338

Le comité d’organisation de Paris 2024 a organisé une conférence de presse le 30 septembre 2021. Cette dernière a permis de faire un point sur les avancées en matière d’opportunités liées aux Jeux olympiques et paralympiques. Talentéo vous décrypte le tout pour mieux comprendre ce potentiel d’emplois et de formations.

« C’est maintenant qu’il faut postuler ! »

Ce message, c’est celui de Lennie, cariste. Lors de la conférence de presse « Paris 2024, des opportunités pour toutes et tous », elle témoignait en vidéo d’un dispositif d’accès à l’emploi dont elle avait bénéficié. Pour transformer en emplois concrets et informer sur les opportunités générées par les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 le comité d’organisation de Paris 2024 avait rassemblé plus de 380 personnes. Le message est clair : Paris 2024 doit bénéficier au plus grand nombre, notamment aux personnes les plus éloignées de l’emploi, et ce, de façon durable.

Toutes les offres ici

Paris 2024 c’est 150 000 opportunités d’emploi, rien que ça !

Tout d’abord, il est important de le signaler : la crise n’a changé ni le calendrier des emplois ni les besoins. L’accent est mis sur des filières en tension et fragilisées par la crise. Par ailleurs, nous recensons 150 000 emplois liés à Paris 2024, notamment dans la construction, l’organisation, l’événementiel, la sécurité privée, le traitement des déchets, la restauration et pour finir 60 000 dans le tourisme. Plusieurs dispositifs existent pour permettre à ces opportunités de se concrétiser.

La cartographie des emplois de Paris 2024

Une étude menée par le cabinet Amnyos pour le CDES (Centre de droit et d’économie du sport) a cartographié les métiers qui recrutent :

  • Tourisme : agent d’accueil, d’information et de billetterie.
  • Communication, marketing, publicité : chargé de communication et de marketing (création et opérationnel).
  • Sécurité : agent de sûreté et de sécurité privée des biens et des personnes ; agent de sécurité incendie des sites de bâtiments.
  • Audiovisuel : responsable de prise de son ; responsable de prise de vue ; responsable de production.
  • Spectacle vivant : technicien spectacle vivant et événement, spécialités lumière, vidéo, son plateau ; régisseur spectacle vivant et événement, spécialités lumière, vidéo, son plateau.
  • Propreté et nettoiement : agent de service propreté des sites et bâtiments ; laveur de vitres ; agent de nettoyage des espaces urbains.
  • Hôtellerie/restauration : cuisinier ; équipier/agent de restauration ; serveur en restauration ; serveur en restauration ou café-bar ; réceptionniste en hôtellerie restauration.
  • Transport/logistique : opérateur logistique ; conducteur de véhicules routiers de livraison de marchandises ; conducteur de véhicules de transport de personnes.

Des fiches métiers pour anticiper les besoins et créer des parcours professionnels dans l’événementiel

En effet, une des conséquences de la conjoncture actuelle est que les secteurs fragilisés par la crise peinent à recruter. Notamment, comme nous pouvons l’imaginer, dans l’événementiel. Pour pallier cette difficulté, des fiches métiers permettent à chacun de s’identifier à un métier du secteur et de s’y projeter durablement. Elles identifient les voies d’accès à ces métiers, les territoires qui recrutent et les possibilités d’évolution de carrière.

Ces fiches métiers sont mises à disposition des acteurs de l’emploi, de l’insertion et de la formation professionnelle pour accompagner les chercheurs d’emploi, les personnes en insertion ou les salariés. Autrement dit, elles doivent aussi favoriser la création de passerelles. Par exemple des personnes sont recrutées en contrats courts lors d’événements sportifs ou culturels. Il s’agit de leur permettre de passer d’un événement à l’autre, jusqu’en 2024 et au-delà. Combinées à des parcours de formation, ces passerelles doivent mener à un emploi durable.

La plateforme EMPLOI 2024 : le « Pôle emploi des Jeux »

Lancée le 29 septembre 2021, la plateforme EMPLOI 2024 propose actuellement 12 000 offres. Elles concernent dans un premier temps les métiers directement liés aux Jeux olympiques et paralympiques. Dans un deuxième temps, il s’agira d’emplois qui permettront de développer des compétences pour aller vers d’autres métiers essentiels à la préparation des jeux.

Également des opportunités de formation

Depuis deux ans, la région Île-de-France a déployé une offre de 11 000 formations par an destinées aux chercheurs d’emploi des secteurs en tension (BTP, hôtellerie, du tourisme, sécurité, propreté). De ce fait, plusieurs programmes sont mis en place. Sachez que Pôle emploi peut vous informer davantage sur ces dispositifs.

Tout d’abord, il existe Le Programme Régional de Formations Transversales. Il propose plus de 11 000 places par an à des formations à distance (e-learning). Grâce à lui, nous pouvons apprendre l’anglais professionnel, notamment dans les secteurs des Jeux olympiques et paralympiques, et du vocabulaire technique.

De plus, en matière d’accompagnement à l’emploi, il ne faut pas oublier le programme 2024, toutes championnes et tous champions. Porté par la Ville de Paris, la Seine-Saint-Denis et Plaine commune, il propose des formations à la recherche d’emploi et au permis de conduire.

Par ailleurs, le programme Sésame mobilise les fédérations sportives pour le recrutement de certaines compétences. Son but est de conduire aux métiers de l’animation qui recrutent.

Pas de panique ! L’accès à ces formations est facilité de différentes façons :

  • En premier lieu, par des aides financières : 1000 € pour un stagiaire s’inscrivant à une formation à un métier lié aux JO, et 2000 € pour une personne en situation de handicap.
  • Ensuite par l’application Oriane FormPro également, qui permet de s’informer et de se préinscrire aux formations.
  • Enfin, l’organisation d’une rencontre (meet-up) de présentation des formations à plus de 300 jeunes franciliens.

Retrouvez sur Talentéo un témoignage autour de la politique d’inclusion du Comité d’Organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 (COJOP) avec Agnès de Saint Céran, Directrice des Ressources Humaines et Gilles Renouard, HR Business Partner.

N’hésitez pas à partager l’article sur les réseaux sociaux !

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
Actuellement en live
En live !

Accéder au live