336

[En cette période estivale nous vous proposons un best-of des meilleurs articles de talenteo.fr !]

Lancée lors de la SEEPH 2018 (Semaine Européenne pour l’Emploi des Personnes Handicapées), la plateforme Les Handipreneurs, permet aux entrepreneurs en situation de handicap de trouver plus facilement des financements auprès d’une communauté sensibilisée mais également d’être mis en relation avec des mentors. Rencontre avec Jean-Philippe Murat, chef d’entreprise devenu tétraplégique, à l’origine du projet.

Pouvez-vous vous présenter et nous présenter votre concept?

Je m’appelle Jean-Philippe Murat, j’ai 50 ans. Formé et reconnu dans le secteur Audiovisuel, j’y créé ma première entreprise en 1991. En 2006, alors que je viens tout juste de reprendre deux entreprises, fleurons économiques de l’Aveyron, berceau de ma famille, le destin me frappe et à la suite d’un accident domestique je deviens tétraplégique. Malgré une rééducation très difficile, je « remonte à cheval » et je continue à œuvrer dans le monde de l’entreprise.

C’est cette double casquette d’entrepreneur à succès et de personne handicapée qui m’a permis de développer une expertise sur le sujet des Handipreneurs.

Mon association les Handipreneurs poursuit 3 objectifs:

  • Être un lanceur d’alerte vis-à-vis des pouvoirs publics
  • Aider à la mise en place d’un véritable statut d’Handipreneur
  • Accompagner les Handipreneurs dans la réussite de leur projet de création d’entreprise

Comment vous est venue cette idée?

De par ma double expérience, j’ai pu constater des manques évidents et des approches peu pragmatiques dans les aides mises en place, dans la politique de l’emploi des personnes en situation de handicap, notamment pour les travailleurs indépendants ou chefs d’entreprise handicapés. C’est un vrai parcours du combattant… Il y a pléthores de structures, d’organismes et d’aides peu identifiables! C’est un monde à part, tellement à part qu’ils finissent d’isoler les personnes en situation de handicap du monde du travail.

Et ce système est parfois renchéri par un esprit d’immobilisme et de corporatisme.

En 2014, le sujet m’interpelle de plus en plus et je décide d’entreprendre une réflexion et d’évoquer régulièrement celui-ci avec mes interlocuteurs professionnels de différentes natures (entrepreneurs, handipreneurs, esats, politiques, administrations et journalistes).

Comment s’est déroulée votre création?

Le lancement d’activités n’ayant plus beaucoup de secrets pour moi, cela n’a pas présenté trop de difficultés. Je savais ce à quoi j’allais devoir faire face, mais la vie m’a, d’une certaine manière, mieux « outillé » que beaucoup à traverser les épreuves et à trouver mon chemin dans les méandres de l’Economie.

Quelles ont été les difficultés rencontrées dans le cadre de votre projet?

Actuellement nous sommes en train de prendre un certain nombre de contacts stratégiques afin de tisser une toile d’entraide autour de l’Handiprenariat. Tisser demande de la patience et du doigté. Nous bousculons beaucoup de zones de confort qui se sont construites au fil du temps autour de cette question de la contribution des personnes en situation de handicap à l’économie de ce pays. Changer le logiciel ne se fera pas du jour au lendemain et il faut constamment entretenir son réseau.

Quelles sont les prochaines étapes?

Nous sommes en train de mettre une touche finale à ce qui sera le premier guide complet sur l’Handiprenariat. Nous avons choisi un mode de présentation qui permettra à toute personne concernée de se sentir « prise par la main » lors de lecture.

Un conseil à nos lecteurs hésitant à se lancer dans l’entreprenariat?

J’aimerais qu’ils puissent prendre à leur profit la maxime qui m’accompagne à chaque instant « Celui qui déplace la montagne, c’est celui qui commence à enlever les petites pierres.» Ne vous découragez jamais car le chemin que vous prenez ouvre des portes à ceux qui après vous l’emprunterons. De plus, et c’est mon profil de businessman qui parle, vous devez faire de vos faiblesses relatives, des avantages dans votre accession à l’autonomie économique. Nous allons d’ailleurs démontrer dans notre guide que les Handipreneurs sont en fait des Super-Entrepreneurs.

Quel message souhaitez-vous passer à nos lecteurs en situation de handicap?

Je voudrais leur dire que je sens vraiment que les choses sont en train de changer. L’Economie du Numérique dans l’opportunité qu’elle offre aux énergies de se fédérer mais également aux personnes handicapées d’acquérir davantage d’autonomie et même un métier.

Que pensez-vous de cette initiative? N’hésitez-pas à la partager sur les réseaux sociaux!

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00