En savoir plus sur Talentéo
06JAN 18

Handisport: Mathieu Rousselot, un escrimeur de talent en route pour Paris 2024!

Du haut de ses 18 ans, Mathieu Rousselot est parfaitement conscient de la longueur du chemin qui pourrait le mener jusqu’aux Jeux Paralympiques de Paris en 2024. Il représenterait cette génération devant marquer de son empreinte ces Jeux parisiens. Cet escrimeur angevin spécialiste de l’épée est revenu avec nos partenaires d’En Route pour Tokyo sur ce petit supplément d’âme que représente la perspective de briller devant les siens.Handisport: Mathieu Rousselot, un escrimeur de talent en route pour Paris 2024!

 

Qu’est ce que la nomination de Paris peut faire pour ta carrière en devenir?

Tout d’abord, cela devient un rêve bien concret. Déjà si j’arrive à me sélectionner ce serait exceptionnel! C’est un objectif lointain, 7 ans, mais très important pour une carrière.

Tu t’y vois déjà?

Le chemin est encore très long. Pour l’instant, avec mon groupe de 5 espoirs, nous pensons déjà à progresser et à prendre de l’expérience avec les tireurs français de haut niveau. Cela passe notamment par des stages communs avec eux.

C’est certain que nous aimerions tous aller à Tokyo en 2020 mais je pense que nous risquons d’être encore un peu juste. L’escrime est un sport d’expérience et les tireurs français sont solides. Il n’y a pas de secret, il va falloir travailler dur encore et encore!

Qu’est que ces Jeux peuvent changer sur la vision du handisport?

Déjà avec la large diffusion qui se prépare, j’espère qu’on va pouvoir connecter les gens avec le handicap grâce au sport. Même si ça évolue tout doucement, nous avons vraiment du mal dans notre société, je trouve, à intégrer les personnes en situation de handicap.

Il faut changer le regard sur nous, sur leur façon de penser le handicap. C’est un défi de société!

L’équipe de Talentéo se joint à nos partenaires d’En Route pour Tokyo pour souhaiter bonne chance à Mathieu!

Vous souhaitez échanger avec l’escrimeur? Retrouvez-le sur sa page Facebook!

A lire également:

Mots clés: ,

Poster un commentaire

*

Retour en haut de page

Les incontournables