133

Nous nous intéressons aujourd’hui au freelancing et à l’entrepreneuriat comme opportunité professionnelle. Sujet souvent complexe au départ, ce statut peut pourtant souvent faire toute la différence et faire naître des vocations. Un statut accessible que l’on soit en situation de handicap ou pas.

Être freelance : adapter le travail à sa vie

On désigne par freelancing le fait de proposer ses services, ses compétences pour une ou plusieurs entreprises, entités, tout en étant indépendant. Par exemple en n’étant pas lié avec elles par un contrat « traditionnel » (à durée indéterminée ou déterminée). Le freelancing peut s’effectuer auprès de clients plus ou moins directement et/ou sur des plateformes dédiées pour des missions freelance.

En plein essor, ce statut comporte de multiples avantages :

  • Mettre sa propre personnalité et ses atouts en avant
  • Adapter sa vie professionnelle à sa propre situation
  • Moduler ses horaires, adapter son emploi du temps à ses contraintes personnelles et de santé
  • Reprendre confiance en soi, se sentir utile, fier
  • Travailler sur des projets qui nous plaisent vraiment
  • Ici, obtenir plus facilement et pouvoir se rendre aux rendez-vous médicaux en journée

Le freelancing vous permet également souvent de pouvoir travailler en télétravail, ce qui vous apporte un certain confort de vie, professionnel et personnel. L’occasion pour vous de faire de vos faiblesses vos forces et d’adapter, grâce à ce statut, le travail à votre vie, et non l’inverse ! Ainsi, créer son entreprise, offrir ses services en freelance peut être une très bonne solution pour créer ou retrouver un emploi. De plus, pour une personne en situation de handicap, un accompagnement adapté et un suivi tout au long du projet sont possibles. Des aides financières peuvent également être accordées sous certaines conditions.

L’Agefiph aide notamment les demandeurs d’emploi handicapés lors d’une création d’activité ou d’une reprise d’entreprise. Elle accorde, au démarrage de l’activité, une aide financière forfaitaire de 5 000 € en complément d’un apport en fonds propres de 1 500 €. Elle propose en plus une trousse de première assurance comprenant trois garanties : multirisque professionnelle, prévoyance (accident et maladie) et santé (soins médicaux, dentaires et hospitalisation).

Le freelancing : une réelle opportunité professionnelle pour tous

Le travail en indépendant se multiplie en France et dans le monde entier. En 2019, la France compte plus de 900 000 freelances. Pour vous inspirer voici quelques métiers en freelancing qui sont de plus en plus porteurs :

 

  • Graphisme
  • Développement web
  • Communication
  • Rédaction web
  • Téléprospection
  • Traduction
  • Ressources Humaines
  • Coach
  • Psychologue
  • Métiers du développement durable
  • Sécurité informatique…

Si le lancement dans une telle aventure demande quelques ajustements au départ, une fois passés les premiers mois et l’obtention de clients, vous serez comblés ! Le but étant de gagner en indépendance et de gagner sa vie, tout simplement.

Le freelancing, source d’accompagnement et d’assise professionnelle

Le statut évolue et il existe aussi de plus en plus de possibilités de freelancing différentes et notamment des « alternatives » à une indépendance sans filets. C’est le cas avec la sécurité liée aux avantages du portage salarial. Nouvelle forme d’emploi à mi-chemin entre entrepreneur et salarié, ce statut permet de développer une activité professionnelle indépendante tout en conservant la couverture sociale d’un salarié classique, et en accédant à un large réseau de professionnels, une prise en charge administrative…

Le freelancing constitue ainsi une véritable opportunité professionnelle pour les personnes en situation de handicap et/ou ayant des maladies mais également pour tout professionnel en général !

Louis Debouzy, 24 ans et entrepreneur témoigne :

J’ai commencé à vouloir entreprendre à partir de l’âge de 15 ans. Peut-être du fait de mon environnement familial. Peut-être également du fait de mon handicap. Depuis que je suis jeune, j’ai dû apprendre à contourner les difficultés, à chercher les alternatives et solutions à un problème donné. Autrement dit, faire ce qu’accomplit un entrepreneur au quotidien […] J’ai compris que je voulais connaître la finalité de mon travail, ce qui est difficile en tant que salarié. Soyez acteur de votre vie, tout le temps, partout. Soyez capricieux et impatient, engagez-vous dans l’action sans attendre. L’action crée un cercle vertueux.

 

Nous espérons que cet article vous aura apporté une illustration inspirante sur le freelancing comme opportunité professionnelle !

Faites connaitre ces différentes solutions en partageant cet article sur FacebookTwitter et LinkedIn !

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00