256

Souvenez-vous. C’était en 2009, pour le festival « Dans la boîte ». Six portraits étaient diffusés :

« Six collaborateurs en situation de handicap se sont portés volontaires pour témoigner. L’originalité ? Chacun a choisi l’angle de son film pour faire passer son message et partager sa propre vision du handicap. Chacun a été à la fois réalisateur et acteur de sa propre production. C’est la première fois qu’une entreprise donne de cette façon la parole ( et la caméra!) à ses collaborateurs en situation de handicap. »

Handica Apicil.

A la manière d’un reporter, Juliana a donc mis un zoom sur sa vie professionnelle à la Banque Populaire Occitane. Juliana était à l’époque en contrat d’alternance, en parallèle de ses études en école de commerce.

En 2009, elle nous livrait un plan-séquence pour nous présenter son lieu de travail, ses responsables hiérarchiques, et ses collaborateurs. Elle travaillait dans le service Contrôle de gestion de la banque, plus spécifiquement le suivi des commissions.

Pourquoi? Pour faire bouger les mentalités. Cette jeune femme en situation de handicap auditif nous avait prouvé grâce à cette vidéo qu’elle est parvenue à s’intégrer dans son équipe, cela en seulement quatre mois.

« Ca fait un an qu’on s’est rencontrées toutes les deux. Je me rappelle que tu m’avais bluffée par ton énergie, ta volonté… Et voilà, ça fait un an, tu as tenu tes promesses, tu es toujours dans le défi. Dans le défi à fond. Et puis tu as aussi un petit handicap… auditif. On l’oublie complètement. C’est peut-être pas très très bien qu’on l’oublie non plus, parce  je vois bien que parfois, quand les personnes ne sont pas dans l’expression de leurs difficultés, y’a un moment où c’est plus difficile. En fait aujourd’hui c’est bien, parce que tu en parles, finalement. »

Marie-Laure Lawrie, Référente handicap Banque Occitane.

Voir la vidéo « Juliana, je change de regard sur le handicap »

« Peut-être que tu compenses en lisant sur les lèvres, et que tu as des tas de techniques pour t’adapter. Tu es complètement intégrée, on ne se absolument pas compte de ça, c’est que justement tu fais beaucoup de travail. On n’a rien à faire pour s’adapter à toi, c’est toi qui t’adaptes à nous très naturellement… C’est quand même une très grande récompense »

Sandrine, collaboratrice.

Qu’est devenue Juliana? Nous avons contacté son ancienne manager. Apparemment, sa mission se serait très bien déroulée, et Juliana a depuis quitté le groupe pour vivre à l’étranger. Nous avons essayé de la retrouver, pour le moment sans succès. Juliana, si vous nous lisez… 😉

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00