En savoir plus sur Talentéo
06DEC 18

Handicap: 3 informations à connaître avant de reprendre ses études

Parce que l’on sature de son travail, parce qu’on aspire à autre chose ou parce que la vie fait qu’on doit repenser son orientation professionnelle, reprendre ses études est parfois la seule solution. Que ce choix soit volontaire ou subit, il est toujours source de questions et de craintes. Talenteo vous éclaire sur les différentes possibilités qui s’offrent à vous.

Reprendre ses études: désir, obligation…mais toujours une décision perturbante

 

Quels cursus pour apprendre un nouveau métier?

Loin d’être cantonné à un type d’enseignement précis, la reprise d’études peut être effectuée via différentes méthodes d’apprentissage.

  • l’alternance: pour une personne qui se retrouve en situation de handicap à un moment de sa vie, l’alternance est une solution bien pratique. Ce système d’enseignement permet de conserver une rémunération, et il est possible d’aménager le lieu de formation comme les outils, voire le passage des examens. L’étudiant peut même suivre cet enseignement par correspondance. Le contrat d’apprentissage peut être conclu tant dans le privé que le public, en entreprise, association ou profession libérale.
  • les cours du soir: comme son nom l’indique, les cours n’ont lieu qu’en début de soirée. Cela laisse donc aux personnes en situation de handicap des plages horaires libres, en journée, pour préparer ses cours à son rythme, mais également pour avoir recours aux soins que nécessiterait sa situation.
  • l’enseignement à distance: en e-learning ou par correspondance, l’enseignement à distance a le gros avantage d’éviter de se déplacer dans un centre de formation. L’étudiant pourra suivre soit un cursus certifiant ou diplômant, et il est toujours possible d’être en contact avec les enseignants, par mail, téléphone ou Skype. Si là encore, ce système permet de caler ses rendez-vous chez le kiné par exemple, il demande rigueur et organisation pour ne pas se laisser déborder.

 

Comment financer sa formation?

Quel que soit le type d’enseignement choisi, il est généralement possible de se le faire financer. En effet, la formation professionnelle est un droit qui permet de suivre des études tout en travaillant.

  • le CPF: le Compte Personnel de Formation se remplit au fil des années de la vie active du salarié. On y retrouve les différentes formations envisageables.
  • le Congé Individuel de Formation: des organismes agréés comme l’Opacif, le Fongécif … peuvent prendre en charge 80% de la formation.
  • le Conseil Général, Régional, Pôle Emploi: ils peuvent financer toute ou une partie de la formation choisie. Il existe même des cours municipaux gratuits.
  • le financement personnel: cette solution est envisageable notamment lorsque le salarié ne souhaite pas que son employeur ait connaissance de sa volonté de réorientation. Dans ce cas, la formation doit avoir lieu en dehors des heures de travail.

 

L’intrapeunariat: un concept qui fonctionne!

Créer son entreprise est également un moyen de se reconvertir. De nombreuses sociétés françaises, grandes comme Engie, Total ou la RATP, ou de taille plus modeste comme le fabricant de biscuit Poult ont adopté cette nouvelle tendance. Selon elles, l’intrapeunariat renforce la compétitivité de leurs salariés, et permet également de ne pas laisser échapper leurs meilleurs talents.

Ces incubateurs internes offrent à des salariés, en situation de handicap ou pas, l’opportunité de concrétiser leurs projets de start-up. Ils sont un réel soutien pour des personnes souhaitant ou devant s’engager dans une nouvelle direction professionnelle.

 

Les personnes en situation de handicap n’ont parfois pas d’autres choix que de repenser leur vie professionnelle. Mais que ce soit une volonté ou une obligation, ce changement n’est pas à prendre à la légère. Il faut être conscient des conséquences: diminution des revenus (parfois), chamboulement de la vie de famille (changement de lieu pour suivre la formation, horaires décalés …), fatigue, doutes …Pas toujours évident de prendre une telle décision!

Le projet de reprise d’études doit être mûri, réfléchi en famille ou avec l’aide de conseillers.Bien appréhendé, il peut être le début d’une très belle aventure! Vous avez suivi cette voie et souhaitez témoigner? La parole est à vous dans les commentaires!

© 2018 Talentéo. Toute reproduction interdite sans l’autorisation de l’auteur.

A lire également:

Mots clés: ,

Poster un commentaire

*

Retour en haut de page

Les incontournables