154

Après le succès de la première édition, nous voilà de retour sur Instagram ! Le réseau social de la photographie par excellence a lui aussi son lot de parcours de vie qui sensibilise au handicap. Voici une nouvelle sélection non-exhaustive de personnes qui ont fait de leur handicap une force. A vos follow !

 

Maladies invisibles :  Chloé Invisible

A l’origine, Chroniques Invisibles est un média créé dans le but de sensibiliser avec légèreté sur la maladie invisible, quelle qu’elle soit, et son impact dans la vie quotidienne. Au-delà des pathologies, l’auteure nous invite à découvrir leur impact social à travers des articles à thèmes et des témoignages illustrés de malades ou de proches de malades. Le tout en douceur, avec bienveillance et légèreté.

A la tête de ce projet nous retrouvons Chloé, 29 ans, auteure et illustratrice indépendante basée à Villeurbanne. Depuis quelques années, elle souhaitait sensibiliser à cette maladie qui ne se voit pas, mais qui l’embête chaque jour. Elle évoque l’errance médicale, les répercussions dans sa vie et dans celles de ses proches, ainsi que les petites réflexions qu’elle supporte au quotidien. A travers son compte Instagram, Chloé montre l’invisible.

La mode pour tous : Bien à porter

Cover Dressing, association née en 2013, poursuit l’objectif de rendre accessible à tous le prêt-à-porter et la mode. Déjà partenaire de plusieurs grandes enseignes de prêt-à-porter, Cover Dressing souhaite aller plus loin pour continuer à favoriser l’inclusion sociale des personnes en situation de handicap. C’est dans ce but, qu’elle a lancé son label « Bien à porter » !

Le principe ? Une étiquette visible portant la mention « Bien à porter » identifie tous les vêtements et accessoires qui sont suffisamment ergonomiques, directement dans le rayon. L’objectif est de permettre aux personnes en situation de handicap de trouver des vêtements entièrement adaptés à leur morphologie comme à leur pathologie.

Bande Dessinée : Andy & Walid

Découvrez les aventures de Andy, un paraplégique accompagné de son ami Walid et de son chien Roulette. Une BD humoristique, avec un regard nouveau sur le handicap, créée par Georges-Emmanuel Moutiez et Frédéric King. Andy & Walid permet de sensibiliser en proposant de manière drôle des scènes du quotidien que nous vivons chaque jour.

La particularité de ce projet ? Il est entièrement réalisé par trois tétraplégiques : auteur, illustrateur et éditeur. En effet, Georges-Emmanuel est tétraplégique incomplet depuis l’âge de 21 ans, suite à un plongeon raté. Frédéric est devenu tétraplégique en 2002 suite à une mauvaise chute lors d’une compétition en BMX. Le premier s’est occupé des textes et de la mise en page et le second des illustrations. Ils se sont rapprochés de la maison d’édition 9 éditions, présidée par un éditeur lui-même tétraplégique, pour la faire publier.

View this post on Instagram

La danse, un minimum d’explication, un maximum de sensations 🤸‍♂️ . . . . . Une BD réalisée par 2 tétraplégiques, apportant un regard nouveau, drôle et authentique sur l’handicap 🗯🧑🏻‍🦽👨🏻‍🦽😹 Éditée par un 3ème tétraplégique @9.editions 🤓 . . . . . ⚠️👇Dispo ici👇⚠️ https://9editions.wixsite.com/andyetwalid . . . . . #andyetwalid #bandedessinée #handicap #humour #authentique #fauteuilroulant #texte #dessins #creation #projet #sensibilisation #sensibilisationhandicap #expérience #livre #lecture #enfance #aucalme #bonneaction #comprehension #autrui #regard #autreregard #tetraplegic #paraplegic #confinement #coronavirus #covid19 #saineoccupation ☀️🌈💪🏻

A post shared by ᗷᗪ « ᗩᑎᗪY & ᗯᗩᒪIᗪ » 💬💭🗯 (@bd_andy_walid) on

Jeux & outils : Hop’Toys

A l’origine d’Hop’Toys, il y a une conviction partagée par ses fondateurs, Bryon et Véronique Torres : tous les enfants ont un potentiel et méritent qu’on leur offre la possibilité de le développer. Ils constatent qu’il existe très peu de jeux et d’outils pouvant être utilisés par des personnes porteuses de handicap en France. Ainsi, ils vont créer une société pour remédier à cela : Hop’Toys. « Toys » pour les jouets, « Hop » pour la dynamique et le rebond. Leur mission ? Donner à tous les enfants la possibilité de jouer, s’épanouir, apprendre à leur rythme et devenir autonome.

Restaurant : Le Reflet

A l’origine de l’association Trinôme 44, une envie : créer des emplois en milieu ordinaire pour les personnes porteuses de handicap mental. Depuis la création de l’association en 2016, deux projets phares ont vu le jour. Deux restaurants dit extraordinaires : Le Reflet Nantes et Le Reflet Paris. Pourquoi sont-ils extraordinaires ? Ils emploient 15 personnes, porteuses de trisomie 21, qui sortent de l’ordinaire.

Au coeur de Nantes et de Paris, les restaurants Le Reflet vous proposent un voyage culinaire et humain.

Et vous, quels comptes Instagram suivez-vous ? Complétez cette liste sur nos plateformes sociales !

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
Actuellement en live
En live !

Accéder au live