325

Le 23 septembre est la journée internationale des langues des signes. Pour l’occasion, Camille Hazard, alias Camille Te Signe, créatrice de contenu, a accepté de répondre à nos questions. Elle revient donc pour nous sur le rôle des réseaux sociaux dans l’inclusion des personnes sourdes et son travail d’interface de communication. Focus sur Camille Te Signe, qui a aussi participé à nos Talentéo Awards, cette année !

Pouvez-vous vous présenter et présenter votre parcours ?

Je m’appelle Camille HAZARD, j’ai 28 ans. Je suis interface de communication en Langue des Signes française et, en parallèle, je suis créatrice de contenus sur les réseaux sociaux. Mon objectif est de démocratiser la LSF, mais aussi défaire les clichés sur la communauté sourde.

Comment avez-vous découvert la langue des signes française ? Et qu’est-ce qui vous a poussé à devenir interface de communication (IC) en langue des signes ?

J’ai découvert la Langue des Signes totalement par hasard, en vacances, en assistant malgré moi à une dispute d’un couple sourd. J’ai été choquée et, en même temps, impressionnée par cette langue qui passe par les émotions, les mains et le corps, sans un mot.

En apprenant la LSF, je me suis informée et sensibilisée à la culture sourde, sa communauté et ses besoins. Ainsi, la problématique du manque d’accessibilité fut ce qui m’a poussé à devenir interface de communication en langue des signes.

Pourquoi avez-vous décidé de faire découvrir cette langue sur votre compte TikTok ?

Lorsque je parlais de LSF autour de moi, je me suis rendue compte que les mêmes questions et idées reçues revenaient. C’est pourquoi, il a très vite été important pour moi de sensibiliser les gens à cela. J’ai donc réfléchi à comment atteindre un public le plus large possible. C’est comme ça que j’ai choisi Tiktok, qui est, selon moi, la plateforme la plus adaptée.

@camilletesigne Bobo au cœur 🤫❤️ #lsf #languedessignes #camilletesigne #boboaucoeur @dadju ♬ son original – songstoryfy

A votre avis, les réseaux sociaux jouent-ils un rôle dans l’inclusion des personnes sourdes ?

Oui et non. Les réseaux sociaux sont des outils à double tranchant. Je dis « oui », car il y a une dimension visuelle qui prime. Cependant, très vite, les vidéos sans sous-titres et les contenus sans contexte vont restreindre l’inclusion des personnes sourdes.

Vous avez également participé à nos Talentéo Awards, que retenez-vous de cette expérience ?

Oui, et encore merci de m’avoir permis de participer à cette expérience ! Ce fut une première pour moi et ce fut humainement riche. En effet, j’ai pu découvrir des personnes avec des histoires toutes plus fortes et belles les unes que les autres.

Quels sont vos projets à venir ?

Je déménage à Nantes ! Je vais travailler dans une nouvelle structure, toujours auprès de la communauté sourde.

Avez-vous un message à faire passer à nos lecteurs ?

J’ai envie de dire que, quels que soient vos horizons, vous avez le potentiel pour le faire !

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux et suivre Camille Te Signe sur TikTok et Instagram !

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
Actuellement en live
En live !

Accéder au live