330

Comme avec tous les sujets passionnants, personne n’est d’accord sur la question… Le recrutement sur les réseaux sociaux, comment ça marche ? Grâce à une infographie, Talentéo vous livre les astuces à connaître !

Aujourd’hui, étudions un sujet passionnant :

Le recrutement sur les réseaux sociaux

Comme avec tous les sujets passionnants, personne n’est d’accord sur la question…

  • « Alors je vous le dit tout de suite, c’est un truc de dingue. J’ai recruté 3 salariés avec Twitter. »
  • « OK, OK, vous m’excuserez mais je crois qu’on n’y recrute que des cadres. Ou des communicants. »
  • « Encore une lubie ça, dans 3 mois on n’en parle plus. »

… Mais alors vraiment PERSONNE même les candidats, premiers concernés !

  • « Ecoutez non, franchement je n’ai pas le TEMPS, j’ai une VIE, vous comprenez ? »
  • « Les recruteurs sont des gens sérieux, ils n’ont pas de temps à perdre avec ces bêtises, voyons ! »
  • « Alors moi j’ai une vie ET du temps mais je comprends rien à Twibook, Linkedeo et compagnie… »

Reprenons tous ces arguments et analysons-les !

Le temps

« Les réseaux sociaux, ça prend trop de temps »
Oui mais non. Expliquons-nous : OUI créer son profil et l’animer prend du temps, dans l’absolu. Mais OUI il est possible d’optimiser le temps d’animation. Avec les bons outils, ce temps peut être estimé au minimum à… 20 minutes par semaine !
Vos armes pour accomplir ce miracle : Google Alerts et Buffer. Paramétrer une Google Alert est simple comme bonjour : vous retrouvez toutes les actualités en rapport avec le mot-clef choisi dans votre boite Gmail, à la fréquence que vous souhaitez. Vous choisissez l’article que vous voulez relayer et vous le planifiez dans Buffer, cet outil formidable qui va le diffuser le jour et l’heure de votre choix sur 1 à 3 comptes parmi Facebook, Twitter et LinkedIn. Vous sélectionnez une info pertinente par semaine dans vos Google Alerts, vous l’envoyez sur Buffer et elle se diffuse sur vos comptes. Dommage de se priver, non ?

La mode

« Les réseaux sociaux, dans 3 ans, on n’en parle plus ! »
Les réseaux sociaux ne sont plus une mode : au contraire, ils prennent une place de plus en plus prépondérante dans nos vies. Etre présent sur un réseau social vous permet, à défaut d’être recruté, d’entretenir facilement votre réseau professionnel. Les entreprises les intègrent de plus en plus dans leur stratégie de communication.

La multitude

« Tous les jours, on apprend qu’un nouveau réseau est sorti ! »
L’idée n’est pas de s’inscrire sur tous les réseaux sociaux, mais seulement sur ceux qui peuvent vous être utiles ou, si vous recrutez, ceux sur lesquels sont susceptibles de se trouver vos candidats ! Prenons quelques exemples :

  • Vous recherchez un nouveau poste et vous êtes hyper overbooké(e).
    Pour vous : LinkedIn ou Viadéo et Doyoubuzz
  • Vous vous intéressez aux réseaux sociaux et vous avez envie d’y accorder du temps pour votre recherche d’emploi.
    Pour vous : Viadéo, Linkedin, Doyoubuzz et Twitter
  • Vous recrutez et vous avez envie d’ajouter une corde à votre arc, mais pas d’y passer des heures.
    Pour vous : Viadéo et LinkedIn
  • Vous recrutez et vous brûlez d’envie de faire des réseaux sociaux votre canal de sourcing principal.
    Pour vous : LinkedIn, Viadéo, Twitter, Instagram, Pinterest, Facebook, TumblR, etc.

Et si on ne travaille pas dans la com’ ?

Les profils

« Il faut travailler dans la com’ ou être cadre pour être recruté sur les réseaux sociaux. »
Comme ils sont les premiers à avoir pris d’assaut les réseaux sociaux, on a tendance à penser que ces derniers sont la chasse gardée des communicants. Que nenni ! Aujourd’hui, toutes les professions y ont leur place et leur communauté ! Examinons quelques groupes de discussions sur Viadéo et LinkedIn. Il existe sur LinkedIn des groupes de discussion formés par des assistantes, secrétaires, comptables, chaudronniers, meilleurs ouvriers de France etc. Les cadres et les communicants n’ont pas le monopole de LinkedIn et Viadéo !
Pour conclure…

  1. Les réseaux sociaux professionnels ne servent pas seulement à être recruté, mais surtout à créer/développer/entretenir son réseau professionnel.
  2. Etre actif sur un réseau social professionnel peut ne prendre que 20 minutes par semaine.
  3. Les réseaux sociaux professionnels ne sont ni une mode, ni l’apanage des cadres et des professionnels de la communication.

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
En live !

Accéder au live