Partenariat
Initiatives
53

En partenariat avec

Tous les mois, en partenariat avec RCF Radio, Talentéo vous fait découvrir des TalenTH, des personnes, des initiatives qui oeuvrent pour et par le handicap pour rendre notre société plus inclusive. (re)Découvrez le premier numéro avec Mathieu Lebleu qui nous présente le CoLab !

 

Melchior : En France, ils sont nombreux à s’engager quotidiennement pour et par le handicap, pour rendre notre société plus inclusive, l’occasion d’en présenter certains d’entre eux une fois par mois dans ce podcast, accompagné par vous, Stéphane Rivière bonjour !

Stéphane : Bonjour Melchior, heureux de vous retrouver.

Melchior : Vous êtes le président et fondateur de Talentéo, une plateforme internet consacrée à l’emploi et au handicap. Vous repérez des talents qui oeuvrent quotidiennement pour une société plus inclusive et notamment dans le domaine du handicap et vous êtes justement accompagné par un talent que vous avez repéré, Mathieu Lebleu, bonjour !

Mathieu Lebleu : Bonjour Melchior, merci de nous accueillir.

Melchior : Avec plaisir ! Vous êtes le directeur de l’ESAT Jacques Chavent à Lyon. Vous avez concrétisé un projet de co-working, on va le découvrir dans un instant. Stéphane, je précise que nous nous étions rencontrés il y a un peu plus d’un an lorsque vous me présentiez votre entreprise, Talentéo. Je pense que l’on peut dire que c’est une belle rencontre. Stéphane : Oui une très belle rencontre. J’ai découvert qu’on partageait un certain nombre de valeur puisqu’à l’époque je vous parlais, je pense, d’un événement qui était soit un événement culinaire donc un Cook2Job© ou un événement sportif, Sport2job©. Et en avançant ensemble , suite à cette émission, vu que vous l’avez très bien dit, nous sommes un média digital qui relaie une information positive, elle aussi sur des initiatives liées au handicap et à l’emploi. Je vous ai proposé, je trouvais que c’était intéressant de mettre en  avant ensemble, des talents qui oeuvrent comme nous sur la thématique du handicap, de l’emploi notamment. Et du coup on a décidé ensemble d’être partenaire de cette rubrique, une fois par mois, et je suis ravi qu’on puisse, aujourd’hui, parler d’une belle initiative à laquelle on participe, mais Mathieu en parlera très bien. Belle initiative unique en France en tout cas.

Melchior : Vous, Stéphane Rivière, au sein de votre activité, au sein de Talentéo, vous repérez assez souvent des talents qui oeuvrent pour le handicap, pour une société inclusive.

Stéphane : Complètement. Nous, notre travail c’est de relayer au plus grand nombre justement la réalité de ce qu’est le monde du handicap et de l’emploi notamment donc il n’y a pas une semaine où on ne repère pas un talent ou un talent ne nous sollicite pas aujourd’hui en nous disant “voilà j’ai cette initiative là, je suis acteur, je montre une entreprise, je suis dessinateur, j’aborde le handicap de cette manière très positive et très pragmatique.” Et nous, notre travail c’est de rendre visible ça. Cela peut être des youtubeurs, nous en avons eu quelques uns, quelques unes. On parlait cuisine tout à l’heure, on relaie une youtubeuse qui signe des recettes pour les personnes sourdes et malentendantes qui signent. Voilà des initiatives commes ça, notre travail c’est de les relayer, de les rendre visibles au maximum.

Melchior : Mathieu Lebleu, vous êtes donc le directeur de cet ESAT Jacques Chavent, c’est à Lyon, depuis 2013. Et depuis quelques années, vous avez imaginé un projet que vous avez concrétisé qui s’appelle CoLab. C’est le premier système de co-working en France qui accueille des entrepreneurs qui innovent pour le handicap. Comment vous avez monté ce projet ?

