334

Les emplois d’avenir sont lancés en 2012 et suscitent de nombreuses interrogations depuis. Qui peut en profiter? Quels sont les droits octroyés par ce type de contrats? Qu’en est-il des personnes en situation de handicap? Engagé pour l’emploi, Amallia recrute des jeunes en contrats d’avenir depuis la mise en place du dispositif en 2012.

Le contrat d’avenir? Késako?

Votés et mis en place en 2012, les emplois d’avenir s’inscrivent dans une volonté de réduire le taux de chômage des jeunes en France. L’objectif? Permettre à des personnes âgées de 16 à 25 ans en difficultés d’insertion de trouver ou de retrouver un emploi. L’âge limite est repoussé à 30 ans pour les personnes en situation de handicap. Ainsi, sont concernées par cette mesure les bénéficiaires:

  • Du RSA;
  • De l’Allocation de Parents Isolé;
  • De l’Allocation de Solidarité Spécifique;
  • De l’Allocation Adulte Handicapé.

Cependant ce type de contrat s’adresse principalement aux personnes ayant peu ou pas de qualifications, le but étant de favoriser l’insertion des publics les plus touchés par le chômage.

Comment savoir si vous êtes concerné?

  • Vous êtes sans diplôme;
  • Vous avez atteint un niveau CAP ou BEP et sur les 12 derniers mois, vous en avez passé au moins 6 à rechercher un emploi;
  • Vous êtes diplômé d’un premier cycle d’enseignement supérieur avec 12 mois minimum de recherche d’emploi au cours des 18 derniers mois et vous vivez dans une zone défavorisée: ZFU, ZRR, etc.
  • Vous êtes inscrit en master 1 et projetez votre carrière au sein des métiers de l’enseignement.

En plus de viser la réduction du chômage des 16-25 ans, ce contrat vous permet d’évoluer professionnellement et de développer vos compétences: l’employeur a l’obligation de former son salarié intégré au dispositif emploi d’avenir en contrepartie de l’aide financière qui lui est apportée.

Quels sont les avantages?

En situation de handicap, vous avez jusqu’à l’année de vos 31 ans pour pouvoir bénéficier d’un emploi d’avenir.

Le second avantage est certainement l’accompagnement qui est effectué par la commune au sein de laquelle vous vous trouvez.

En effet, lorsque vous êtes bénéficiaire du dispositif emploi d’avenir, un point est effectué tous les 6 mois avec une personne désignée par la mairie ou le conseil général dont vous dépendez. Le but étant d’optimiser votre insertion professionnelle avec un accompagnement personnalisé.

Enfin l’avantage majeur est certainement la montée en compétence significative avec ce contrat: votre employeur vous forme sur le métier pour lequel vous avez été engagé. Ces formations sont décomptées du temps de travail et ont pour objectif de rendre votre insertion professionnelle durable.

Ainsi, lorsque vous quitterez l’entreprise votre employeur vous remettra une attestation de compétences, favorisant votre employabilité sur le marché de l’emploi.

Qu’en est-il du contrat?

Le contrat conclu dans le cadre d’un emploi d’avenir est un Contrat Unique d’Insertion (CUI) . Celui-ci, obligatoirement à temps plein peut prendre la forme soit d’un CDD, soit d’un CDI. Il ouvre ainsi aux mêmes droits que ces derniers.

S’il s’agit d’un CDD, sa durée est de 36 mois et peut être prolongée si le salarié entreprend une formation. De même, à la fin de votre contrat, votre employeur vous transmet les offres correspondant à votre profil et vous êtes prioritaire sur celles-ci.

Cet article a été écrit avec la collaboration de la mission handicap d’Amallia, acteur du logement solidaire engagé dans une démarche en faveur de la diversité tant pour le recrutement de ses salariés que pour leur maintien dans l’emploi.

Vous êtes intéressé(e)? Retrouvez toutes les offres d’emplois d’avenir d’Amallia sur le réseau Talentéo!

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00