous pouvez acquérir le matériel petit à petit si votre pratique est régulière. Pensez juste au maillot de bain!

Pour certains types de handicaps, le matériel nécessite quelques adaptations. Cependant ces aménagements sont faits au cas par cas en amont. La plongée exige une planification et ne laisse aucune place à l’improvisation. Il est donc obligatoire d’adapter le matériel avec l’aide d’un moniteur. Par ailleurs, certains bateaux pour la plongée naturelle peuvent être aménagés (ascenseur, hauteur du pont, protection contre les intempéries) pour le « handicap majeur ». Enfin pour la pratique en piscine, il faut privilégier les piscines accessibles et adaptées.

Pour quels types de handicaps la plongée est-elle accessible?

Elle est ouverte aux handicaps moteurs et sensoriels. On distingue cependant le handicap « modéré en plongée » et le handicap « majeur en plongée ». Ce dernier exigera un encadrement plus important et un matériel adapté.

Pratiquer un sport aquatique peut permettre de faciliter l’exécution de certains mouvements qui sont plus compliqués à exécuter hors de l’eau.

Quelles sont les compétitions existantes?

A ce jour, il n’existe pas de compétition officielle de plongée tellle que les championnats nationaux ou internationaux.

A vous de vous lancer!

Vous pratiquez la plongée? Vous souhaitez parler de votre handisport? Rendez-vous dans les commentaires!

 

© 2017 Talentéo. Toute reproduction interdite sans l’autorisation de l’auteur.

A lire également:

Mots clés: , ,

Poster un commentaire

*

Retour en haut de page

Les incontournables