126

Du 17 au 23 novembre 2014 aura lieu la 18ème édition de la Semaine pour l’Emploi des Personnes Handicapées dont Talentéo est partenaire. C’est dans ce contexte qu’est diffusé « La Tête de l’emploi ».

Coup de projecteur sur une initiative engagée!

Réalisée en parallèle de la SEPH, « La Tête de l’emploi » est une série proposée par L’ADAPT en partenariat avec France 3 et le Crédit Agricole. L’objectif? Lever le voile sur l’emploi des personnes en situation de handicap.

36 épisodes de 1 min 50. C’est le format retenu pour aborder la problématique du handicap dans le milieu professionnel. Souvenez-vous, 5 épisodes pilotes avaient été dévoilés lors de la SEPH 2013. Cette année, la totalité de cette première saison est diffusée tous les samedis sur France 3 Bretagne, Pays de la Loire, Haute et Basse-Normandie, Paris Île-de-France et Centre. Et ce du 6 septembre au 27 décembre.

Un concept engagé

Le principe? Partir à la rencontre d’un travailleur en situation de handicap qui, face à la caméra, nous parle de sa fonction et de son vécu dans le milieu professionnel. C’est aussi l’occasion, via le regard d’un collègue, d’un collaborateur ou d’un manager, de faire voler en éclat les clichés liés au handicap. L’effet est garanti, puisque ce dernier passe au second plan au profit des compétences.

Retrouvez au fil des épisodes Christel, Pauline, ou Pierre dont l’objectif est de montrer au téléspectateur que leurs compétences et leurs talents ne sont en aucun cas limités par leur situation de handicap. Plus que cela, ces personnes se posent comme de réels atouts pour leur entreprise.

Une série à l’échelle nationale

Si les premiers épisodes ont été tournés avec une focalisation régionale, la série a pour finalité de s’étendre à toute la France. Comme en témoigne cette carte interactive créée par L’ADAPT pour l’occasion.

Les mots du réalisateur

Nous avons eu l’occasion d’échanger avec Gérard Uginet, le réalisateur à l’initiative de cette série, pour qui il ne s’agit pas uniquement de 36 portraits mais de rencontres multiples et riches, retraçant des parcours professionnels propres à chaque personne.

« Malgré la fluidité de la réalisation et le format court des épisodes, 4 à 5 heures de tournage sont nécessaires pour chaque portrait. Le besoin de préparation est indispensable pour mettre les participants et les entreprises en confiance. Un important travail d’information et d’organisation est également crucial pour perturber au minimum le fonctionnement de l’entreprise ou de la structure d’accueil.

Une fois ce cadre posé, ce travail d’information effectué et l’appréhension dépassée, la rencontre peut se dérouler dans des conditions optimales. On passe ainsi très vite du simple statut de l’interview à celui d’un véritable échange sur le parcours de vie, avec toujours en toile de fond, l’émotion liée à une histoire personnelle souvent hors du commun… », nous confiait-il.

En ce sens, Gérard Uginet s’est dit touché par « la façon extraordinaire qu’ont chaque personne de rebondir, de reprendre le fil par le travail et une activité professionnelle, malgré les difficultés et les obstacles… ». Une grande leçon d’humilité.

Retrouvez sans plus attendre les épisodes de cette saison 1 de « La Tête de l’emploi »:

 

Vous avez aimé cet article? N’hésitez pas à nous donner votre avis. Nous reviendrons très bientôt sur cette série avec de nombreuses surprises! Restez connectés!

 

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00