En savoir plus sur Talentéo
05MAR 14

I wheel share, une nouvelle plateforme dédiée au handicap moteur

Aujourd’hui, nous sommes partis à la rencontre d’Audrey Sovignet, créatrice d’une nouvelle plateforme « I Wheel Share », qui permet de recenser les témoignages de personnes en situation de handicap moteur, mais ce n’est pas tout! Venez en savoir plus dans l’interview qui succède.

I wheel share

Qu’est-ce qu’I Wheel Share?

I Wheel Share commence par un constat. Chaque jour, les personnes handicapées moteur se trouvent confrontées à des situations et des interactions pour le moins insolites, singulières, parfois amusantes. Mais la plupart du temps, elles sont inacceptables et appellent à réaction. Se retrouver bloquer à l’étage d’un cinéma après la dernière séance parce que le personnel est parti et qu’il n’est pas possible d’appeler l’ascenseur. Se voir refuser l’entrée d’une boîte de nuit sous prétexte que l’on représente un danger pour soi et les autres. Ces situations vous paraissent surréalistes et pourtant, elles sont basées sur du réel.

L’idée proposée par I Wheel Share est de recenser les expériences du quotidien en fauteuil roulant sur une carte de manière géolocalisée. Chaque témoignage publié fait partie d’une étude de terrain menée par les personnes en situation de handicap moteur elles-mêmes.

Quand un utilisateur « I Wheel Share » se retrouve face à un problème, il le décrit, le géolocalise et le partage. D’autres personnes peuvent alors indiquer qu’ils ont rencontré le même problème. Quand un groupe d’utilisateurs s’est constitué autour d’une problématique, leur message est automatiquement partagé sur le réseau social Twitter.

Un bon outil pour lancer des actions collectives, alerter les pouvoirs publics et créer des démarches solidaires et collaboratives pour améliorer les accès et les infos concernant le handicap moteur.

Pouvez-vous nous dire d’où vous est venue l’idée de créer I Wheel Share?

Mon frère est paraplégique depuis un peu moins de deux ans. Avant qu’il ne le devienne, je me faisais une vague idée de ce qu’était ce handicap. De nombreuses fois, il m’a fait part de situations absurdes dans lesquelles il s’est retrouvé. Parfois cocasses, souvent choquantes, je me suis dit qu’il fallait faire quelque chose pour faire évoluer les consciences et mettre en lumière leurs difficultés quotidiennes.

« I wheel share » pourrait aussi permettre aux personnes valides d’être un peu mieux informées de ce que représente le fait d’être en fauteuil roulant.

Le projet « I Wheel Share » a également pour vocation de constituer une source d’informations destinée aux conseils généraux, aux municipalités et autres institutions afin de mieux cerner les points de faiblesses dans l’aménagement public, les transports en commun etc. « I Wheel Share » amplifie le « vivre ensemble » et la solidarité au sein d’un quartier, d’une ville et peut-être déclencher des réseaux d’entraide.

Comment est financé le projet?

« I Wheel Share » est pour l’instant un projet autofinancé. Je suis actuellement à la recherche de financements car c’est un projet social et solidaire qui va nécessiter de l’aide et des soutiens extérieurs.

Avec qui travaillez-vous sur la plateforme?

Je travaille à ce jour de manière autonome sur le projet tout en étant entourée de personnes compétentes que je peux solliciter dans le cadre de ma formation, chez Simplon.co, de développeurs-entrepreneurs sociaux et solidaires. Je suis graphiste et actuellement dans cette formation, donc j’ai pu me débrouiller jusqu’à présent. Pour la suite de l’aventure, un autre simplonien, Sami, développeur-designer, va m’épauler.

Quels sont les futurs projets pour l’appli?

La version bêta du site est en ligne depuis quelques jours à cette adresse www.iwheelshare.com et la phase de développement de l’application est en marche. Je suis également en contact avec différents interlocuteurs dans le milieu du handicap afin d’avoir différents points de vue sur le projet « I Wheel Share ». J’essaie aussi d’être au plus proche et à l’écoute des futurs utilisateurs de l’application pour qu’I Wheel Share réponde pleinement à leurs attentes et besoins.

Où est-il possible de trouver cette appli?

L’application « I Wheel Share » étant en cours de développement, rendez-vous sur le site Internet où il est déjà possible de témoigner d’une expérience.

Quel est le slogan de votre projet?

« Diffusez, Alertez, Agissez! ». « I wheel share » est une plateforme de diffusion. Celle-ci permet d’alerter grâce à des témoignages géolocalisés, et donc de faire remonter des informations par le porteur du handicap lui-même. En identifiant le problème de manière précise, ceci pourra entraîner une vague de solidarité locale, par exemple au niveau d’un quartier, pour le solutionner. Rendre un abribus accessible, faire en sorte d’élargir une place de parking handicapé mal pensée…

Comment avez-vous choisi ce nom?

Le nom « I wheel share » s’est imposé comme une évidence. C’est un jeu de mot anglophone entre « wheelchair » qui signifie « fauteuil roulant » et « share », partager. Le fait de placer le « I », « je » est engageant et exprime le fait que témoigner sur cette plateforme est une démarche personnelle. Pour finir, cela peut également renvoyer phonétiquement à « I will share » « je partagerai ». « I wheel share », exprime donc clairement le public concerné et la notion de partage de sa propre expérience.

Merci Audrey pour cette interview, n’hésitez pas à revenir vous nous dès que vous aurez de nouveaux projets et actions mises en place! Nous serons ravis d’en parler sur Talentéo.fr.

A lire également:

Que pensez-vous de cette nouvelle appli? Venez commenter, interagir pour faire avancer les choses avec nous!

A lire également:

Mots clés: , ,

Poster un commentaire

*

Retour en haut de page

Les incontournables