Partenariat
Conseils Emploi
176

En partenariat avec

Une recherche d’emploi est toujours un moment stressant, d’autant plus pour les personnes en situation de handicap. Et pour cause : la peur d’être discriminé… Pour autant, cacher cette partie de vous n’est pas toujours la bonne solution. En effet, de nombreuses entreprises mettent en place des dispositifs pour inclure tout nouveau talent, quel que soit son parcours. Talentéo s’associe à AUSY et vous donne aujourd’hui 4 conseils pour mentionner, si vous y êtes prêt-e, votre handicap lors d’une recherche d’emploi !

1 – Sélectionner les entreprises adaptées

Avant de postuler, il est important de bien se renseigner sur les structures que vous visez. En effet, il est alors préférable de sélectionner des sociétés avec une politique d’inclusion forte. Eh oui, les entreprises qui se questionnent sur la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE)* sont de plus en plus nombreuses. Pour les reconnaître, posez-vous les bonnes questions : quels sont leurs engagements concrets pour l’inclusion des personnes en situation de handicap ? La sensibilisation est-elle au centre de leurs préoccupations ?

Pour trouver de l’information ? Rien de plus simple ! Rendez-vous dans les pages de Talentéo. Nous communiquons très régulièrement sur ces entreprises qui agissent concrètement et dont fait partie AUSY !

Le conseil d’AUSY : postuler directement auprès de la Mission Handicap de l’entreprise peut être un vrai plus. Non seulement vous bénéficiez d’un point d’entrée supplémentaire, mais vous pourrez communiquer plus facilement sur vos besoins auprès d’un interlocuteur dédié au sujet.

2 – Faire de son handicap une force

Et si, au lieu de pointer du doigt tout ce que votre handicap vous empêche de faire, vous mettiez en avant ce qu’il vous permet. Savoir-faire, savoir-être, soft-skills… Votre handicap vous a sans doute permis de développer des compétences particulières et une personnalité riche. C’est le moment d’en parler ! Sans oublier de mentionner votre motivation et l’adéquation de votre profil avec le poste visé.

Le conseil d’AUSY : jouer de vos différences au lieu de les cacher peut être LA solution pour vous démarquer. Développez donc ces aspects dès votre lettre de motivation et appuyez-les lors de l’entretien d’embauche !

3 – Accompagner l’entreprise dans la mise en place du poste

L’aménagement du poste, afin de favoriser l’autonomie des personnes handicapées, peut inquiéter les recruteurs. En effet, ils n’ont pas forcément une connaissance exhaustive du sujet et peuvent s’attendre à des adaptations complexes.  Il est donc primordial de les rassurer sur ce point-là. Si des adaptation sont à prévoir, informez-en le recruteur le plus tôt possible. Vous pourrez ainsi lui lister les équipements nécessaires afin qu’il ait le temps de tout mettre en place avant votre arrivée. Vous avez un doute sur vos besoins ou ne savez pas ce qui peut être pris en charge par l’employeur ? Pas de panique, la médecine du travail et, lorsqu’elle est existante, la Mission Handicap pourront vous accompagner. N’hésitez-pas à vous rapprocher de ces parties prenantes dès la phase de recrutement !

Le conseil d’AUSY : mentionner son handicap et ses besoins en matière d’adaptation de postes de travail est un vrai plus pour donner les clés au recruteur qui pourra ainsi préparer votre arrivée. Il n’est, en revanche, pas nécessaire de parler de votre situation sous l’angle médical, ni même de nommer la pathologie qui vous concerne. En effet, ces informations sont strictement personnelles.

4 – Lister les avantages de recruter une personne handicapée

Malgré une libération de la parole sur le sujet, intégrer des talents en situation de handicap reste encore trop souvent source de réticences pour les entreprises. Au-delà de préjugés ayant la vie dure, certaines structures auront la volonté, mais une méconnaissance des possibilités qui leur sont offertes. Nous vous recommandons donc d’avoir une bonne connaissance des avantages financiers proposés par les pouvoirs publics. Nous pouvons notamment mentionner les aides :

  • à l’emploi des travailleurs handicapés (AETH)
  • à l’insertion dans le milieu professionnel
  • à la formation des jeunes handicapés
  • sénior au contrat de génération
  • au contrat de professionnalisation ou d’apprentissage
  • à l’adaptation des situations de travail

Le conseil d’AUSY : nous vous recommandons de faire des recherches sur ces différentes aides et leurs critères d’attribution (CDI, CDD, intérim, temps-plein, temps-partiel…). Ainsi, vous pourrez parer d’éventuelles dernières inquiétudes concernant les coûts liés à votre embauche. Saviez-vous, par exemple, que des contributions peuvent être proposés à l’entreprise pour faciliter un aménagement de poste ?

Emploi et handicap, en bref

De nos jours, mentionner son handicap en tant que demandeur d’emploi ne devrait plus être un frein. Et cela, AUSY l’a bien compris ! Ce pourquoi, le groupe de conseil et ingénierie en hautes technologies applique une politique forte pour recruter des talents qu’ils soient ou non en situation de handicap ! En effet, l’entreprise recherche avant tout des compétences et met tout en place pour que celles-ci s’expriment. Souvenez-vous, nous avions accueilli Elisabeth Sidibé, Responsable de la Mission Handicap, dans nos pages pour en parler !

Découvrez sans attendre les opportunités proposées :

REJOINDRE AUSY

*La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) désigne la prise en compte par les entreprises, sur base volontaire, et parfois juridique, des enjeux, environnementaux, sociaux, économiques et éthiques dans leurs activités.

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
Actuellement en live
En live !

Accéder au live