Mathieu : Et bien ce projet est le fruit de beaucoup de rencontres en vérité et c’est vrai qu’on s’est croisé avec  Stéphane il y a deux ans environ sur des évènements d’ailleurs de plus en plus nombreux qui mettent en valeur ce monde du handicap qui crée cette porosité entre le milieu ordinaire et le milieu protégé. Et donc on s’est rendu compte assez rapdiement qu’on avait quelques gènes en commun, en tout cas des ambitions communes pour repérer des talents comme vous l’avez dit. L’objet de ce lieu est bien c’est de se dire : l’ESAT, même si les travailleurs sont très heureux d’y être, progressent bien par le travail, mais ça reste encore un lieu qui peut être stigmatisant c’est-à-dire que finalement l’ESAT concentre le handicap et doncnous notre idée, en tout cas notre projet d’établissement, celui qu’on cultive depuis quelques années c’est de retrouver de la porosité entre les milieux ordinaires et protégés du travail.

Melchior : Et comment ça fonctionne CoLab ?

Mathieu : Alors CoLab, on dispose d’un plateau de 250m2  environ. L’idée c’était de valoriser au maximum cet espace avec cet intention de dire, c’est vrai qu’on mesure parfois la résistance des entreprises à accueillir le handicap en son lieu, les gens méconnaissent encore les qualités des personnes que nous accompagnons et qui peuvent faire peur par voie de conséquence. Et donc nous notre idée c’était de se dire : mais si nous aussi on faisait une sorte d’inclusion à l’envers en disant dans un établissement médico-social, dans un ESAT, on accueille des entrepreneurs. Et donc finalement ça permet de faire société. Je le disais tout à l’heure, ce projet il est le fruit de plusieurs rencontres. Quand j’en ai parlé à Stéphane, il m’a dit : “Nous on est né à Grenoble, on cherche à s’implanter à Lyon, ça ferait sens.”

Melchior : C’était très logique.

Mathieu : Eurêka ! Déjà de l’enthousiame, après c’est vrai que des rencontres par exemple de quelqu’un comme Bénédicte Poncet qui a monté le MIX Coworking à Lyon. Ce matin j’étais chez elle avec l’un des coworker installé sur l’ESAT, il s’agit de Vivien Laplane, peut-être que c’est quelqu’un qui mériterait..

Melchior et Stéphane : C’est prévu ! (rires)

Stéphane : il a complètement spoilé la suite ! (rires)

Mathieu : Voilà, on tisse notre toile, on fait du réseau, on découvre vraiment des personnalités très intéressantes et qui dédramatisent le handicap et qui montrent les potentiels au lieu de montrer les limites. C’est ça le coeur du projet aussi. J’ajouterais, on a dit “coworking”, pourquoi “Lab” finalement ? C’est vrai que chemin faisant on a découvert cette notion, cet anglicisme, “living lab” et ça nous a semblé que ça faisait sens dans notre projet puisque coworker qui accueille des développeurs de solutions à l’attention des personnes en situation de handicap. Ces développeurs ont besoin de faire des allers-retours entre l’utilisateur et le développeur. Cela s’appelle l’innovation par les usages, c’est traduit par “living lab” en anglais donc c’est comme ça qu’on s’est dit “coworking” + “living lab” = CoLab puisqu’au-delà de notre établissement qui accueille déjà 160 personnes en situation de handicap, l’association Adepei 69 qui est notre association gestionnaire, et bien elle accueille en tout 2500 personnes sur le Rhône qui constitue un “living lab” pour pouvoir développer avec ces entreprises.

(Jingle) Les TalenTH, des talents qui innovent pour et par le handicap.

Melchior : Alors une question un petit peu simple, qu’est-ce qu’un coworking Mathieu Lebleu, pour nos auditeurs qui ne connaissent pas ce mot ?

