257

Régulièrement de nouvelles innovations technologiques voient le jour pour améliorer le quotidien des personnes en situation de handicap. Aujourd’hui, Talentéo vous présente une innovation qui accompagnera toutes vos baignades: le Baignalo!

Pouvez-vous présenter le baignalo? Comment est venue cette idée?

Le Baignalo est un ensemble cousu de tissus, sangles et autres accessoires, destiné à faciliter la baignade des personnes en situation de handicap quels que soient leurs âges, états corporels, poids et dimensions. Tous les éléments de ce matériel ne craignent ni l’eau, ni les produits de traitements des eaux de piscines (chlore, etc…), ni les milieux marins (sels, iode, etc…). D’un poids inférieur à 5kg, il a été conçu pour tenir facilement dans une valise, sans aucune pièce métallique et il sèche très rapidement. Les nombreux réglages des flotteurs permettent une position de baignade sécuritaire et ludique.

Il comporte un sifflet de gilet de sauvetage pour les personnes qui ne peuvent pas s’exprimer autrement.

Le Baignalo permet le transport, la mise à l’eau et la baignade d’une personne sans aucun appareil mécanique ou électrique. Suivant le poids nous pouvons aisément procéder au transport et à la mise à l’eau à 2, 3, 4 ou 5 personnes. Le poids à porter étant divisé par le nombre de porteurs. Les sangles se mettent à l’épaule et on lève avec les cuisses, pas avec le dos, sans forcer. Il est même bien plus aisé de sortir une personne de l’eau que de l’y plonger!

Handicap & innovation : le Baignalo pour une baignade accessible

L’idée de créer un Baignalo nous est venue car nous recevons beaucoup de personnes en situation de handicap au Gîte de France « le Jardin de Prunelle », près du Puy du Fou. Nous avions créé un appareil électrique pour la mise à l’eau et utilisions une « chaise de mât » de bateau et des gilets de sauvetage. Mais, rapidement, suivant les différents handicaps, cela ne suffisait pas au bonheur complet de tous les baigneurs…Nous avons donc acheté des fauteuils gonflables (fragiles et peu sécuritaires) et aussi cherché un matériel pouvant combiner la mise à l’eau et la baignade. Devant l’évidence, puisque nous n’avions rien trouvé, il fallait le créer!

Nous sommes donc partis d’une page blanche et d’un cahier des charges attractif:

  • Des fournisseurs français situés dans la métropole pour réduire les délais, les coûts de transport et la pollution.
  • La résistance des matériaux (tant en couleurs qu’en solidité) à tous les produits des traitements des piscines et des eaux de mer.
  • De la légèreté pour ne pas augmenter sensiblement le poids de la personne à porter. Pour pouvoir être expédié par la poste (moins de 5kg avec le carton d’emballage) et ne pas surcharger une valise lorsqu’on emporte avec soi son Baignalo.
  • Réglable d’une manière simple pour le portage et la mise à l’eau.
  • Des flotteurs indépendants à positions multiples, insubmersibles et increvables car ils sont sans air.
  • Le positionnement des flotteurs en fonction du poids, de « l’assiette », des désirs de la personne, de ses gestes qui peuvent être involontaires et incontrôlables parfois.
  • La rapidité pour l’évacuation de l’eau et le séchage.
  • Pas de pièces métalliques pour ne pas faire sonner les portiques de sécurité et aucune corrosion induite.
  • Une mise en œuvre simple à la portée de tous.
  • Un sac de transport pratique en accessoire.
  • La possibilité de créer un Baignalo sur mesure pour des cas particuliers sans un surcoût important.
  • La possibilité d’y fixer un «chariot de plage» qui porte à lui seul 120kg et se monte et se démonte sans aucun outil, en 1 minute maximum pour des franchissements tous-terrains.

Alors, il a été long de trouver les bons matériaux, les bons fournisseurs, les bonnes dimensions…mais quels moments de joie avec les premiers utilisateurs des prototypes! Un des « anges-gardiens » du Jardin de Prunelle, a passé des heures à coudre avec sa machine industrielle les premiers modèles. Tout cela bénévolement, parce que l’idée lui plaisait, parce que c’est sa nature aussi de rendre service avec le sourire!

Handicap & innovation : le Baignalo pour une baignade accessible

Un modèle de Baignalo.

Comment a été accueilli ce projet? Quels sont les retours des utilisateurs?

Les premiers groupes de personnes en situation de handicap qui ont bénéficié des prototypes, ont été ravis de leurs baignades car ils n’avaient plus besoin d’une personne dans l’eau pour se baigner.

Nous avons aussi pu faire évoluer les formes, les longueurs des sangles, les positionnements des flotteurs et même les tissus, grâce aux remarques constructives faites par les utilisateurs. Cela a duré près de 2 ans pour finalement arriver au produit actuel, nous les en remercions! Les retours sont désormais vraiment excellents de la part des vacanciers, c’est très encourageant!

Nous vivons de vrais moments de joie avec certaines personnes qui ne pouvaient plus accéder à la baignade depuis des dizaines d’années ou depuis l’enfance.

Où se procurer un baignalo?

En se connectant au site www.baignalo.fr il est tout simple de se procurer un Baignalo, ou alors en écrivant à l’adresse suivante:

Baignalo
Le Jardin de Prunelle
412 Rue des Lavandières
Saint Marsault
LA FORET SUR SEVRE

Quelles sont les prochaines étapes? D’autres outils pour rendre les loisirs accessibles?

En complément du Baignalo «souple» donc transportable, nous avons décidé de construire sa version «rigide». C’est un produit en polyester, roulant, servant à se baigner en piscine principalement, mais pour cela, il faudra encore patienter! Ce modèle n’a aucun rapprochement avec les fauteuils «Tiralo» ou « Hippocampes» ou autres qui ont une grande utilité sur les plages. Nous ne sommes pas concurrents, à quoi bon? Le produit qu’ils fabriquent est formidable et plutôt complémentaire!

Actuellement, dans un autre domaine, nous avons commencé, le prototype du « Montachvo », avec nos amis de la ferme équestre Ripaud-équitation près de Vouvant  en Vendée. Cette innovation permet la pratique de l’équitation, version promenade, à toute personne handicapée moteur. Cela même sans pouvoir se maintenir en équilibre, même sans aucun membre. Mais c’est une autre aventure!

Quel message souhaitez-vous passer à nos lecteurs en situation de handicap?

A tous vos lecteurs, je voudrais juste dire que je suis un ancien constructeur de side-cars, ce qui m’a permit «d’accéder» aux premiers jumbos dans les années 70/80.

Cela ne m’a jamais quitté, cette joie dans le regard des enfants, les larmes des parents, les amitiés qui se sont créées avec certains organisateurs, toute cette solidarité motarde!

Continuez d’espérer en un monde meilleur, de regarder devant!

Vous souhaitez adresser un message au créateur du Baignalo? Vous souhaitez réagir à cette innovation? Rendez-vous sur les réseaux sociaux !

 

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00