En savoir plus sur Talentéo
19JUI 16

« Le handicap ne doit pas empêcher la formation ou la reconversion professionnelle »

Le monde de l’enseignement est-il déconnecté de celui de l’entreprise? Pas si sûr! Le Groupe Casino revient dans nos pages pour nous présenter son partenariat avec deux écoles handi-accueillantes. Talentéo laisse la parole à Catherine Marey, secrétaire générale de l’AREPSHA, et Christine Pellissié, Référente Handicap à Grenoble Ecole de Management.

Groupe Casino : « Le handicap ne doit pas empêcher la formation ou la reconversion professionnelle »

Pouvez-vous présenter votre établissement ainsi que vos fonctions?

Catherine Marey: Le Centre de Rééducation Professionnelle de Saint-Etienne (CREPSE), est un établissement de référence dans le domaine de l’accompagnement, de l’orientation, de la formation, de la remise à niveau et de l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap.

Le CREPSE s’appuie sur une équipe pluridisciplinaire qui accompagne les usagers victimes de maladie, d’un accident de travail ou de la vie dans leur quête d’un projet professionnel réaliste, adapté à leurs souhaits mais également à leurs possibilités.

Nous préparons nos usagers aux métiers de Conseillers Relation Client à Distance, Ouvrier Polyvalent d’Entretien, Agent Magasinier.

Le champ de nos prestations s’étend du ré-entrainement au travail au domaine de l’orientation professionnelle, en passant par la remise à niveau des prérequis en connaissances générales et le développement des techniques de communication et de compétences sociales.

Nous avons également développé un service d’accompagnement à l’emploi via l’alternance appelé D3A. Sa mission est d’être l’interface entre l’alternant, l’employeur et l’organisme de formation afin d’éviter le décrochage et permettre l’obtention d’un titre ou diplôme.

Nos formations sont accessibles sur orientation de la MDPH ou sont proposées pour certaines en contrat de professionnalisation sans orientation.

Christine Pellissié: Grenoble Ecole de Management (GEM) regroupe 4 entités: l’Ecole Supérieure de Commerce (ESC), l’Ecole de Management des Systèmes d’Information (EMSI), la Grenoble Graduate School of Business (GGSB) et la Doctoral School. L’établissement a été créé en 1984, par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Grenoble (CCI). GEM est aujourd’hui classé 6ème école de commerce en France.

Pour ma part, je suis chargée du programme diversité et référente handicap. Je suis le contact principal sur ces thématiques au niveau de l’admission des étudiants sur le concours Passerelle Post-bac Ascension Sociale/Handicap.

Je suis également en lien avec les entreprises qui souhaitent recruter des personnes en situation de handicap et l’intermédiaire pour les adaptations d’épreuves.

Enfin, je suis en charge du partenariat que nous avons avec le Groupe Casino et Unilever.

Quel constat faites-vous sur la présence du handicap au sein de l’enseignement supérieur?

C.P.: Ce qui est dommage c’est que nous n’avons pas forcément le contact avec les étudiants qui sont en situation de handicap. En effet, comme la majorité des handicaps sont invisibles, peu de personnes le déclarent. Ainsi nous le découvrons la majeure partie du temps à l’heure des examens pour effectuer des adaptations d’épreuves.

Au niveau de GEM, nous essayons d’intégrer tout type d’étudiant. L’école organise de nombreux événements autour de la thématique du handicap.

Nous proposons par exemple un handicafé permettant à tous les étudiants de la région de rencontrer des entreprises et des recruteurs. Nous avons également des associations qui s’investissent beaucoup pour sensibiliser, avec des repas dans le noir ou des parcours en fauteuils roulants.

Nous ne faisons aucune discrimination négative comme positive, seules les compétences acquises comptent!

Quelles sont les actions mises en place en faveur du handicap au sein de votre école?

C.M.: Notre centre étant dédié aux personnes en situation de handicap, le site est entièrement accessible.