Mathieu : Alors je l’ai découvert comme vous et donc j’apprends chemin faisant. En tout cas l’idée c’est de concentrer un certain nombre d’entrepreneurs dont la caractéristique, en plus de l’énergie et de l’innovation, et bien c’est faceilement d’être seul. Un auto-entrepreneur c’est quelqu’un qui doit sortir de son isolement, c’est souvent des gens qui démarent avec peu de moyens et donc qui, par voie de conséquence, ont tendance à rester chez eux pour éviter un loyer. Ces auto-entrepreneurs il faut qu’on les mettent ensemble pour que justement ils aient un lieu animé, qu’ils aient un lieu de rencontre, qu’ils aient un lieu de partage, qu’ils puissent partager leur réseau, partager leur solution, s’encourager. Donc c’est à la fois un lieu qui concentre différentes personnes, mais c’est surtout un lieu animé. Ce n’est pas de la location de bureaux fussent-ils en commun. C’est d’abord un lieu animé par des gens qui en l’occurence, c’est vrai la singularité du nôtre c’est qu’il est dédié, il est sectorisé puisque le filtre qui fait sens avec notre association Adepei 69 le filtre c’est que votre projet il faut qu’il concerne les personnes en situation de handicap, en tout cas les personnes fragiles.C’est un lieu de rencontre, c’est un lieu d’énergie, c’est un lieu positif.

Melchior : Stéphane Rivière, qu’est-ce qui vous a marqué dans le parcours de Mathieu Lebleu ?

Stéphane : Qu’est-ce qui m’a marqué ans le parcours de Mathieu Lebleu ? On a le même enthousiasme en fait. On a pas eu besoin de se parler longtemps, on a le même froce de capacité à convaincre je crois et moi je pourrais l’écouter des heures. C’est cette volonté de décloisonner, de faire de l’inclusion inversée, de montrer effectivement que le handicap c’est un sujet comme un autre et on se bat pour ça tous les jours sur talenteo.fr pour justement rendre visibles tout ce qui se passe, tout ce qui n’était pas visible, de sortir de ce côté : “c’est forcément du médico-social.” Oui c’est difficile, oui c’est du médico-social, mais pas que, c’est un domaine dans lequelon peut vraiment innover au service de tous. Le projet, enfin c’est plus un projet puisqu’il existe. Il est sorti de terre et nous on a nos bureaux on est très content d’avoir nos bureaux et puis de contribuer on est plus qu’un locataire, on est vraiment un partenaire de ce CoLab. Justement on parle d’un futur talent qui s’exprimera, Vivien, qui est a été rencontré grâce à talenteo.fr, à qui il fallait, de toute évidence, parler de ce projet et aujourd’hui je suis ravi qu’il soit complétement acteur de tout ça. C’est plus qu’un fait marquant dans le parcours de Mathieu, c’était évident qu’il falalit qu’on se rencontre et on a la même vision des choses par rapport à ça.

(Musique)

Melchior : Le mois prochain, on l’a dit, Stéphane Rivière, nous mettrons en avant deux autres talents, à commencer par Caroline Le Flour et son projet “La Chauve SouriT”, en deux mots qu’est-ce que c’est ?

Stéphane : C’est plus qu’un projet aujourd’hui, c’est une jeune femme actrice qui fait un One Woman Show sur le cancer au travail notamment et qui fait ça avec beaucoup d’humour et qui est dans la même lignée de ce qu’on vient d’expliquer là aujourd’hui c’est changer de regard sur cette maladie là et en fait rendre accessible ce style de parcours avec beaucoup d’humour et d’auto-dérision.

Melchior : Et puis Vivien Laplane, un acteur et bloggeur sourd

Stéphane : Voilà, on l’a rencontré lui aussi sur talenteo.fr, on a repéré ses vidéos qu’il postait sur Youtube. On s’est dit qu’il y a une approche intéressante. Il a avancé depuis, on l’a aidé, il est aujourd’hui très actif dans le CoLab et dans le réseau à Lyon et aujourd’hui il propose des actions de sensibilisation, il écrit, il a sorti un bouquin qui s’appelle “Dans l’oreille d’un sourd”* je crois. *NDLR : Sourd et Certain. Je sais plus, en tout cas Vivien pardon, mais j’ai oublié le titre de ton livre. Et on a plein de projets ensemble notamment de vidéos et aussi de sensibilisation donc là aussi c’est un talent à connaitre et à faire découvrir.

Melchior : Mathieu Lebleu merci et mon cher Stéphane Rivière, on se retrouve une prochaine fois avec d’autres TalenTH à

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
En live !

Accéder au live