228

On ne va pas se mentir, il est souvent difficile de parler à son employeur de son handicap. Comment aborder le sujet? Auprès de qui? Si dans les grands groupes la Mission Handicap est souvent présente, ce n’est généralement pas le cas au sein des TPE/PME. On vous donne quelques conseils!

En avril 2018, 5,7 millions de personnes en âge de travailler en France sont en situation de handicap. Au-delà des grands groupes, les PME et TPE représentent une solution pour l’insertion à l’emploi des personnes en situation de handicap, car elles offrent un cadre souvent plus flexible.

Le constat est d’ailleurs sans appel, la présence de collaborateurs en situation de handicap au sein de petites entreprises est flagrante, surtout dans les moins de 20 salariés, non assujettis aux quotas. Malgré tout, il subsiste un problème de méconnaissance des dirigeants de ces entreprises concernant la législation et surtout les aides auxquelles ils peuvent prétendre.

Alors à qui s’adresser?

Que ce soit en PME, TPE ou en grande entreprise, législativement et administrativement parlant, les droits de la personne en situation de handicap sont les mêmes. Pour pouvoir en bénéficier, il faut tout d’abord s’adresser à la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées) afin de constituer un dossier pour obtenir la Reconnaissance Travailleur Handicapé (RQTH).

Là ou les grandes entreprises peuvent avoir un service dédié, souvent appelé « Mission Handicap », ce n’est généralement pas le cas pour les TPE/PME. Ainsi, le premier interlocuteur auquel nous vous conseillons d’en parler est la médecine du travail. Soumise au secret professionnel, c’est elle qui pourra vous aider et vous accompagner dans vos démarches administratives pour obtenir une reconnaissance.

Selon, services-public.fr, le médecin du travail:

a un rôle préventif et il conseille également les employeurs et les employés sur l’amélioration des conditions de travail, ainsi que sur le maintien à l’emploi.

Concernant votre nouvel environnement de travail, une fois votre reconnaissance obtenue, il est essentiel d’en parler aux ressources humaines de l’entreprise, ou le cas échéant au dirigeant. En effet, en l’absence de service dédié, ce sont eux qui pourront faire les démarches pour mettre en place des aménagements, toujours en lien avec la médecine du travail.

Comment l’aborder?

En parler à l’entretien d’embauche est délicat, mais cela permettra d’anticiper .

Aborder sa situation de handicap varie d’une personne à une autre. Selon le degré du handicap, mais également sa personnalité. Dans tous les cas, ne culpabilisez pas si vous avez besoin de temps et si vous préférez garder cette situation pour vous.

Néanmoins, voici quelques conseils pour en parler dans une PME et/ou TPE :

  • Restez naturel
  • Parlez simplement et clairement
  • Valorisez vos compétences et votre potentiel
  • Anticipez sur des solutions et les aménagements souhaitables
  • Ne pensez pas en termes de « moyens » mais plutôt en termes relationnels et d’engagement
  • Enfin, soyez patient et attentif

En effet, sans Mission Handicap, les PME/TPE font souvent face à de la méconnaissance et font au cas par cas. Ce qui peut paraître comme une faiblesse au départ, constitue en fait une force.

En suivant ces conseils, vous gagnerez vous aussi en crédibilité et en efficacité.  Une fois que le sujet sera posé, vous verrez qu’ensuite vous pourrez bénéficier d’une ambiance souvent meilleure, liée à une petite taille d’équipe.

Etre en situation de handicap dans une PME/TPE comporte des avantages

En effet, en PME et TPE, le grand avantage est que le collectif de travail peut plus rapidement se mobiliser autour de la personne en situation de handicap. Il faut juste que l’entreprise puise disposer des outils et savoir faire adaptés.

Dans les PME et TPE, la gestion est moins formelle que dans les grandes entreprises. De ce fait, le nouveau travailleur qui a une situation de handicap peut beaucoup plus facilement être aidé, suivre son dossier, interagir directement avec les personnes concernées.

Les aménagements pour l’entreprise peuvent être minimes pour certaines situations de handicap. Par exemple, il peut être judicieux d’aménager l’emploi du temps, d’opter pour du télétravail…

Nous vous conseillons de rester positif sur la question, en mentionnant par exemple les avantages que l’entreprise peut y gagner.

L’Agefiph est une structure avec laquelle prendre contact, aussi bien pour la personne en situation de handicap, que pour l’entreprise. C’est celle-ci peut largement accompagner pour l’octroi d’aides, ainsi que pour la mise en place d’aménagements de postes. Elle peut également vous accompagner également lorsque votre situation professionnelle évolue.

N’hésitez-pas à partager cet article sur les réseaux sociaux!

Sources: Talentéo, Ministère du Travail, AGEFIPH, Erecrut.com.

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00