En savoir plus sur Talentéo
11JUI 18

4 films qui envoient les préjugés sur le handicap dans le décor!

Mercredi, c’est le jour des sorties cinéma! Pour l’occasion, nous vous proposons de découvrir 4 films qui brisent, chacun à leur manière, les préjugés sur le handicap. Moteur? Action! 

4 films qui envoient les préjugés sur le handicap dans le décors!

L’homme de chevet (2009) – Alain Monne

Avec Sophie Marceau, Christophe Lambert, Margarita Rosa de Francisco

Une fière et belle femme tétraplégique, recluse dans une maison de Carthagène avec sa gouvernante héroïnomane, réapprend à vivre grâce à un ex-boxeur alcoolique qu’elle a pris comme homme de compagnie. Une histoire d’amour aux allures atypiques qui allie drame et romance.

L’Homme de chevet est une adaptation plutôt réussie d’un matériau littéraire délicat et une belle leçon de vie. Vous aimerez cet oeuvre qui aborde sans tabou le quotidien des personnes tétraplégiques.

Le Scaphandre et le papillon (2007) – Julien Schnabel.

D’après l’oeuvre originale de Jean-Dominique Bauby.

Avec Emmanuelle Seigner, Jean-Pierre Cassel, Marie-Josée Croze…

Toute la vie de Jean-Dominique Baudy s’effondre lorsqu’il se réveille sur son lit d’hôpital après un accident vasculaire. En sortant du coma, il ne peut plus parler, bouger ou même respirer sans assistance. Commence alors un combat pour la vie et aussi pour communiquer avec ses proches. Il trouvera ainsi sa méthode: le clin d’œil.

Dans cette histoire autobiographique Jean-Dominique, enfermé dans un corps carapace qu’il compare à un scaphandre, profite encore un temps de sa limpidité d’esprit pour rédiger l’oeuvre de sa vie. Un récit émouvant à voir sans tarder!

 

De toutes nos forces (2013) – Nils Tavernier

Avec Jacques Gamblin, Alexandra Lamy, Fabien Héraud, Sophie de Furst, Pablo Pauly

Deux parents, deux enfants, les montagnes de la Haute-Savoie, la routine. Comme tout le monde? Presque. Julien a toujours été en fauteuil roulant. C’est pourtant un adolescent comme les autres, avec ses ras-le-bol et ses coups de cœur.

Le jour où Paul, son père et ancien grand sportif, se retrouve au chômage, il fuit dès que possible son foyer pour ne pas affronter la réalité. Alors que Julien ne supporte plus cette situation, il découvre sur Internet qu‘un américain a participé à un triathlon avec son fils qui, lui aussi, ne peut pas marcher.

Pourquoi pas lui, qui rêve d’aventures et de liberté, et qui a besoin de la présence de son père? Ensemble, ils participeront, quoi qu’il en coûte… 3.8 km à la nage, 180 km à vélo et 42 km de course à pied, c’est possible!

Si le film est sans grande surprise, il est rempli d’émotions et de significations fortes: un vrai bol d’air! On rit avec nos deux héros, on s’énerve, on est parfois un peu triste, mais jamais dans la complainte.

Le sport et la compétition vont permettre à Julien et son père de se retrouver: ce que l’on retient de ce film, c’est le courage, l’espoir, le partage, l’acceptation, la motivation et la fierté.

Tout le monde debout (2018) – Franck Dubosc

Avec Franck Dubosc, Alexandra Lamy, Gerard Darmon et Elsa Zylberstein. 

Nous terminons avec un film très récent puisqu’il est sorti il y a quelques mois avec un certains succès!

« Tout le monde debout’ raconte l’histoire de Jocelyn, un homme d’affaire peu scrupuleux et dragueur invétéré. Il est prêt à tout pour parvenir à ses fins, y compris à se faire passer pour une personne en situation de handicap.

Au-delà d’une comédie qui nous fait passer un bon moment, cette oeuvre cinématographique traite du handicap avec une certaine justesse, sans être larmoyant.

Ce qui nous amuse, c’est qu’il ne s’agit pas du personnage d’Alexandra Lamy qui se trouve en difficultés mais bien du protagoniste. On prend plaisir à voir Jocelyn se débattre pour sortir de l’impasse dans laquelle l’ont poussé ses mensonges. A voir et revoir sans modération!

Quel film nous recommandez-vous cet été? N’hésitez-pas à nous donner votre sélection dans les commentaires!

 

© 2018 Talentéo. Toute reproduction interdite sans l’autorisation de l’auteur.

A lire également:

Mots clés: ,

Poster un commentaire

*

Retour en haut de page

Les incontournables