173

Résumé de la troisième journée des championnats IPC de natation de Montréal par le reporter de Talentéo.

Anita Fatis nous avait donné beaucoup d’espoir le matin lors de sa série du 50 mètres dos catégorie S5 en signant le 3ème temps cumulé. On pensait alors que la médaille était possible et même que l’argent était possible. Malheureusement, Anita nous a apparu très stressée au départ de la finale. Elle semble n’avoir jamais pu se libérer pendant sa course et termine 4ème, au pied du podium, en réalisant un moins bon temps qu’en série.

Ne nous affolons pas, les véritables chances de médailles pour la lorraine arrivent en fin de compétition sur les 50 mètres et 100 mètres nage libre. La forme est là et c’est incontestable, il faut juste qu’elle mette bien sa nage en place et on peut s’attendre à de très belles choses. Et puis, il n’est pas donné à tout le monde de pouvoir être très régulièrement finaliste des plus grands événements mondiaux.

Frédéric Bussi, cela se confirme, a la « malchance » d’être dans une catégorie où les différences entre les handicaps sont les plus importantes. Brillamment qualifié pour la finale du 50 mètres nage libre catégorie S3, il n’a pu faire mieux que 6ème, ce qui est déjà un très bon résultat. On apprécie tout de même sa volonté de toujours vouloir se dépasser et sa joie de nager.


Nous avons eu des nouvelles également de Charles Rozoy, très déçu de sa 5ème place sur 200 mètres 4 nages. Il s’est avéré en fait que selon lui le 200 mètres est une trop longue distance pour son potentiel. Il est déjà projeté vers son 100 mètres papillon afin de défendre son titre paralympique.

Voir toutes les épreuves de la soirée (en anglais) :

 

Nous nous retrouvons dès demain pour de nouvelles aventures dans l’eau de la piscine Jean Drapier de Montréal.

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
Actuellement en live
En live !

Accéder au live