En savoir plus sur Talentéo
02JUI 14

Les Troubles Musculo Squelettiques, un handicap commun

Pour Talentéo, il est essentiel de sensibiliser au handicap dans le cadre professionnel. C’est pourquoi nous nous intéressons aujourd’hui à un sujet concernant une grande partie de la population : les TMS. Que sont-ils? Quels en sont les origines? Comment les prévenir? Réponses.

Les TMS? Une maladie du siècle?

Les Troubles Musculo Squelettiques, ou TMS, représentent un problème de santé au travail majeur, et cela dans le monde entier. Ces derniers se caractérisent majoritairement par de vives douleurs aux muscles qui peuvent survenir à tout niveau du corps et qui sont généralement dues à un mauvais positionnement de celui-ci.

Si nous regardons côté mécanique, les TMS se trouvent être en réalité des maladies que l’on peut considérer comme communes: tendinite en toutes localisations, hernie discale, syndrome du canal carpien, hygroma… Mais qui peuvent s’avérer être aussi graves qu’elles semblent bénignes, voir provoquer l’incapacité de travail.

A l’heure actuelle, la prévention de ces troubles est devenue une priorité de recherche pour l’INRS, l’Institut de Recherche de la Santé, du fait du nombre accru de lombalgies qu’ils provoquent.

D’où viennent-ils?

Rassurez-vous, ils ne viennent pas de Mars mais bel est bien de notre bonne vieille Terre, et plus précisément de nos rythmes de travail. Souvenez-vous, les temps modernes, Charlie Chaplin vissant ses écrous à la chaîne, l’optimisation du travail par Henry Ford. Des années plus tard, si nous n’en sommes plus aux tâches répétitives, nous avons conservé de manière inconsciente cette répétition des actions lors de l’exécution de notre travail. Ce sont des gestes banals, tels écrire, taper sur un clavier d’ordinateur ou simplement rester assis dans une position peu ergonomique, qui sont sources de ce handicap.

Ainsi, ce sont ces répétitions de mouvements ou ces mauvaises postures qui vont petit à petit inflamer nos tendons, et provoquer ces vives douleurs pouvant aboutir à une inaptitude temporaire au travail, voire permanente dans les cas extrêmes.

L’autre élément pouvant provoquer des TMS est l’environnement de travail, en effet le stress peut favoriser ce handicap du fait des contractions musculaires qu’il peut créer.

Quelle partie de la population est touchée?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, tout type de personnes, en situation de handicap ou non, à tout âge, à tout type de postes peuvent être touchées par les TMS. La prédisposition physique et physiologique à ceux-ci n’entre qu’en très faible ligne de compte.

Comment prévenir cette forme de handicap?

La première chose est l’optimisation du poste de travail qui peut être par ailleurs effectuée par un professionnel: l’ergonome. Ces aménagements sont tout d’abord la bonne hauteur du poste de travail s’il s’agit d’un bureau: il est en effet recommandé de disposer d’une chaise totalement réglable et éventuellement d’un bureau qui le soit également.

Dans le cadre d’une activité nécessitant le port de charges, la manutention manuelle doit être évitée. Si cela est impossible, l’employeur doit évaluer les risques et mettre à disposition les moyens nécessaires afin de limiter les TMS.

Malgré tout le risque zéro ne pouvant exister, il est important de prendre connaissance des symptômes et d’en avertir son médecin du travail si ceux-ci se manifestent, à savoir une fatigue musculaire localisée et persistante, se traduisant par:

  • Des courbatures lors de la réalisation d’efforts
  • La difficulté à réaliser des efforts réalisables auparavant
  • Des picotements ou engourdissements
  • Doigt replié figé

Vous souffrez de TMS et souhaitez en parler? Vous avez des conseils pour les éviter? La parole est à vous!

A lire également:

 

A lire également:

Mots clés: , , ,

Poster un commentaire

*

Retour en haut de page

Les incontournables