En savoir plus sur Talentéo
02SEP 17

A la Découverte de l'Handi'Voile

Nous continuons notre série « à la découverte des handisport ». Cette fois-ci Déborah d’En route pour Tokyo nous présente l’handi’voile. Focus sur un sport accessible! 

Article original publié le 7 mars 2015.

A la Découverte de l'Handi Voile

Nous nous penchons sur Une activité qui est accessible à une grande variété de handicaps. La voile handisport est un sport nautique sur voilier qui est pratiqué par des personnes en situation de handicap.

Qui sont les pratiquants?

Participent des athlètes non ou malvoyants, de même que des personnes atteintes de handicaps moteur ou physique. Cette grande variété de handicaps concernés provient d’une diversité de types de pratiques: bateau léger, multicoque, collectif ou habitable, loisir, tourisme ou compétition.

Les athlètes sont classés en catégories selon leur handicap. Ce dernier leur donne des points, – de 1 à 7 – moins il y a de points plus le handicap est contraignant.

En Compétition:

Si ce handisport a récemment été retiré des Sports Paralympiques, d’autres compétitions ont lieu. Le premier championnat du monde de voile pour personnes en situation de handicap a été organisé en 1991 en Suisse.  Celui-ci se tient chaque année exceptée l’année des Jeux Paralympiques. L’handi’voile est devenue sport Paralympique en 2000, avec deux épreuves: en solitaire et par équipe. Sur le plan National, tous les ans a lieu un Championnat de France handivalide ainsi qu’une Coupe de France.

Matériels et équipements:

Plusieurs bateaux sont adaptés pour la Voile Handisport:

  • Les voiliers de type 2.4mR sont des quillards solitaires, ils ont une longueur de 4,1 mètres et pèsent 260 kilogrammes.
  • Les bateaux de type Sonar sont des voiliers à trois équipiers. Leur longueur est de 7 mètres et leur poids de 950 kilogrammes.
  • Le SKUD 18, un voilier à 2 équipiers de 5,80 mètres pour 333 kilogrammes.
  • L’Access 2.3, l’Access 303 et l’Access Liberty qui sont des bateaux se manœuvrant seul.
  • Le Miniji est un petit quillard. Inchavirable et insubmersible, il est adapté pour les personnes en situation de handicap.
  • Les petits trimarans ou catamarans aménagés pour un départ de la plage.
  • Tout bateau collectif ou habitable au plan de pont bien aménagé.

Nos Champions

Qui dit compétitions, dit champions. En handi’voile, deux français se distinguent par leur palamrès et leur esprit sportif:

  • Damien Seguin est chevalier de la Légion d’honneur et officier de l’Ordre national du Mérite. Il a remporté une médaille d’or aux Jeux Paralympiques de Rio, a été 2ème de la Transat Jacques-Vabre en 2011 avec Yoann Richomme et Champion du Monde de 2.4mR.

Vous pratiquez l’Handi’Voile? Vous souhaitez découvrir un handisport en particulier? Dites-le nous dans les commentaires!

A lire également:

Mots clés: , ,

Poster un commentaire

*

Commentaires (3)

avatar

Leblé

24 mai 2018 - 15 h 51 min

Epreuve ?

Ce n’est qu’une remarque :
J’ai assisté à des épreuves nationales de voile pour handicapé mais pour moi, il est impossible de comparer deux ou cinquante handicapés avec un autre. C’est déjà difficile qu’entre bien portants, alors…
Selon divers remarques faites, il est presque impossible de noté nos épreuves. Exemple :
Ce devrait à l’handicapé d’imposer ce qu’il faut faire, les parcours à faire, etc. . On ira moins vite, mais les résultats seront plus vrai. La météo et divers paramètres montreront règlent et c’est valables pour tous, même handicapés.
Les aides servirons uniquement de personne qui aident pour certaines taches….
Là, on pourra critiquer l’handicapé. Ce sera lui et ses et uniquement ces idées qui seront notés. Pour le moment, les performance sont excellentes, c’est sûr, mais l’handicapé devient plus un méfait pour le navigateur qu’une aide relative. C’est une épreuve qui devient une façon de naviguer avec un handicapé (autrefois, on les exposait dans les foire !). On récompense l’handicapé, enfin selon certains paramètres difficiles à faire, mais pour moi, les résultats ne sont pas uniquement les mêmes que ceux qui navigue (ceux qu’on voit à la télé).
Pour moi, on a vécu des bons moments conviviaux entre tous, c’est le principales. Du premier au dernier, tous les candidats peuvent montrer des remarques (bonnes ou mauvaises). On ne devrait jamais comparer les handicapés selon vos règlements, ils sont dures à faire entre bien portant, alors avec les autres…

avatar

Patrick BOVET

15 avril 2018 - 23 h 01 min

Bonsoir, j’ai un handicap physique et psychique à 80%. Je souhaite des renseignements pour une éventuelle pratique handisport de: karaté, catamaran, tir(armes), ski, basket, goélette, cardio-training, plongée, abdo-fessiers, stretching musculation voire petite haltérophilie en fonction de mon handicap physique. J’essaie de marcher régulièrement, fais du vélo d’appartement, souhaite reprendre la nage. J’ai un handicap psychique depuis 1972 bien stabilisé et physique depuis 1979 aux chevilles et au tibia droit, lombaires (L2,L3,L4), bassin, poignet gauche suite à de multiples fractures reconsolidées depuis; j’ai eu une PTG droit le 7/03/2011 et une PTH gauche le 7/12/2012. Entre 2002 et 2004, j’ai fait 2 ans de taï-chi-chuan, 1 an 1/2 de karaté, des abdo-fessiers, du stretching et du cardio-training. Je n’ai plus eu d’activité physique intense depuis excepté un peu de vélo, de marche et de natation; merci de me répondre si vous le pouvez. Je marche à l’extérieur avec des cannes canadiennes. Je ne dis pas que je pourrais faire tout cela, mais je suis « retraité » depuis août 2017 et suis libre de mon temps, bien que j’ai des activités autres que sportives. Merci de votre compréhension.

    avatar

    Baptiste Juppet

    19 avril 2018 - 10 h 32 min

    Bonjour,

    N’hésitez-pas à vous rapprocher de la Fédération Handisport, elle pourra vous renseigner sur les activités que vous pouvez pratiquer : http://www.handisport.org/

Retour en haut de page

Les incontournables