345

[En cette période estivale nous vous proposons un best-of des meilleurs articles de talenteo.fr !]

Ils ont fait les beaux jours de talenteo.fr. Vous les avez aimé et plébiscité ! « Ils » ce sont les #talenTH de la galaxie Talentéo ! Dans cette nouvelle série « Que sont-ils de devenus ? « , nous vous proposons de prendre des nouvelles ces talents.

Nous commençons aujourd’hui avec Stéphanie, plus connue sur les réseaux sociaux sous le pseudonyme « Handinary Stories ». Grande gagnante du Prix de la Ligne Editoriale des #TalentéoAwards en 2017, la jeune femme revient en 2019 avec un tout nouveau projet…sur les planches ! 

Pour les lecteurs qui ne vous connaissent pas encore, pouvez-vous vous présenter et présenter votre parcours ?

Mon histoire ?! Toute ton histoire ! La bonne vieille réplique des « Goonies », c’est vieux et je suis fan de ce film mais quand même, vous la couperez au montage sinon, on va deviner mon âge ! Et ça, ça… D’ailleurs on m’appelle « madame » maintenant ! Les « mademoiselle » et « jeune femme » etc. C’est fini ! C’est terrible !

Bref, Je m’appelle Stef, parce que c’est plus cool que Stéphanie, je suis une femme comblée par un super mari et une fille géniale, je suis une femme épanouie, bien dans ses baskets. J’ai accessoirement un handicap et me déplace à roulettes depuis 30 ans suite à un accident de gymnastique.

Je suis belge. J’ai fait des études de communication, travaillé dans ce domaine et celui de la formation pendant plusieurs années, puis, j’ai changé de voie… Plusieurs fois et tout quitté. Quoi ?! Instable moi ?! Pas du tout, disons que j’aime varier les plaisirs et me faire plaisir. Je déteste l’ennui et la routine donc j’explore de nombreux horizons.

Expatriée dans le sud de la France depuis bientôt 9 ans – oui, j’ai de la chance – j’occupe mon temps aujourd’hui, par l’écriture de mon blog, même si j’ai écrit un peu moins ces derniers mois mais j’ai une bonne excuse ! Par mes activités de maman, par d’autres choses mais qui resteront pour vous un mystère, et surtout par une envie de dingue de voir le spectacle que j’ai écrit, mon One Woman Sit-Up Show, et que je joue sur scène seule se développer et faire de moi une artiste à part entière.

J’ai une foule de qualités, ben quoi ? Et un gros défaut… Je procrastine ! Non, ce n’est pas un gros mot, c’est juste un défaut !

Vous avez remporté il y a quelques années le Prix de la Ligne Éditoriale des #TalentéoAwards pour votre blog Handinary Stories. Comment ce dernier a-t-il évolué ?

Handinary Stories se porte bien, il a gardé ses couleurs, son ton décalé et reste un merveilleux endroit pour moi pour raconter des anecdotes de manière un peu décalée. Il a cependant un rythme de publications moins intense (quel fainéant !) mais la ligne éditoriale n’a pas changé et ne changera pas. Elle est parfaite puisqu’elle a remporté ce super prix #TalentéoAwards !

C’est un espace que j’aime et que j’affectionne. J’y reviendrai quand j’aurai plus de temps. Une règle que je me suis fixée, ne pas écrire juste pour écrire. Si je ne le fait pas par plaisir ou parce que j’ai quelque chose à dire, et bien, ça attendra.

Vous vous êtes lancée dans un one woman situp show. Pouvez-vous nous en dire plus sur ce nouveau projet ? Comment est-il né ?

Tout a commencé par un déménagement. Au soleil. Tout près de l’eau. A Mèze.

Qui dit déménagement dit nouvel environnement, nouveaux contacts, nouvelles inspirations. Nouvelles envies, aussi. Envie de m’épanouir, de m’évader, de rencontrer, d’échanger, de partager. Envie de légèreté, de positiver, de rigoler.

Envie de faire du théâtre. Je rencontre alors Amélie Gonzales, ma prof de théâtre qui deviendra mon coach et aujourd’hui ma metteuse en scène.

Les premiers pas – tours de roues – sont une révélation. Les suivants, une confirmation.

Je suis heureuse sur scène. Je m’y épanouis. J’y oublie le temps, les soucis, les douleurs. J’y oublie même le handicap. Je me sens “à ma place”.

Alors j’ai eu envie de prolonger ce plaisir. De le rendre plus fort, plus intense. Plus personnel, aussi. Et plus interactif.

Et l’envie s’est transformée alors en évidence.

Un One Woman Show.

Mais assis.

Un One Woman Sit-Up Show…

Pitch : Avec pour seuls accessoires son inséparable et indispensable fauteuil, son plus dispensable mais non moins inséparable téléphone et un pull à capuche un peu trop étroit, Stéphanie se livre, se confie, se raconte. Au travers d’anecdotes souvent vécues, parfois romancées, de préférence tournées en dérision.

Parce qu’il y a plus grave dans la vie que de se faire piquer sa place de parking. Ou pas.

Parce que même les copines les plus « connes » peuvent parfois être très drôles.

Parce que le handicap accentue les maladresses, aimante les ennuis mais transcende la volonté.

Parce qu’on peut rire de plein de choses.

Y compris du handicap, du physique, de ses amours, de son couple, de ses enfants.

De la vie, en somme...

Comment s’est déroulée la première représentation ?

C’était un pur moment de bonheur ! Une explosion d’amour ! Pas que pour moi, en témoignent les nombreux messages que j’ai reçu.

C’était plein ! Sold Out, un truc de fou ! 150 personnes se sont déplacées de parfois très loin pour venir me voir, mes amis belges, dédicace pour vous ! Et non mais vous y croyez-vous, à la fin, ils étaient tous debout ! Bon, pas les handis hein, moi non plus d’ailleurs, mais le cœur y était !

Une heure dix (trop court ils ont dit) d’échanges, de rires, de sourires, de trucs appris pour certains, de messages reçus pour d’autres et de larmes aussi un peu j’avoue. Pour eux et pour moi !

Bref, ça ne peut pas s’arrêter là…

Avez-vous d’autres projets en perspective ?

Comme je le dis juste au-dessus, ce show doit continuer, il reste mon principal objectif pour les prochains mois, années… Je veux jouer plus, plus souvent, pour tout le monde.

Deux dates sont prévues d’ici la fin de l’année, toujours dans ma région mais je suis ouverte à toute demande, à toute proposition. En lien avec le One Woman Sit-Up Show évidemment.

Je vais bientôt pouvoir diffuser des images du premier show et un petit teasing. J’espère que ça pourra donner envie à certaines salles de me produire.

Un mouvement s’est lancé il y a quelques jours sur les réseaux sociaux #monprivilegehandiprefere, quel est le vôtre ?

Mon préféré : le coupe file à l’aéroport en plein mois d’août !

Quel message souhaiteriez-vous passer à nos lecteurs ?

Vivez ! Les rêves sont faits pour être réalisés ! Il faut y croire et parfois se mettre un bon coup de pied aux fesses mais que c’est bon de voir ses projets, ses rêves, ses envies devenir réalité ! Et surtout, surtout AMUSEZ-VOUS !

Merci Stéphanie pour ces nouvelles rafraichissantes ! Pour les plus curieux d’entre vous, nous vous invitons à découvrir le blog Handinary Stories ainsi que la page Facebook du spectacle.  N’hésitez pas à nous dire ce que vous en avez pensé sur les réseaux sociaux !

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00