Par ailleurs, nos équipes pluridisciplinaires intègrent du personnel médical et paramédical.

C.P.: Nous proposons des cours de management de la diversité afin de former des responsables sensibles au sujet.

Bien sûr, nous accompagnons les étudiants qui vivent temporairement ou définitivement une situation de handicap. Pour cela nous les aidons dans leur recherche de logement ou encore sur des besoins de matériel spécifique (logiciels, claviers en braille).

Quels sont les axes de votre partenariat avec le Groupe Casino?

C.M.: Nous travaillons avec le groupe Casino sur des actions d’alternance: en 2015, nous avons accompagné 11 personnes en situation de handicap en contrats d’apprentissage ou de professionnalisation. Ces contrats concernaient les secteurs de la logistique, de la restauration et de l’agroalimentaire.

C.P.: Ce partenariat a pour but l’échange entre nos deux entités. Nous communiquons beaucoup sur le Groupe Casino, notamment sur leurs opportunités professionnelles.

Des collaborateurs de l’entreprise participent à nos jurys de motivation pour notre concours post-bac. Ils aident également les étudiants en situation de handicap dans le cadre de tutorats.

Nous organisons aussi des événements de recrutement durant lesquels le Groupe Casino peut intervenir dans l’école pour proposer des offres d’emploi.

En plus du concours post-bac, l’école a mis en place le certificat « management et handicap », celui-ci forme les étudiants à la différence. Ainsi, le Groupe Casino les aide dans la pratique managériale durant leur année de formation et participe au jury pluridisciplinaire qui valide leur année de formation.

En parallèle, nous organisons des rencontres partenaires lors desquelles les recruteurs viennent rencontrer des étudiants en période d’incubation (1ère ou 2ème année de BTS). Le Groupe Casino les aide et peut leur proposer des stages pour découvrir le monde du travail.

Enfin, si un étudiant a des besoins spécifiques d’aménagement, l’entreprise peut nous aider financièrement. D’ailleurs elle participe à l’attribution de bourses d’études pour les étudiants intégrant GEM.

Quelles sont les prochaines étapes de ce partenariat?

C.M.: Nous proposons au groupe Casino de mettre en place de nouveaux contrats en alternance au sein de ses établissements. Nous souhaitons pouvoir développer la formation des tuteurs et des équipes en entreprise afin de lever les préjugés sur les personnes en situation de handicap.

C.P.: Nous sommes en phase de construction pour le renouvellement du partenariat sur les trois prochaines années.

Quel message souhaitez-vous passer à nos lecteurs en situation de handicap?

C.M.: Il ne faut pas avoir d’interdit quand on est en situation de handicap et ne pas se poser de limites. Dans notre structure nous accompagnons des personnes qui ont un niveau V (niveau CAP) et qui sont très vulnérables face à l’emploi.

Si la formation des travailleurs en situation de handicap est importante, celle des managers et recruteurs qui vont les recevoir est essentielle. Trop souvent nous constatons des difficultés d’intégration du fait d’incompréhensions entre les deux parties. Il faut dépasser cela pour que seules les compétences s’expriment.

C.P.: Même si on est en situation de handicap on peut faire quand même des études supérieures. Il ne faut pas hésiter à nous contacter, nous recrutons dès le niveau bac.

Nous mettons en place des processus d’accompagnement au cas par cas pour aider les personnes qui ont des difficultés spécifiques liées au handicap.

L’école est ouverte à tous, alors postulez!

Vous souhaitez entreprendre une alternance au sein du Groupe Casino ? Que vous soyez en formation initiale ou en reconversion professionnelle, n’hésitez-pas à postuler sur le site carrière de l’entreprise!

 

© 2016 Talentéo. Toute reproduction interdite sans l’autorisation de l’auteur.

A lire également:

Mots clés: , , , ,

Poster un commentaire

*

Retour en haut de page

Les incontournables